Une première visite de l’intérieur de la Maison des aînés et alternative de Drummondville

Une première visite de l’intérieur de la Maison des aînés et alternative de Drummondville
Une première visite de la Maison des aînés et alternative de Drummondville @ Crédit photo Eric Beaupré / Vingt55 Tous droits réservés.

DRUMMONDVILLE

Les travaux de la nouvelle Maison des aînés et alternative de Drummondville avancent bien  malgré quelques délais et retards. Le projet, avec un budget révisé de 53,5 millions de dollars, devrait être achevé dans les prochaines semaines. 

Une première visite de l’intérieur de la Maison des aînés et alternative de Drummondville @ Crédit photo Eric Beaupré / Vingt55. Tous droits réservés.

Les portes de la Maison des aînés et alternative de Drummondville ont été ouvertes aujourd’hui pour constater l’avancement des travaux, qui progressent rapidement malgré quelques retards. Les travaux devraient être terminés dans quelques semaines, selon les employés et gestionnaires de la Société québécoise des infrastructures (SQI). Aujourd’hui, les députés de Drummond-Bois-Francs et de Johnson ont invité les médias à une première visite des installations. Les travaux, pratiquement achevés, offrent un aperçu du nouveau milieu de vie qui accueillera ses premiers occupants dans les mois à venir à Drummondville.

La Maison des Aînés et alternatives de Drummondville offrira 72 places, dont 60 pour le soutien à l’autonomie des personnes âgées et 12 places alternatives. Chaque chambre individuelle est équipée de toilettes et de douches adaptées, et des espaces de vie communs sont également prévus pour les aînés et leurs proches.

Le projet des Maisons des Aînés et alternatives représente un nouveau modèle d’hébergement, centré sur la personne et adapté à ses besoins. Il permet aux résidents, y compris ceux vivant avec un handicap physique, intellectuel ou un trouble du spectre de l’autisme, de se sentir comme chez eux.

Cette nouvelle vision, axée sur le respect du rythme de vie des futurs résidents, a été au cœur de la conception et de la construction de la nouvelle maison des aînés. Des chambres mieux adaptées, plus modernes et spacieuses, ont impressionné les premiers visiteurs, qui ont pu constater la qualité des infrastructures et des espaces de vie destinés aux aînés.

Comme l’ont remarqué les visiteurs aujourd’hui, tout a été mis en œuvre pour assurer la qualité des espaces disponibles pour les résidents : chambres, locaux et espaces de vie conçus pour favoriser la liberté et la socialisation, tout en soutenant leur autonomie. Les résidents pourront participer à la préparation des repas et cuisiner avec leurs proches dans des cuisines spécialement aménagées.

L’environnement physique des maisons est évolutif et adapté aux besoins physiques et psychologiques des futurs résidents, répondant aux goûts actuels, comme l’a souligné Carole Léger, conseillère à la ville de Drummondville, qui a assisté à la visite en l’absence de la mairesse de Drummondville.

Le ministre André Lamontagne, le député de Johnson et le député de Drummond-Bois-Francs Sébastien Schneeberger ont assisté à la visite guidée des lieux pour constater l’avancement des travaux. Le ministre Lamontagne a affirmé que ce milieu de vie plaira certainement aux résidents, un projet bientôt terminé qui offrira un cadre de vie améliorant la qualité de vie et l’autonomie des aînés. Sébastien Schneberger, député de Drummond-Bois-Francs, a souligné que la grandeur des espaces et la conception bien pensée représentent un pas dans la bonne direction pour nos aînés.

Le député de Drummond a souligné que ce projet, arrivant à son aboutissement, offrira un milieu de vie qui fera assurément plaisir aux résidents et aux leurs familles. Ils pourront constater que la maison des aînés accueillera leurs proches dans un endroit où tout a été pensé pour leur offrir les meilleures commodités et espaces de vie, tout comme pour ceux qui viendront travailler auprès d’eux, a mentionné le député Sébastien Schneeberger

Ce chantier et cette résidence ont permis à des entrepreneurs de la région et du Centre-du-Québec de participer à sa construction, une autre façon de soutenir l’économie et les entreprises de notre région, a fait valoir le député Schneeberger, visiblement satisfait de l’avancée des travaux et de la réalisation du projet à Drummondville.»

Un délai est à prévoir entre la livraison du bâtiment par la SQI au CIUSSS/MCQ pour permettre, entre autres, l’aménagement des lieux afin d’accueillir adéquatement les résidents, et rappeler les intervenants ainsi que les représentants de la Société québécoise des infrastructures (SQI).

L’ouverture se fera dans les mois suivant la livraison du bâtiment en raison de la préparation des locaux et du personnel en vue de l’accueil des résidents, soit vers le printemps 2024. Le scénario d’ouverture prévoit un transfert de la totalité des résidents du Centre d’hébergement Marguerite-D’Youville et de l’équipe de soins vers la nouvelle MDA-MA de Drummondville.

Le processus d’admission est le même que pour une demande d’accès à l’hébergement en centre d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD). L’usager doit d’abord être évalué par un intervenant social dans un de nos CLSC.

Celui-ci pourra alors déterminer la solution la mieux adaptée à ses besoins. Selon la situation, une demande d’accès à l’hébergement pourra être effectuée à travers notre mécanisme d’accès à l’hébergement, qui assure l’accessibilité et la gestion de l’ensemble des demandes et des places d’hébergement public en Mauricie et au Centre-du-Québec.

Une première visite de l’intérieur de la Maison des aînés et alternative de Drummondville @ Crédit photo Eric Beaupré / Vingt55. Tous droits réservés.

Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFILE

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Faits divers

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon

Installez l'appli Vingt55

Installer l'appli Vingt 55
×