Cusson fier de son premier mandat et confiant pour la suite

Cusson fier de son premier mandat et confiant pour la suite
Élu par acclamation pour un deuxième mandat, M. Cusson en a profité pour faire part des priorités qu’il entend mettre de l’avant au cours des prochaines années.© Éric Beaupré

Drummondville, le 25 octobre 2017 – Tel qu’il s’était engagé à le faire durant sa campagne électorale à l’automne 2013, le maire Alexandre Cusson a dressé ce mercredi 25 octobre le bilan des engagements de son premier mandat auprès de la population. Celui qui a été élu par acclamation pour un deuxième mandat, le 6 octobre, en a également profité pour faire part des priorités qu’il entend mettre de l’avant au cours des prochaines années.

 

Un mandat plus que satisfaisant

Ce premier mandat marque l’établissement d’une nouvelle proximité entre les citoyennes et citoyens de Drummondville et leur conseil municipal. Par la création de comités sur lesquels siègent des citoyens, par la webdiffusion des séances du conseil et par la mise en place de consultations publiques, notamment, Alexandre Cusson a développé des moyens permettant une participation accrue des Drummondvilloises et des Drummondvillois aux affaires municipales et au développement de leur ville.

De même, la Ville aura davantage fait appel à la technologie dans ses communications avec les citoyennes et les citoyens. À ce titre, notons la mise en place de plusieurs applications mobiles, dont l’Info citoyen qui a permis un assouplissement des règles de stationnement de nuit en période hivernale. De même, depuis quelques mois, il est possible de payer ses frais de stationnement (parcomètres) par une application (carte de crédit). Dès 2016, le stationnement est également devenu gratuit en soirée et le week-end, au grand bonheur des utilisateurs.

Par ailleurs, le maire se réjouit de la santé financière de Drummondville : « Nous avons maintenu un taux de taxation parmi les plus compétitifs, en contrôlant spécifiquement l’augmentation des dépenses municipales et la croissance de la dette de la Ville. C’était une priorité incontournable pour moi à mon entrée en politique et je suis satisfait du travail accompli à ce niveau » a-t-il soutenu.

Dès 2013, Alexandre Cusson avait identifié la concrétisation du projet de nouvelle bibliothèque publique gratuite comme prioritaire. C’est en septembre dernier que ce véritable catalyseur culturel pour l’ensemble de la population a été inauguré. Cet immeuble, respectant de hauts standards environnementaux, contribue grandement à faire des arts et de la culture une composante essentielle de l’identité de Drummondville et constitue un axe majeur de son développement.

Un autre dossier phare de ce premier mandat est sans contredit l’ouverture du Campus universitaire de l’UQTR à Drummondville. Ce dossier que l’on croyait ficelé a été remis en question à la suite de l’arrivée d’un nouveau gouvernement provincial en 2014. « Ce projet est assurément le plus porteur des quatre dernières années  pour l’ensemble de la communauté » affirme Alexandre Cusson, lui-même issu du monde de l’éducation.

Toujours en ce qui a trait aux infrastructures, c’est en 2015 que Drummondville a inauguré la glace extérieure réfrigérée Victor-Pepin, annoncée dès le premier budget du mandat du conseil sortant. Grâce à cette patinoire unique, non seulement les Drummondvillois peuvent-ils patiner sur une plus longue période chaque année, mais leur ville rayonnera partout au pays alors que Drummondville accueillera la Classique hivernale, un grand festival de hockey, où près de 6000 personnes assisteront à deux joutes de la Ligue de hockey junior majeur du Québec et à une partie de la Ligue Midget AAA du Québec, en février 2018.

Par ailleurs,  pour Alexandre Cusson, les festivités du 200e anniversaire de fondation de la ville, dont la présentation des Jeux du Québec, en 2015, ont donné un nouvel élan de jeunesse et renouvelé le dynamisme de Drummondville. Depuis, plusieurs nouveaux événements, appuyés par la Ville, se sont mis en place, dont Drummondville sur son 31, le Défilé de Noël, le Festival de la Blague, la Fête de la Musique et Drummond en bière qui sont venus contribuer au rayonnement du centre-ville.

Il était important pour le maire que la Ville soutienne ces attraits, importants influenceurs de la qualité de vie des citoyennes et des citoyens de Drummondville. Sous l’impulsion du maire, une division du tourisme et des grands événements a été créée à la Société de développement économique (SDED).

La situation économique de Drummondville fait des envieux depuis plusieurs années, et les quatre dernières n’auront pas fait exception. En effet, par l’action efficace et dynamique de la Société de développement économique, présidée par Alexandre Cusson, Drummondville s’est assurée d’un développement soutenu en diversifiant son tissu industriel et en faisant du démarchage auprès d’entreprises contribuant à augmenter le revenu annuel moyen des Drummondvilloises et des Drummondvillois.

Aujourd’hui dans une situation de plein emploi, Drummondville est reconnue tant au Québec qu’au Canada comme étant l’une des locomotives économiques du pays.

Au cours du mandat 2013-2017, la Ville a également investi dans plusieurs mesures favorisant le transport actif et collectif, dont le développement du réseau de pistes cyclables et une augmentation importante du budget consacré au transport en commun. En effet, le réseau local de transport en commun a été étendu au secteur Saint-Charles, conformément à l’engagement pris par Alexandre Cusson en 2013. De plus, les heures de service ont été prolongées.

Lors de la campagne électorale de 2013, le maire  Cusson s’était engagé à mandater une commission de réflexion et d’analyse sur la gestion des matières résiduelles. L’approche pragmatique et réaliste du maire et de son équipe aura permis un important changement de vision à ce chapitre.

En effet, il y a quelques semaines, ces travaux ont mené à la conclusion d’une entente avec l’entreprise Gesterra, afin de favoriser une gestion intégrée et régionalisée des matières résiduelles qui entrera en vigueur en 2018.

Finalement, Alexandre Cusson a tenu à souligner toute sa fierté face à l’entente signée avec une très grande majorité des municipalités de la MRC Drummond quant au financement des équipements en loisir et culture. Cette entente assure un partage équitable des dépenses qui étaient autrefois assumées, presqu’en totalité, par les contribuables drummondvillois.

 

Au début de l’année 2017, le conseil municipal de Drummondville adoptait la planification stratégique 2017-2022.

Le maire s’engage donc, avec le conseil et la fonction publique, à mettre en place cette planification stratégique développée autour des composantes du développement durable, que sont la promotion du progrès social, la protection de l’environnement et la croissance économique.  Cela permettra d’assurer un développement coordonné et méthodique.

Mettre en œuvre la planification stratégique 2017-2022

Ces composantes du développement, déclinées en 17 orientations, puis 52 actions, ont été articulées en trois piliers d’un développement adapté aux besoins, attentes et aspirations des Drummondvillois: l’expérience citoyen, la ville intelligente, de même que la gestion des infrastructures et du territoire.

Un programme détaillé présente les actions qu’Alexandre Cusson entend privilégier pour chacun des composantes du développement durable.

Cependant, une précision s’impose aux yeux du maire de Drummondville : « L’atteinte et le déploiement de ces objectifs devra s’inscrire dans une stratégie globale qui assurera une gestion saine et responsables des finances publiques, de même que le maintien d’un taux de taxation extrêmement compétitif.  Et cela, ce n’est pas négociable », d’insister Alexandre Cusson.

L’importance d’aller voter

Alors que nous sommes à quelques jours du vote par anticipation (29 octobre) et des élections municipales partout au Québec (5 novembre), celui qui est également 1er vice-président de l’Union des Municipalités du Québec insiste pour que les électrices et les électeurs se rendent nombreux aux urnes au cours des prochaines semaines.

«Je crois fortement que chaque vote se trouve à être un message porteur d’espoir, de conviction, et de vision. Lorsque la citoyenne ou le citoyen choisit un candidat, il détermine une vision d’avenir pour sa municipalité, pour son district », de conclure M. Cusson.

La Rédaction
La Rédaction
CONTRIBUTOR
PROFIL

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Populaire en ce moment

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon