56e finale des Jeux du Québec : Des médailles, honneurs et grandes fiertés pour les athlètes du Centre-du-Québec

56e finale des Jeux du Québec : Des médailles, honneurs et grandes fiertés pour les athlètes du Centre-du-Québec
Délégation Centre-du-Québec bloc 2 de la 56e finale des Jeux du Québec, d

DRUMMONDVILLE

C’est déjà la fin. Après 8 jours de compétitions, des émotions fortes et plusieurs moments inoubliables, l’équipe de la mission-cadre est plus satisfaite que jamais. Au terme de cette 56e édition des Jeux du Québec, la région du Centre-du-Québec se positionne au 7e rang du classement des régions.

: Équipe de badminton ayant remporté la bannière de l’esprit sportif

« Notre objectif était de terminer entre la 11e et la 13e position. Lorsque j’ai reçu le pointage officiel, je n’en croyais pas mes yeux ! La dernière fois que nous avons atteint ce classement, c’était à Drummondville en 2015 » se confie Maxime Lemire (Drummondville), chef de mission depuis maintenant 9 éditions des Jeux du Québec. « Nous étions présents dans 18 des 20 disciplines présentes donc ça nous donnait un net avantage dans le calcul des points pour le classement », conclut Maxime, tout sourire.

En plus d’être la 7e meilleure région, le Centre-du-Québec est4e dans le classement de la région la plus améliorée, derrière la région de Laval et des Laurentides. C’est celle du Lac St-Louis qui mérite les honneurs pour cette catégorie. « Malgré la pandémie, nos clubs sportifs ont œuvré de main de maître pour maintenir un niveau de compétition élevée. Nous n’avons pas autant de médailles que certaines régions, mais la somme de nos classements et de nos positions dans chaque discipline nous a permis d’atteindre le top 10 » renchérit Claude Deshaies (Drummondville), chef adjoint qui en est à ses 33e Jeux. « On s’efforce de rappeler à nos athlètes que chaque performance compte, que ça soit pour une médaille ou simplement pour finir la course. La discipline, le travail d’équipe et la persévérance sont des valeurs qu’on inculque aux athlètes de la région», termine le doyen de l’équipe.

La région a obtenu 27 médailles, soit 12 d’or, 6 d’argent et 9 de bronze. C’est une des plus grosses récoltes que le Centre-du-Québec a connues aux Jeux d’hiver dans les 15 dernières années. Pour terminer, il est difficile de passer à côté de l’équipe de missionnaires qui était présente avec les différentes disciplines. D’année en année, ce sont les mêmes bénévoles qui reviennent et qui consacrent du temps à la jeunesse sportive. Mention spéciale à William Caya-Roberge (Drummondville) et à Yannick Leclair qui ont obtenu leur épinglette pour leur 5e participation à une Finale et Alex Sandrine Laflèche (Québec) qui en est à sa 10e participation.

Porte-drapeau pour la cérémonie de clôture

C’est David Duval (Bécancour) qui s’est mérité l’honneur de porter le drapeau à l’entrée des délégations pour la cérémonie de clôture au Centre Premier Tech. David est médaillé d’or chez les garçons 14 ans et moins en simple et médaillé de bronze en équipe mixte 17 ans et moins. Il a conservé un comportement exemplaire pendant la durée des compétitions. « David devient le 3e joueur du Club Ping-O-Max à porter le drapeau lors d’une cérémonie des Jeuxdu Québec. Avant, ily a euMathieuThibeaulten 2001 et Luc Sicard en 2015 », annonce Martin Marcotte, le coordonnateur et entraîneur-chef du club de tennis de table Ping-O-Max de Trois-Rivières (club où David Duval s’entraîne depuis son tout jeune âge).

Bilan du 2e bloc

Badminton — 15e sur 18

C’était bien clair au départ du séjour, le badminton n’était pas là pour remporter des médailles, mais bien pour l’expérience. Pour Delphine Desroches (Drummondville), l’entraineur-chef de l’équipe, le fait d’avoir une équipe complète était déjà extrêmement satisfaisant. Les athlètes se sont surpassés et ont tout de même remporté quelques-uns de leur match à la ronde. L’équipe a été présente et persévérante tout au long du tournoi en arborant le jaune et noir fièrement et en encourageant les équipes adverses. De ce fait, le Centre-du-Québec s’est vu remettre la bannière de l’esprit sportif dans cette discipline pour leur respect des adversaires, leur bonne humeur et leur persévérance.

Basket en fauteuil roulant — 3e sur 5

Le basket en fauteuil roulant, c’est une histoire de famille et de tradition pour le Centre-du-Québec. « On est fier d’être présent, année après année, dans les disciplines de types olympiques spéciaux. Je me fais un devoir d’aider les clubs pour leur permettre de prendre de la place et de s’imposer dans les grosses compétitions» nous explique Maxime Lemire. « Moi-même sur le conseil d’administration de l’AQSPC, j’essaie de donner du temps et de l’énergie dans ses sports qui,malheureusement, sont souvent oubliés ». L’équipe centricoise a remporté le bronze contre l’équipe de l’Estrie par la marque de 20-6 lors de leur match final. C’était la position visée et les entraineurs sont très heureux du parcours de leurs athlètes.

Boxe — 1 ère sur 10

C’est la première fois que la région amenait 3 boxeurs aux Jeux du Québec. Stéphane Hallé (Victoriaville) a gagné son combat par forfait de son adversaire et Noah Biron (Victoriaville) a perdu son combat en finale pour récolter la médaille d’argent. Ces deux médailles ainsi que le classement d’Esteban Legault (Daveluyville) ont récolté assez de points pour que la région se classe en 1re position au classement ex aequo avec Richelieu-Yamaska. C’est une première historique pour la région qui, normalement, se tient autour du 4 ou 5e rang.

Curling masculin — 8e sur 16

L’équipe a eu un excellent tournoi à la ronde et, pour une des rares fois, s’est rendue dans le carré d’as. Pour Emmanuel Lavigne (Victoriaville), l’entraineur-chef, c’était une expérience très enrichissante. Cette année, la formation était composée d’un (1) athlète de curling et quatre (4) athlètes de sport différent venant donner un coup de main pour compléter la délégation. L’objectif de ces jeunes hommes était de profiter au maximum de l’expérience des Jeux du Québec. « Nous avons une très belle relève qui se prépare. Nous serons prêts pour Sherbrooke 2024 » termine Emmanuel.

Hockey masculin — 4e sur 18

L’équipe du Centre-du-Québec s’est inclinée lors du match pour la médaille de bronze. Après les 2 premières périodes qui ont été très serrées, l’issue du match s’est finalisée en tir de barrage contre l’équipe des Laurentides. Nos jaunes et noirs terminent au 4e rang du classement, ce qui est une énorme amélioration. Les entraineurs s’entendent pour dire que tous les joueurs avaient une éthique de travail irréprochable et un but commun bien précis : se rendre le plus loin possible en gardant le sourire. Rappelons que l’équipe avait terminé au 15e échelon lors des Jeux de 2019.

Judo — 13e sur 19

L’équipe de judo n’avait rien à envier à celle des autres régions. « Sans leur mettre de la pression, je persiste à les convaincre que nos athlètes sont bien meilleurs qu’ils ne se perçoivent et dernièrement, les jeunes commencent à le réaliser par leurs belles performances », expliquait Serge Gagnon (Drummondville), entraineur-chef de la délégation, lors de la soirée prédépart des entraineurs. « Tout se joue sur les tatamis et il suffit d’une seule bonne technique et le sort peut facilement basculer en la faveur du combattant ». Pendant les Jeux, l’équipe de judo a brillé par sa présence et son encouragement dans toutes les compétitions des différentes disciplines sportives. On les remercie pour leur dynamisme pendant la durée du bloc 2.

Natation artistique — 12e sur 16

Delphine Lacourse (Drummondville) s’est illustrée en finale de solo U15. Elle termine avec la 3e meilleure note au classement et 5e à la note de championnat. La paire composée de Carolane Méthot (Drummondville) et de Josianne Gosselin (Drummondville) termine au 5e rang du classement général à l’épreuve de duo U17. L’équipe est encore jeune et sera présente aux prochains Jeux du Québec à la 57e édition à Rimouski. À noter que la natation artistique change de saison et, à compter de 2023, sera présente aux jeux d’été.

Ringuette — 11e sur 15

L’équipe de ringuette a été au-delà des attentes de la région. Par leur force de caractère, par leur bonne humeur contagieuse et par leur chimie d’équipe, elles ont réussi à avoir une fiche de 2 victoires inespérées et 3 défaites. Elles terminent 11e au classement, ce qui est une remontée de 3 places comparativement aux Jeux du Québec en 2019. « On peut dire que l’équipe de la ringuette du Centre-du-Québec faisait parler d’elle et était sur toutes les lèvres », explique Maxime Lemire. « Les joueuses propageaient une énergie positive et avaient une éthique irréprochable. Selon plusieurs, nous aurions dû décrocher la bannière de l’esprit sportif, mais, malheureusement, le système de distribution de ses bannières est largement à revoir », conclut-il.

Ski de fond — 13e sur 14

Pour une des rares fois, le Centre-du-Québec était présent dans cette discipline. Deux athlètes du club Triomax Junior ont relevé le défi et ont très bien représenté la région lors des épreuves U12 et U13 en course individuelle et en départ de masse. Emery Gaudreault (Drummondville) a d’ailleurs terminé au 7e rang de l’épreuve individuel et c’est toute une surprise. Le chef de mission espère que ce n’est qu’un début pour cette discipline et que les bons résultats attireront d’autres athlètes.

Tennis de table — 4e sur 17

Le tennisde tables’est démarqué lors descompétitions par équipe. Vendredi dernier, l’équipe jouait pour se rendre en quarts de finale. Les victoires combinées du double de Samuel Nadeau (Saint-Eugène) et de Jake Bourgeois (Drummondville), en simple de Daniel Bédard (Drummondville), de Maude Lacharité (Drummondville), de David Duval (Bécancour) et d’Andry Bourgeois (Drummondville) ont permis à l’équipe d’avancer pour les rondes de médaille. Au terme de la compétition de samedi, l’équipe mixte a mis la main sur la médaille de bronze.

Conclusion

C’est avec 146 athlètes, 40 entraineur.e.s/accompagnateur.trice.s et 15 missionnaires que le Centre-du-Québec termine ces Jeux de la façon la plus positive qui soit. De plus, au terme de ces moments mémorables, de ces compétitions à couper le souffle et de ces émotions fortes, le Centre-du-Québec rentre à la maison plus fière que jamais. « Malgré la pandémie et la difficulté des dernières années, nous étions prêts. Cela démontre le travail

Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFILE

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Faits divers

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon

Installez l'appli Vingt55

Installer l'appli Vingt 55
×