Démolition de l’église de Saint-Edmond – Des paroissiens tournés vers l’avenir

Démolition de l’église de Saint-Edmond – Des paroissiens tournés vers l’avenir
| © Photo Éric Beaupré. Tous les droits réservés.

Saint-Edmond-de-Grantham

La machinerie lourde et de démolition devant le perron de l’église de Saint-Edmond-de-Grantham ne laisse aucun doute sur l’imminence de la démolition qui était prévue pour aujourd’hui, lundi 25 février.

 

Les conditions météorologiques défavorables, en raison principalement des vents, obligent l’entrepreneur à reporter la démolition à demain mardi. Ainsi, si les conditions sont favorables, les travaux de démolition seront entamés.

C’était une fin annoncée qui arrive à son terme, l’église érigée en 1918, qui a été désacralisée il y a plus de deux (2) ans au profit d’une salle communautaire occasionnelle, ne servait plus de lieux sacrés pour les paroissiens.

C’est tourné vers l’avenir que la communauté de 700 habitants assistera donc aux travaux de démolition qui débuteront vraisemblablement demain mardi.

Un projet porteur d’espoir et plus rassembleur pour certains citoyens

Le projet Carrefour citoyen, qui verra le jour à Saint-Edmond-de-Grantham, s’inscrit dans le projet de démolition. La Ville nous en a fait part et c’est tourné vers l’avenir que nous verrons donc cette importante étape débuter, explique un couple de citoyens venus immortaliser l’église par quelques clichés et photos souvenirs.

Des citoyens sont venus à la rencontre du Vingt55 aux abords du chantier. Ils étaient venus voir pour une dernière fois avec émotion le chantier : C’est difficile, c’est une réflexion d’ensemble que la Ville propose aux 700 âmes du village, explique le couple de sexagénaires, qui préfère se tenir loin des chicanes qui ont divisé la municipalité au cours des dernières années.

‘’Ce n’est plus une église proprement dite depuis deux ans explique le couple, faisant allusion à la désacralisation des lieux, aucun rite religieux, ni mariage ni funérailles n’auraient pu s’y tenir de toute façon.’’

‘’Un projet qui a du sens et qui profitera sûrement plus à la communauté. C’est difficile, mais tout comme la Ville l’indique, la question économique était énorme à soutenir pour 700 personnes. Le Carrefour citoyen profitera plus à l’ensemble de la communauté qui se tourne, non pas sans regrets et émotions, ainsi vers l’avenir à leur avis.

Maintenir une église, si d’autres n’y sont pas parvenus, faisant allusion au clergé et à la fabrique, ce n’est plus à la communauté ni à la municipalité d’en prendre la note et la facture. Nous sommes positifs et croyons que malgré le chagrin de voir partir le clocher, nous aurons une vie communautaire plus active, a fait savoir ce couple qui en était bien las des chicanes qui a tant divisé la municipalité et le conseil de ville.

Le ministre André Lamontagne s’exprime sur la disparition de l’église.

Le député de Johnson et ministre, André Lamontagne, est sensible à la démolition de l’église de Saint-Edmond-de-Grantham. « Il est triste de voir s’effacer une partie de nos racines. La baisse de la pratique religieuse entraîne des fermetures, des ventes, des transformations ou des démolitions. Tout en respectant les processus de décision locaux, c’est tout de même avec chagrin que j’assiste à la disparition d’une deuxième église dans le comté de Johnson, quatre ans après celle de Saint-Majorique. »

« La perte d’une église coïncide avec la disparition d’un lieu de rassemblement. Il importera de le remplacer pour que la communauté continue d’offrir à ses membres un endroit de rencontre et de dialogue, essentiel à sa vitalité et pérennité », conclut le député-ministre.

Une délicate opération et manœuvre qui débutera mardi

Les travaux devraient débuter mardi matin Ces travaux de 195 000 $, seront effectués par l’entreprise B. Freneau & Fils, qui procèdera à la délicate opération de démolition prévue pour une durée de six (6) semaines.

 

Éric Beaupré
Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFIL

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Populaire en ce moment

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon