Une deuxième édition du salon de la mort, un rendez-vous unique et sans tabou

Une deuxième édition du salon de la mort, un rendez-vous unique et sans tabou
Le Salon de la mort a pour mission de sensibiliser aux réalités liées à la mort et d’informer sur la planification de la fin de vie.

Montréal

Suite au succès public et médiatique de l’édition 2018, le Salon de la mort reviendra pour une deuxième édition les 2 et 3 novembre prochains au Palais des Congrès de Montréal.

La première édition de cet événement unique a permis aux visiteurs d’enrichir leur réflexion personnelle et porter un regard éclairé et apaisé sur la fin de vie et sur la mort grâce à la présence de professionnels reconnus et des expériences novatrices, créatives et participatives proposées sur les lieux.

 

PLUS DE 80 EXPOSANTS

Le Salon de la mort a pour mission première d’inviter le grand public à se questionner sur ce sujet tabou. Plus de 80 exposants accueilleront les visiteurs afin de présenter divers services et produits relatifs à la fin de vie (soins de santé, soins à domicile, soins palliatifs, aide médicale à mourir, médecines alternatives et complémentaires), à la succession (planification financière et légale, gestion du patrimoine, assurances, legs affectif) et au milieu funéraire.

« Parler de la mort n’est pas une chose facile. On en parle peu. Et pourtant nous y faisons tous face un jour ou l’autre. La nôtre ou celle d’un proche. C’est souvent seulement confronté à la mort, qu’on en discute le plus, mais dans un cadre obligé, sans être préparé, avec les émotions à gérer. En plus, dans un état d’urgence, le temps nous échappe pour poser toutes les questions ou de voir toutes les possibilités. Le Salon de la mort permet ce lieu de discussion sur les appréhensions qu’on peut avoir face à cet événement de la vie en réunissant de façon conviviale des acteurs et professionnels du milieu de la fin de vie et de la mort. À mon humble avis, parler et réfléchir avec le plus grand nombre est une bonne façon de dédramatiser le sujet. » souligne Phoudsady Vanny, fondatrice du projet.

DES CONFÉRENCES SPÉCIALISÉES

Plusieurs conférenciers invités partageront leurs expériences et leurs expertises au sein d’une programmation couvrant les deux jours de l’événement. Au total, 20 conférences en lien avec les thèmes abordés viendront occuper une belle part de la programmation sur deux espaces conférence, dont l’espace conférence CTQ. À ce jour, Johanne de Montigny (accompagnement des personnes en deuil), Josée Masson (rapport à la mort), Joanie Lacroix (deuil périnatal), Hélène Giroux (accompagnement en fin de vie), Sylvie Bernier (le deuil et la prévention), Me Pascale Descary (bureau du coroner), Anne Saint-Pierre et Jonathan Goyer (Code d’étique), Dan Bigras (l’importance de la parole), Sylvie Fréchette (poursuivre dans l’épreuve), Claire Foch(le cancer et le soutien psychologique),Gilles Bronchti (anatomie) et Suzanne Bernard(trouver ses forces dans la perte) ont confirmé leur participation à l’événement.

 

DES ESPACES EXPÉRIENTIELS ET CRÉATIFS

Le Salon de la mort propose pour sa deuxième édition divers environnements où les visiteurs pourront dialoguer, questionner, partager et découvrir. L’espace Littérature proposera des animations, des échanges et des séances de dédicaces avec des auteurs; l’Espace Épitaphe Mémoria mettra la lumière sur des citations philosophiques, poétiques ou humoristiques de célébrités ou d’illustres inconnus et proposera aux gens de participer à leur propre épitaphe; l’Espace Recueillement tiendra place dans un environnement très intime et propice à la réflexion ; l’Aire de Repos Victoriaville & Un Cadeau Du Ciel permettra aux participants de sélectionner un parcours expérienCIEL selon leurs préférences et leur vision de la mort et du deuil. Un personnage leur sera attribué leur permettant de vivre les expériences innovantes qui existent maintenant au Québec pour faciliter le deuil; le Coin des Experts donnera place au dialogue avec des spécialistes financiers et où il sera possible de discuter des assurances-vie et santé, de la gestion du patrimoine et de la retraite. Enfin, la musique aura une place de choix au cœur de l’événement.

 

À PROPOS DU SALON DE LA MORT

Le Salon de la mort a pour mission de sensibiliser aux réalités liées à la mort et d’informer sur la planification de la fin de vie. Le but est d’éclairer, d’accompagner et de rassurer le grand public afin de mieux profiter de la vie et de célébrer la mort. Suite à une histoire de vie personnelle et forte de près de 10 ans d’expérience dans le milieu funéraire,Phoudsady Vanny a créé les bases et par la suite fondé en 2017 le Salon avec L-A be, un organisme de développement culturel établi depuis près de 20 ans, et Pluri Congrès, une entreprise spécialisée en organisation d’événements depuis 1991.

À PROPOS DE LA FONDATRICE

Entrepreneure et mère de cinq enfants, Phoudsady Vanny est animée par un profond désir d’informer et de démythifier le sujet tabou qu’est la mort, elle a créé avec ces partenaires le Salon de la mort dans un esprit d’entraide et de bienveillance.

Le Salon de la mort aura lieu les 2 et 3 novembre 2019 au Palais des Congrès à Montréal.

www.salondelamort.ca

 

La Rédaction
La Rédaction
CONTRIBUTOR
PROFIL

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Populaire en ce moment

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon