Une importante explosion blesse quatre pompiers du Service des incendies de Drummondville

Une importante explosion blesse quatre pompiers du Service des incendies de Drummondville
| © Photo Éric Beaupré. Tous les droits réservés.

MISE À JOUR 09 H 12 – Dimanche 20 janvier


DRUMMONDVILLE

Une explosion est survenue le samedi 19 janvier en début de soirée, blessant quatre pompiers du Service des incendies de Drummondville. L’accident est survenu en début de quart, peu avant 17 h à la caserne située sur la rue Cockburn à Drummondville. Une embarcation pneumatique de sauvetage nautique a explosé sous la pression du gonflement.

«Les quatre pompiers s’afféraient aux procédures de vérification habituelles lorsque l’explosion de l’embarcation pneumatique est survenue.». Trois ambulances ont été demandées sur place et ont transporté d’urgence les quatre pompiers à l’Hôpital Sainte-Croix de Drummondville.

Les circonstances et la gravité des blessures étaient jugées importantes mais selon les informations obtenues par le Vingt55, la vie des pompiers n’étaient pas en danger.

«Nous gardons bon espoir que l’état des pompiers demeure stable. Ils étaient tous conscients au moment de leur départ de la caserne», a fait Savoir Pascal Roux, chef de division du Service des incendies de Drummondville en entrevue au Vingt55.

Une importante déflagration

«La caserne de pompiers est située sous le poste de la Sûreté du Québec. La déflagration a été très puissante», relate un policier rencontré à l’extérieur. « Nous avons véritablement cru à une bombe, tellement la déflagration fut importante et puissante», relate le policier

Enquête de la scène

Les policiers de la Sûreté du Québec se sont présentés sur place afin de remplir un rapport d’événement et rien de criminel ou suspect a-t-on déclaré. C’est une procédure habituelle.» confirme la Sûreté du Québec.

«Les enquêteurs de la CNESST ont été appelés et se rendront sur place afin de déterminer les causes de l’incident. Pour le moment il est trop tôt pour déterminer la cause», explique Pascal Roux.

«Toutes les hypothèses  seront évaluées et étudiées. Est-ce un problème pneumatique, d’une valve de sécurité, d’une mauvaise manipulation ou d’une défaillance de l’une des composantes de l’une des valves de gonflement, toutes ces questions seront évaluées par les spécialistes et les enquêteurs de la CNESST. Nous collaborons entièrement avec eux afin de faire la lumière sur l’incident», a précisé M. Roux

État de santé et bilan positif ce dimanche matin

«En soirée samedi, les quatre pompiers ont reçu leur congé», explique Pascal Roux chef de division du Service des incendies de Drummondville au lendemain de l’incident.

«Selon les premiers constats et bilan de santé médical reçu ce matin dimanche 20 janvier, il y a eu heureusement plus de peur que de mal dans les circonstances. Trois des pompiers devraient par ailleurs pouvoir réintégrer leurs fonctions dès la semaine prochaine. Pour l’un des pompiers, la convalescence pourrait se prolonger un peu plus longtemps, afin d’obtenir d’autres résultats un peu plus poussés, afin de s’assurer que le bilan de santé est parfait.» explique Pascal Roux.

La CNESST a été informée de la situation et du bilan de santé et tout indique pour le moment que l’enquête relèvera de l’interne pour le moment.

«Nous nous assurons des mesures et des dispositions à prendre afin que pareille situation soit évitée.»  a expliqué M. Roux, assurant que le Service des incendies prenait la situation et cet événement très au sérieux et mettrait en place les mesures appropriées pour assurer autant le suivi auprès des pompiers qu’au niveau de la sécurité de ceux-ci.

 

Éric Beaupré
Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFIL

Les derniers articles

Populaire en ce moment