Sous le signe de la croissance: Le conseil municipal vote le budget 2019 de Saint-Cyrille-de-Wendover

Sous le signe de la croissance: Le conseil municipal vote le budget 2019 de Saint-Cyrille-de-Wendover

SAINT-CYRILLE-DE-WENDOVER

Lors de l’assemblée spéciale du 10 décembre dernier, les membres du conseil municipal de Saint-Cyrille-de-Wendover ont adopté le budget 2019.

Les éléments principaux à souligner sont la baisse de la taxe foncière générale de quatre (4¢) – 120 $ pour une maison d’une valeur foncière de 300 000 $ -, la dette de l’usine de traitement des eaux usées – 6 $ de moins par unité -, et le coût des matières organiques – 4 $ de moins par unité. D’autre part, s’ajoutent la taxe correspondant à la dette pour le raccordement à l’eau potable de Drummondville, le coût majoré des matières résiduelles et des services de la Sûreté du Québec – plus de 70 000 $.

Dans le cas des immeubles non-résidentiels, une augmentation de deux cents a été appliquée, calculée en lien avec le taux de la taxe foncière.

 

Pour ce qui est des sommes d’argent dégagées par la vente de l’ancien abattoir Colbex, elles ne sont pas encore disponibles puisque les négociations en lien avec la revente entreprises entre le syndic et la municipalité sont à finaliser.

Par rapport à celui de 2018, le budget 2019 se traduit par une augmentation de 9,5 %. Elle correspond principalement aux infrastructures de raccordement d’eau potable avec la ville de Drummondville et à celles des eaux usées à l’usine de traitement des eaux usées, à l’achat d’équipements en voirie et en service incendie.

Elle est également rattachée aux coûts majorés du transport et du transbordement des matières résiduelles, des services fournis par la SQ et de la contribution annuelle à l’entente intermunicipale en infrastructures de loisirs avec Drummondville.

Elle tient compte aussi de l’augmentation de la masse salariale, entre autres, par la reprise de la gestion du personnel de l’aréna.

 

Immobilisations

En ce qui a trait aux immobilisations, des montants sont rattachés au pavage – près de 400 000 $ en 2019 – ce qui entre dans le plan triennal d’immobilisations des routes dans le secteur rural principalement.

Des sommes sont aussi prévues – 11 500 $ -, pour le changement de lumières de rues au sodium pour le DEL, 20 000 $ pour le système de communications d’urgence (SOMU) du Service de sécurité incendie et pour des infrastructures de loisirs sur notre territoire.

Dans un contexte de gestion de la croissance, l’ajout de personnel s’avère nécessaire.

Pour ce qui est des services administratifs, les postes d’urbaniste, d’adjointe administrative à mi-temps ont été créés, ce qui demande le réaménagement de l’hôtel de ville et la mise à niveau de l’équipement informatique.

Pour le Service de la voirie, de l’équipement nécessaire au déneigement et aux travaux de voirie est ajouté, en plus d’une ressource supplémentaire.

Au niveau du Service des Loisirs et Sports, la municipalité s’est portée acquéreur de l’équipement et du bâtiment de la Société de l’aréna de Saint-Cyrille, ce qui ajoute au budget les coûts du remplacement du système de réfrigération et d’ajustement des systèmes de chauffage et de ventilation et des travaux d’aménagement intérieur.

Elle en est également le gestionnaire, ce qui la rend responsable du personnel en place.

Des montants sont réservés, dans un fonds dédié, pour les aménagements des parcs de quartier et du futur centre communautaire.

La politique des bourses à l’élite sportive est maintenant en force. L’appel de candidatures se fera en début d’année 2019.

Le Service des arts et de la culture mettra en force en début d’année la politique des bourses à l’élite culturelle et participera aux Journées de la Culture.

Des sommes sont également allouées pour le maintien des services de la bibliothèque municipale et un budget projeté non confirmé pour l’organisation des fêtes du 150e.

 

La Rédaction
La Rédaction
CONTRIBUTOR
PROFIL

Les derniers articles

Populaire en ce moment