Une page se tourne pour l’église Immaculée-Conception de Drummondville

Une page se tourne pour l’église Immaculée-Conception de Drummondville
Une page se tourne pour l’église Immaculée-Conception de Drummondville © Photo Éric Beaupré Vingt55. Tous droits réservés.

DRUMMONDVILLE

La désacralisation de l’église Immaculée-Conception a eu lieu en présence de quelques fidèles et bénévoles rassemblés pour célébrer cette dernière messe ponctuée de quelques rites de circonstance.

Une page se tourne pour l’église Immaculée-Conception de Drummondville © Photo Éric Beaupré Vingt55. Tous droits réservés.

En effet, la désacralisation de l’église Immaculée-Conception construite en 1952, bénite le 24 mai 1953 situé sur le chemin du Golf, a eu lieu aujourd’hui en présence de quelques vingtaines de personnes alors que l’église et lieu religieux est passé aux mains de M. Gilles Soucy en novembre dernier pour une nouvelle vocation.

Le curé Jean Luc Blanchette a célébré cette dernière messe en présence de l’évêque du diocèse, Mgr André Gazaille, alors de cette messe bien particulière, procédé à la désacralisation qui se fait par des rites ajoutés à la traditionnelle messe. Lors de ce dernier rendez-vous avec les paroissiens présents, Mgr Gazaille a vidé de son contenu le tabernacle, retiré le cierge pascal qui ornait le cœur de l’église et retiré la statue de l’Immaculée qui aura une seconde vocation religieuse à la Basilique Saint-Frédéric.

Pour quelques paroissiens rencontrés sur place par le Vingt55, l’émotion était palpable : ‘’ nous perdons un autre lieu de prière, mais l’état de celle-ci aurait demandé des coûts trop élevés pour la conserver. Nous allons nous réunir dans une autre de nos églises, a précisé un des citoyens qui tenait à assister à la désacralisation de cet endroit qui a servi, rappelle-t-il, de lieu de rassemblement pour bon nombre de Drummondvillois.

’Oui des mariages, baptêmes, messes traditionnelles, mais aussi a permis à des familles de rencontrer les étapes. Le curé Jean Luc Blanchette, entre autres, qui préparait au baptême les jeunes familles. Rappelant également l’implication de M. Yves Grondin, agent de pastorale à Drummondville.’’

Est-ce une bonne chose de céder une église ? Dans le contexte oui, soutient le fidèle, bien conscient que les temps changent et que la conservation d’églises à un prix. ‘’C’est une bonne chose que M. Soucy donne une seconde vie à cette église; il est lui-même un homme de foi, croyant et généreux, a-t-il confié, voyant là une belle continuité pour cette église. Bien que sa future vocation fait encore l’objet de discussions, nous tournons positivement cette page de l’histoire de l’église Immaculée-Conception’’ conclut-il.

Malgré la pandémie, M. Yves Grondin avait rappelé qu’il était important de marquer le passage vers une nouvelle réalité, ‘’il est maintenant venu le moment de tourner la page et de commencer un nouveau chapitre de l’histoire de cette communauté’’, avait rappelé M. Grondin lors de l’annonce de la désacralisation de l’église.

Le curé Jean Luc Blanchette, rencontré sur place par le Vingt55, n’avait que de bons mots pour les citoyens présents et sur la transition entreprise par M. Soucy. C’est visiblement avec émotions que le Curé y a célébré cette dernière messe mais avec son humour, sa sérénité bien connue et assurément confiant que les citoyens continueront à se présenter à la Basilique Saint-Frédéric

Une page se tourne pour l’église Immaculée-Conception de Drummondville © Photo Éric Beaupré Vingt55. Tous droits réservés.

Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFIL

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Faits divers

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon