Blanchet nouveau chef du Bloc québécois

Blanchet nouveau chef du Bloc québécois
| © Photo Éric Beaupré. Tous les droits réservés.

DRUMMONDVILLE

L’ex-député péquiste de Drummond et Johnson à l’Assemblée nationale du Québec, Yves-François Blanchet, est devenu chef du Bloc Québécois. C’est un retour dans l’arène politique, suite au départ de Martine Ouellet en juin 2018, alors que ce parti politique a dû déclencher une course à la direction et se trouver un nouveau chef.

C’est sans opposition à la chefferie, étant la seule personne à présenter une candidature valide, que Yves-François Blanchet a été élu chef Bloc Québécois. Dans un communiqué de huit lignes, le président d’élection Pierre Bouchard a officialisé l’annonce du nouveau chef le 17 janvier:  «À la fin de la période de mise en candidature, je n’ai reçu qu’une seule candidature qui répond à toutes les conditions prescrites aux règles de la course à la chefferie du Bloc Québécois, je déclare donc monsieur Yves-François Blanchet élu chef du Bloc Québécois », a déclaré le président d’élection.»

Élu député péquiste en 2008 dans Drummond et de Johnson en 2012, Yves-François Blanchet a occupé différentes fonctions dans le gouvernement de Pauline Marois.

L’ex-député et ex-propriétaire et éditeur du défunt TAG Média en Mauricie présente un CV et une feuille de route intéressante pour le BQ.

Il a été de plus l’agent d’Éric Lapointe et a agi comme président de l’Adisq. Depuis quelques mois, il était panéliste sur la chaîne de Radio-Canada (RDI) à l’émission les EX.

Le nouveau chef ne pourra pas être «tagué» de manquer de cran et de courage politique

Blanchet ne manque pas de cran et de courage politique en se présentant comme chef du BQ où il compte relever des défis importants et ainsi servir et promouvoir l’indépendance du Québec à Ottawa.

Inlassablement, comme il le laissait savoir comme chef intérimaire :

Mot du chef

Natif de Saint-Edmond-de-Grantham et après avoir porté les couleurs du PQ dans Drummond et Johnson, le principal intéressé a confié à la Presse Canadienne qu’il ne se présentera pas comme candidat dans Drummond lors de la prochaine campagne électorale fédérale et qu’il écarte ainsi l’intérêt de briguer les suffrages dans le Centre-du-Québec, préférant choisir une circonscription de la rive-sud de Montréal ou de la Montérégie.

Blanchet attendra l’automne avant d’annoncer où il présentera sa candidature d’investiture.

 

Éric Beaupré
Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFIL

Les derniers articles

Populaire en ce moment