Un incendie majeur à Drummondville pousse des résidents à la rue

Un incendie majeur à Drummondville pousse des résidents à la rue
| © Photo Éric Beaupré. Tous les droits réservés.

DRUMMONDVILLE

Un incendie a lourdement endommagé un immeuble locatif situé au 1745 du boulevard Lemire et a mis à la rue plusieurs locataires. L’incendie s’est déclaré au premier étage à 11 h 55, le jeudi 7 février. L’évacuation des résidents a été rapidement demandée alors que les flammes et l’épaisse fumée envahissaient l’immeuble locatif.

| © Photos Éric Beaupré. Tous les droits réservés.

L’intervention rapide des pompiers a été efficace et a permis de maîtriser l’incendie qui se propageait rapidement aux appartements voisins, à la structure et dans la toiture de l’immeuble.

Andrew Barr chef de division, explique les manoeuvres: «À l’arrivée des premiers véhicules, il y avait des flammes qui sortaient d’une fenêtre de l’un des logements du rez-de-chaussée d’un bâtiment résidentiel de deux étages, contenant 36 logements. Pendant qu’une équipe pénétrait à l’intérieur du bâtiment afin de faire une recherche de victimes au rez-de-chaussée et au deuxième étage, une autre équipe de pompiers évacuait deux résidents d’un logement situé au deuxième étage avec une échelle portative. L’incendie a nécessité l’intervention d’une trentaine de pompiers et a pris un peu plus d’une heure à contrôler. Malgré l’intervention rapide et efficace des pompiers, qui a aidé à confiner l’incendie au logement d’origine, les dommages sont lourds en raison de la propagation de la fumée.»

Tous les occupants ont été évacués et l’incendie n’a heureusement fait aucune victime.

Les ambulanciers ont été demandés sur place de façon préventive en assistance au Service de sécurité incendie et sécurité civile de Drummondville. Les policiers de la Sûreté du Québec (SQ) ont également été appelés sur place, le temps d’évaluer la situation et de s’assurer qu’aucun élément suspect ne soit relevé par les enquêteurs du Service d’incendie.

Le SIUCQ était sur place pour contrôler le périmètre de sécurité et porter assistance aux sinistrés en attendant l’arrivée de la Croix-Rouge.

La Croix-Rouge intervient

Par ailleurs, la Croix-Rouge a pris en charge les 40 sinistrés affectés par l’incendie. Sept bénévoles ont assuré les services aux personnes sinistrées  et des bénévoles de Granby sont venus en renfort aux bénévoles de Drummondville.

 

| © Photos Éric Beaupré. Tous les droits réservés.

Les pompiers sauvent trois chats

La locataire de l’appartement 10 a pu compter sur l’efficacité des pompiers qui, lors de l’intervention, ont localisé trois chats apeurés dans l’immeuble.

La locataire a reconnu deux de ses félins: «Ils sont ma famille merci, merci, merci!» s’est exclamée la locataire émue et touchée par le geste des pompiers qui sont venus lui rapporter ses fidèles animaux de compagnie.

Le SIUCQ a pris en charge les animaux incommodés par la fumée afin de s’assurer qu’ils auraient les premiers soins nécessaires et un peu d’oxygène, afin de leurs donner le maximum de chance de s’en sortir.

Des locataires sous le choc

Des locataires rencontrés sur place par le Vingt55 ne pouvaient que constater l’ampleur des dégâts.

«Pour la majeure partie d’entre nous, nous ne sommes pas assurés et nous risquons de tout perdre. Nous ne sommes déjà pas riches de nos avoirs. C’est triste de perdre le peu que nous avons. Nos souvenirs partent aussi en fumée», a soufflé un locataire avant d’être pris en charge par le SIUCQ.

Enquête sur les causes

Comme les pompiers sont toujours sur place au moment d’écrire ces lignes il est trop tôt pour s’avancer sur les causes du sinistre et l’enquête devrait débuter dès que les lieux seront sécurisés.

 

Éric Beaupré
Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFIL

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Populaire en ce moment

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon