Trois-Rivières : Un camionneur invente toute une histoire aux policiers

Trois-Rivières : Un camionneur invente toute une histoire aux policiers
Le quartier général de la police, à Trois-Rivières.Photo tirée du web.

Trois-Rivières –  Un camionneur se retrouve accusé de méfait public après avoir mis les policiers sur une fausse histoire d’agression, voies de faits, de vol de remorques et d’avoir déclenché inutilement une enquête de police.

Une opération policière régionale en Mauricie et au Centre-du-Québec s’est même étendue jusqu’à Drummondville mardi 10 octobre en soirée.

L’individu prétendait avoir été victime de personnes cagoulées qui l’auraient violemment battu avant de lui voler sa cargaison de brique et l’abandonner dans le parc industriel de Trois-Rivières. Le suspect avait communiqué avec les policiers mardi en soirée.

Le service de police de Trois-Rivières avait alors rapidement déclenché une opération de recherche régionale conjointe avec les différents corps policiers, dont la SQ, dans un rayon de 100 kilomètres, afin de localiser le camion et train routier présumément volé.

Le quinquagénaire a finalement avoué avoir inventé l’histoire de toutes pièces. Rencontré par les enquêteurs du SPTR appelé à enquêter sur cet événement, la présumé victime a finalement avoué avoir inventé le tout, après avoir enlisé son ensemble routier dans le parc industriel de Trois-Rivières.

Il avait préféré inventer une histoire d’agression, cela dans le  but d’expliquer à son employeur sa fausse manoeuvre et possiblement, de devoir défrayer les coûts se rattachant au remorquage du véhicule.

Le quinquagénaire a été libéré sous promesse de comparaître et devra faire faire à la justice.

Éric Beaupré
Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFIL

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Populaire en ce moment

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon