Des chiens d’accompagnement feront leurs entrées au tribunal spécialisé en matière de violence sexuelle et de violence conjugale

Des chiens d’accompagnement feront leurs entrées au tribunal spécialisé en matière de violence sexuelle et de violence conjugale
Manic un des chiens d'accompagnement de la SQ au palais de justice de Drummondville © Crédit photo Eric Beaupré / Vingt55. Tous droits réservés.

DRUMMONDVILLE

Le ministre de la Justice et procureur général du Québec, M. Simon Jolin-Barrette, annonce aujourd’hui le lancement d’un nouveau programme-pilote de chiens de soutien et d’accompagnement dans le cadre du tribunal spécialisé en matière de violence sexuelle et de violence conjugale.

Manic et Sundea, des chiens d’accompagnement de la SQ au palais de justice de Drummondville © Crédit photo Eric Beaupré / Vingt55. Tous droits réservés.

Ce nouveau service sera offert en collaboration avec le Réseau des CAVAC et la Fondation Mira, et fait partie des nombreuses actions mises en place dans le cadre du tribunal spécialisé afin d’offrir un meilleur soutien et un meilleur accompagnement aux personnes victimes durant leur parcours à travers le système de justice.

En ce sens, ce programme-pilote de chiens d’assistance sera lancé dans les cinq premiers districts dans lesquels le tribunal spécialisé a été déployé, soit :

Drummond, palais de justice de Drummondville;

Québec, palais de justice de Québec;

Beauharnois, palais de justice de Salaberry-de-Valleyfield;

Bedford, palais de justice de Granby;

Saint-Maurice, palais de justice de La Tuque.

Les personnes victimes de violence sexuelle et de violence conjugale pourront ainsi bénéficier de la présence réconfortante et sécurisante de chiens de soutien lors de leur passage au tribunal, par exemple lors de leur témoignage à la Cour.

« Avec le tribunal spécialisé en matière de violence sexuelle et de violence conjugale, nous nous assurons que les personnes victimes seront désormais au cœur du processus. La présence de chiens de soutien dans les palais de justice s’ajoutera aux nombreuses autres mesures mises en place et contribuera à favoriser ce sentiment de confiance et de sécurité. Il est primordial que les personnes victimes, lorsqu’elles font le choix courageux de dénoncer et de porter plainte, puissent se sentir soutenues, écoutées, accompagnées et surtout en sécurité tout au long de leur parcours à travers le système de justice. » – Simon Jolin-Barrette, ministre de la Justice, procureur général du Québec et ministre de la Langue française

« La Fondation Mira observe depuis plus de 40 ans l’éventail immense des bienfaits des chiens sur sa clientèle. Ayant mis en place des projets-pilotes dans différents milieux policiers et centres spécialisés au Québec dans les dernières années, nous savons que les chiens ont un impact positif sur les personnes victimes. Ce projet-pilote avec le Réseau des CAVAC vient confirmer notre expertise et la certitude que les chiens peuvent faire une différence significative dans le parcours des victimes à travers le système de justice. La Fondation Mira est fière de pouvoir poser un geste concret sur le terrain pour leur venir en aide. » – Nicolas St-Pierre, directeur général de la Fondation Mira

Votre section vidéo d’information locale – Vingt55 

Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFIL

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Faits divers

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon