Autobus scolaires et feux clignotants aux abords des écoles – Encore beaucoup d’infractions à Drummondville

Autobus scolaires et feux clignotants aux abords des écoles – Encore beaucoup d’infractions à Drummondville
Infraction autobus scolaire SQ© Photo Éric Beaupré Vingt55. Tous droits réservés.

DRUMMONDVILLE

Encore ce matin, 13 janvier, un automobiliste a été pris en défaut sous les yeux d’un agent de la Sûreté du Québec (SQ) après avoir passé sur les feux rouges clignotants escamotables d’un autobus scolaire sur la rue Pelletier à Drummondville

Infraction autobus scolaire SQ© Photo Éric Beaupré Vingt55. Tous droits réservés.

Ne pas respecter les feux clignotants du panneau d’arrêt d’un autobus scolaire est une infraction encore trop fréquente aux abords des écoles à Drummondville, fait savoir un parent rencontré par le Vingt55, aux abords des écoles et heures où les élèves sillonnent les rues. Une infraction très coûteuse facilement évitable et surtout une infraction risquée qui met la sécurité des élèves en danger.

L’automobiliste pris en défaut ce matin en est à un de ses premiers constats à vie plaide-t-il, une infraction coûteuse que de ne pas s’être immobilisé aux panneaux d’arrêt escamotables de l’autobus scolaire.

“Les lumières jaunes et l’activation du panneau d’arrêt rouge escamotable et le temps entre les deux signaux ne sont pas très clairs ou assez longs”, a plaidé le conducteur pris en défaut, devinant que le constat serait coûteux. Pour un premier constat, ça fait cher la leçon, a-t-il ajouté alors que les élèves entraient en classe en toute sécurité sous le regard des brigadiers scolaires, parents et la vigilance des policiers.

Des parents satisfaits de la présence des policiers, rencontrés par le Vingt55

Les policiers sont régulièrement présents, fait savoir deux parents témoins de l’infraction. Les conducteurs sont souvent pris en défaut, constate la mère d’un bambin de 6 ans. ” Le pire, c’est que les policiers ne se cachent même pas, ils sont bien en vue et les conducteurs peu vigilants se font prendre. Il me semble qu’un conducteur devrait redoubler de vigilance dans une zone scolaire, ne pas voir un policier bien en vue en dit long sur le peu d’attention que porte certains conducteurs lors de leurs déplacements”, fait remarquer cette mère de famille rassurée de voir les policiers ainsi présents aux heures où les écoliers et jeunes enfants sillonnent les rues.

Espace fier partenaire Vingt55 : Mikes Drummondville, commander en ligne ici

L’événement ‘Créez votre Duetto’ est de retour chez Mikes à Drummondville !

Méconnaissance des feux de signalisation ?

Les feux jaunes clignotants sur les autobus scolaires ?

Le conducteur d’autobus scolaire doit signaler son intention avant de s’arrêter pour faire monter ou descendre des écoliers. Ainsi, les feux jaunes visent à ralentir la circulation et à éviter les manœuvres brusques de freinage ou d’accélération des automobilistes, ainsi :

1- Les feux jaunes ou feux de détresse activés vous indiquent de vous préparer à arrêter.

2- Les feux rouges clignotants et panneaux d’arrêt activés vous obligent à vous arrêter complètement, à plus de 5 m de l’autobus.

Vous pouvez repartir dès que les feux rouges clignotants sont éteints et que le panneau d’arrêt est replié. Assurez-vous qu’il n’y a plus d’enfants et que la voie est libre.

La sanction pour avoir dépassé ou croisé un autobus scolaire dont les feux rouges clignotent varie entre une amende de 200 $ à 300 $ et 9 points d’inaptitude s’ajoutent au dossier du conducteur fautif.

Automobilistes et cyclistes doivent respecter la signalisation et les feux escamotables sur les autobus scolaires.

Ainsi, comme le résume la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) et selon les termes de l’article 460 du Code de la sécurité routière : Un cycliste doit, comme tout conducteur de véhicule routier, s’immobiliser à plus de 5 mètres d’un autobus scolaire dont les deux feux rouges clignotants sont activés ou le panneau d’arrêt obligatoire.

Le conducteur d’un véhicule routier ou un cycliste qui approche d’un autobus ou minibus affecté au transport d’écoliers dont les feux rouges intermittents sont en marche ou lorsqu’il est fait usage de son signal d’arrêt obligatoire, doit immobiliser son véhicule à plus de 5 mètres de l’autobus ou du minibus et, ne peut le croiser ou le dépasser que lorsque les feux rouges intermittents sont éteints et le signal d’arrêt obligatoire escamoté et qu’après s’être assuré qu’il peut le faire sans danger. Sauf si l’autobus ou le minibus est sur une chaussée adjacente séparée par un terre-plein ou un autre dispositif physique surélevé cette exception ne s’applique pas lorsqu’on est devant l’ouverture du terre-plein.

De plus, les nouvelles dispositions du Code de la sécurité routière prévoient l’application d’amendes doublées pour les excès de vitesse dans les zones scolaires.

Modérons nos transports et développons de bonnes habitudes de conduite.

Les bonnes habitudes de conduite commencent par le code de bonne conduite, prendre quelques minutes de plus ou de moins lors de nos déplacements, changer son horaire ou itinéraire peuvent être aussi des moyens d’éviter de circuler dans les zones scolaires. Une bonne façon de diminuer l’achalandage et réduire ainsi du même coup les risques d’accidents avec nos plus vulnérables usagers de la route, nos enfants. En résumé, en plus de bien connaître le Code de la sécurité routière, il est important de développer une bonne aptitude de conducteur et de ralentir nos ardeurs tout simplement, cela vous évitera un constat d’infraction ou un accident, tous deux si facilement évitables.

Infraction autobus scolaire SQ© Photo Éric Beaupré Vingt55. Tous droits réservés.

Grâce à votre-emploi.ca, trouvez des opportunités d’emplois et de carrière !
Éric Beaupré
Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFIL

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Populaire en ce moment

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon