Un livreur percute un immeuble à Drummondville

Un livreur percute un immeuble à Drummondville
Accident © Photo Éric Beaupré Vingt55. Tous droits réservés.

DRUMMONDVILLE

Un conducteur a violemment percuté un immeuble situé sur le Boulevard Saint-Joseph à Drummondville. L’incident pour le moins spectaculaire n’aura heureusement fait aucun blessé grave.

Accident © Photo Éric Beaupré Vingt55. Tous droits réservés.

L’accident est survenu sur l’heure du dîner au coin du boulevard Saint-Joseph et de la rue Sainte-Thérèse, alors que l’employé au volant de son camion de livraison était prêt à quitter le quai de chargement quand au moment de démarrer, son véhicule a traversé la rue, monté une chaîne de trottoir pour ensuite terminer sa course contre un immeuble locatif.

Le conducteur du véhicule a réussi à sortir de son véhicule par lui-même, celui-ci a été pris en charge par les paramédics appelés sur place. Après un examen préventif, le conducteur a refusé le transport estimant qu’il avait été chanceux dans sa malchance et avait plus de peur que de mal.

Rencontré sur place par le Vingt55, le conducteur explique avoir passé la marche avant de son camion de livraison ‘’ Pour une raison que je n’arrive pas à m’expliquer, le moteur s’est emballé, incapable de freiner ni de mettre la camionnette au neutre, j’ai fini ma manoeuvre dans le mur’’ a t-il expliqué, bien conscient que la situation aurait pu avoir de plus lourdes conséquences

Espace fier partenaire Vingt55 : Centraide Centre-du-Québec Face aux enjeux locaux ne soyons  #jamaisIndifférents

Un citoyen chanceux a eu la peur de sa vie

Je venais de monter sur le balcon pour venir porter des clés à la résidente, explique M. André Martineau 72 ans, rencontré sur place par le Vingt55 ‘’. J’ai vu le camion foncer vers la galerie où je me trouvais, j’ai sauté vers l’intérieur pour éviter d’être happé par le camion qui fonçait sur la galerie où j’étais, expliqué M. Martineau encore secoué, réalisant que son heure n’était pas venue. ‘’Tout comme le conducteur, je dois mener une bonne vie car ni lui ni moi n’avons été blessés’’, a exprimé M. Martineau qui admet avoir eu la peur de sa vie.

Un bris mécanique ou une fausse manoeuvre pourrait expliquer l’incident. La Sûreté du Québec est venue à la rencontre de l’employé qui a fourni sa version. Du côté des autorités, le dossier est traité comme un accident ayant fait un blessé mineur, aucun constat n’a été émis devant la circonstance.

L’immeuble présente des dommages importants, une partie du coin et des deux galeries ont été lourdement endommagées; un évaluateur viendra s’assurer de la solidité de la structure et sécuriser le tout.

Accident © Photo Éric Beaupré Vingt55. Tous droits réservés.

Éric Beaupré
Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFIL

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Populaire en ce moment

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon