Une irrégularité pourrait forcer un candidat à devoir se retirer de la campagne municipale à Drummondville

Une irrégularité pourrait forcer un candidat à devoir se retirer de la campagne municipale à Drummondville
Thierry Deruelle candidat district 10 © Crédit photo Eric Beaupré / Vingt55. Tous droits réservés.

DRUMMONDVILLE

L’un des candidats aux présentes élections municipales de Drummondville, Thierry Deruelle, pourrait être forcé de retirer sa candidature, selon des informations révélées par le Vingt55, en raison d’informations non conformes transmises lors du dépôt de sa candidature.

Le candidat Thierry Deruelle a officialisé sa candidature le 27 septembre dernier dans le district 10, laissé vacant après le départ de Stéphanie Lacoste, qui brigue maintenant la mairie de Drummondville. Or, celui-ci fait l’objet d’une plainte déposée au DGEQ en raison d’une irrégularité.

Selon les informations obtenues par le Vingt55, le candidat ne respecterait pas toutes les règles du dépôt d’une candidature. L’une des conditions du dépôt précise que le candidat doit être résident de la municipalité depuis plus d’un an; or, selon les informations obtenues et confirmées au Vingt55, le candidat réside à Drummondville depuis seulement mai dernier.

En entrevue au Vingt55, l’aspirant candidat du district 10, Thierry Deruelle, a confirmé qu’il était effectivement résident de Drummondville depuis seulement quelques mois. « En effet, j’ai fait l’acquisition de ma demeure depuis quelques mois », a répondu Thierry Deruelle. « Si c’est une irrégularité, vous me l’apprenez », a expliqué le candidat au Vingt55. « Je vais valider vos informations auprès du DGEQ tout comme auprès de la ville de Drummondville. Si cette information est véridique, je vais assurément me retirer de la campagne », a ajouté le candidat.

Une mauvaise interprétation du document de mise en candidature

« C’est une employée de la ville qui m’a informé que je pouvais, malgré ce fait, déposer ma candidature », a précisé M. Deruelle. « J’ai donc rempli de bonne foi le document, croyant ma candidature légitime selon cette employée de la ville à qui j’avais précisé ce qui me semblait être une lacune et qui m’a tout de même invité à soumettre ma candidature », a confirmé le candidat.

Pas du ressort du DGEQ

À la lumière de ces informations, M. Deruelle a confirmé en entrevue avoir contacté le DGEQ en après-midi. Ceux-ci auraient informé le candidat que c’est la municipalité qui pourra confirmer ou non officiellement la validité de sa candidature.

« Si, en effet, ma candidature n’est pas conforme, je vais assurément me retirer. Mon intention était de m’impliquer au niveau municipal et auprès des citoyens. Je vais garder cette même volonté en m’impliquant différemment auprès de ma communauté », a précisé M. Deruelle, qui réserve donc sa décision finale pour mardi, ou plus tôt s’il obtient une réponse de la ville concernant la validité de sa mise en candidature.

Un seul autre candidat, M. Mario Sévigny, se présentait pour prendre le siège laissé vacant par la conseillère sortante du district 10 Stéphanie Lacoste. Contacté par le Vingt55, le candidat a pour sa part précisé qu’il poursuivait son travail sur le terrain et demeurait bien sûr candidat dans le district 10. Il n’a pas souhaité commenter la situation, évoquant simplement que chaque candidat a la responsabilité de sa candidature avant et durant la campagne.

Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFIL

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Faits divers

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon