Une pharmacie veut vendre moins de bouteilles d’eau en plastique

Une pharmacie veut vendre moins de bouteilles d’eau en plastique
La gérante de la Pharmacie Brunet de Drummondville, Josée Lapierre, doit continuer malgré tout de vendre des bouteilles d'eau de plastique, en vertu d'entente avec la bannière qui fait régulièrement la promotion de ces articles «vedette» à rabais, comme c'est le cas dans les autres chaînes de pharmacie.| © Photo Caroline Lepage. Tous les droits réservés.

DRUMMONDVILLE

Une pharmacie qui veut éliminer la vente de bouteilles d’eau en plastique remplit gratuitement tous les contenants de ses clients avec son eau pure, en échange d’un don de 1 $ pour une bonne cause.

Josée Lapierre peut offrir ce service de remplissage d’eau grâce à cette machine qui transforme l’eau du robinet en une eau pratiquement sans contaminant. Quelques commerces au Québec détiendrait cet équipement. | Photo Caroline Lepage

Le conjoint d’une pharmacienne, Claude Picard, a été sensibilisé par sa fille, cette année, à la problématique du plastique dans les océans.

Quand il a su que la pharmacie où il travaille, sur la rue Georges-Couture à Drummondville, vend 140 000 bouteilles d’eau par an, il était sous le choc.

«C’est effrayant!», s’est-il exclamé.

Tous les formats acceptés

Comme il possédait déjà une machine commerciale performante qui transforme l’eau de la ville en eau osmosée, il a décidé d’offrir aux clients d’amener leurs contenants, idéalement de grands formats, et de les remplir sur place avec son eau pure.

Ce service existait déjà à cette pharmacie, mais il est désormais gratuit, en échange d’un don de 1 $ à la Maison René-Verrier, qui héberge des gens en fin de vie.

Actuellement, la gérante à cette pharmacie Brunet, Josée Lapierre, continue de gérer la vente de bouteilles d’eau en plastique, en vertu d’ententes préétablies, comme dans la plupart des bannières commerciales.

Malgré tout, M. Picard est fier d’offrir son alternative qui, selon lui, est unique au Québec.

«Mon idée de base, c’est d’éliminer la vente de ces bouteilles d’eau, avec lesquelles je fais des sous (…) Je vais perdre de l’argent, mais ça ne me dérange pas. Si je peux faire un petit geste pour l’environnement, je suis hyper content», exprime ce Drummondvillois, qui ignore jusqu’où ira son initiative.

 

Eau pure à 99 %

Cet ex-enseignant en éducation physique veut aussi encourager les gens à boire davantage d’eau, qui reste la meilleure façon de s’hydrater.

Brian Masse, copropriétaire d’Eauvy M-N, indique que l’eau osmosée est une eau qui est filtrée par une membrane. La machine de cette pharmacie, qui vaut environ 5000 $, permet d’éliminer 99 % des minéraux, métaux et contaminants dans l’eau, comme le plomb, le zinc, l’arsenic, etc.

L’eau osmosée est dépourvue du goût du chlore que l’on retrouve parfois dans l’eau du robinet.

Picard mène ce projet-pilote jusqu’en mai, où il évaluera son succès. Il estime que la période des fêtes était propice à ce lancement, car les hôtes offrent souvent des bouteilles d’eau en plastique à leurs invités. Il croit qu’un cruchon rempli d’eau osmosée est un beau cadeau à faire à la visite… et la planète.

Celui qui commanditait de centaines de bouteilles d’eau en plastique lors de rassemblements compte aussi éviter le gaspillage.

«Les gens prennent une ou deux gorgées (…) quand il y a beaucoup de monde, ils ne savent plus laquelle est leur bouteille», ajoute-t-il.

 

Caroline Lepage
Caroline Lepage
JOURNALISTE
PROFIL

Les derniers articles

Populaire en ce moment