Domaine des Pères Montfortains et présumé conflit d’intérêt du Maire Alain Carrier – La Ville fera le point sur la situation

Domaine des Pères Montfortains et présumé conflit d’intérêt du Maire Alain Carrier – La Ville fera le point sur la situation
© Crédit photo Eric Beaupré / Vingt55. Tous droits réservés.

DRUMMONDVILLE

Dossier de requalification et de l’avenir du site des Pères Montfortains – La Ville de Drummondville fera le point sur la situation lors d’un point de presse.

C’est en effet ce qu’a annoncé le Service des communications qui convie les médias à un point de presse afin de clarifier la situation sur les propos tenus dans différents médias de la région.

La Ville de Drummondville convie les médias à un point de presse visant à faire l’historique de la volonté de requalification du site des Pères Montfortains.

Francis Adam, directeur général de la Ville de Drummondville, et Martin Dupont, directeur général de la Société de développement économique de Drummondville s’adresseront aux médias demain jeudi 13 mai, à 9h30 selon un communiqué envoyé aux médias de la région.

Des allégations et suppositions de conflits d’intérêt à l’origine de cette rencontre

Suite à la publication et annonce d’un des projets visant le site du domaine des Pères Montfortains par le Vingt55, le maire de Drummondville a été interrogé lors de la période de questions suite au dépôt du bilan économique de la SDED par un journaliste de Radio-Canada, sur un possible conflit d’intérêts, soulevé par le journaliste sur un possible conflit d’intérêt entre lui et Me André Komlosy, embauché par la firme Novellis dans le but d’acquérir le site des Pères Montfortains pour un projet de résidence pour étudiants internationaux et travailleurs pour la région.

Le Maire Alain Carrier a répondu lors de ce même point de presse au journaliste de Radio-Canada que, selon lui, il n’était pas en conflit d’intérêt, ‘’ je suis un homme d’affaires depuis assez longtemps pour en effet connaître plusieurs hommes d’affaire et investisseurs dans la région et à Drummondville, a expliqué le maire. ‘’ Je ne vais toujours bien pas me faire accuser d’être en conflit d’intérêt à chaque fois qu’un promoteur voudra apporter ou proposer un projet d’affaires ou commercial à Drummondville, a fait valoir et expliqué le maire Carrier, répondant ainsi au journaliste de Radio-Canada.

‘’ Je serais en conflit d’intérêts si j’en retirerais quelque chose de pécunier ou intérêt, a expliqué le maire d’entrée de jeu, ‘’ ce n’est pas le cas  a t-il statué. ‘’Il y a un promoteur qui a démontré des intérêts dans un projet. Il discute avec la SDED et avec les membres du conseil municipal. Rencontre qui a eu lieu en présence de tous les membres du conseil municipal, comité exécutif et lors de l’atelier de travail, ne voyant pas le bien-fondé de ces accusations ou reproches, a également précisé le maire, invitant les gens qui avaient des doutes sur son intégrité ou relation d’affaires à le faire publiquement. Je n’ai rien à cachera réitéré Alain Carrier.

Un journal local a relayé cette information, questionnant le possible conflit d’intérêt entre le maire et Me Komlosy, laissant sous-entendre que celui qui avait agi à titre de responsable des relations publiques et conseiller juridique, Me André Komlosy lors de la campagne de 2020, pouvait être en conflit d’intérêt dans cette transaction, propos qui ont dû être nuancés par la rédaction de ce même journal afin de ne pas nuire aux parties impliquées dans ces annonces importantes qui nécessitent autant de prudence que de rigueur quant aux affirmations faites afin de ne pas nuire au projet lui-même ni aux acteurs et promoteurs, entre autres, qui souhaitent investir dans la région.

La division du conseil municipal a, selon le maire, des répercussions négatives sur des projets et le bon fonctionnement, selon le maire Alain Carrier.

La Ville, le maire, les conseillers ainsi que Martin Dupont de la SDED rencontraient des promoteurs pour deux importants projets; ceux-ci investissent dans des projets de 100 millions et de 120 millions respectivement ‘’, a fait savoir le maire Alain Carrier.

Selon des informations obtenues par le Vingt55, l’un des projets inclurait des installations récréotouristiques comme de l’escalade extérieure et surf intérieur en plus d’un important projet de développement commercial.

Le projet n’a pas obtenu le vote des élus ; ceux-ci ont préféré renvoyer les investisseurs avec des questions futiles, entre autres, à savoir s’ils avaient un plan d’affaires complet, a expliqué le maire. Des hommes d’affaires d’expérience et bien connus sont repartis sans l’aval ni le vote des conseillers. ‘’J’ai eu honte comme jamais je n’avais eu honte à ce moment-là, a exprimé le maire, devant un tel revirement de situation.

‘’ Ces investisseurs viennent frapper à nos portes. Ce sont des gens, des investisseurs extraordinaires, qui ont contribué largement à Drummondville pour l’un d’eux, venus avec des appuis importants présenter son projet. Ces hommes d’affaires venaient présenter et soumettre des projets importants et majeurs pour notre ville, des projets qui ne coûtent rien aux contribuables et qui pourraient rapporter des millions très rapidement dans les coffres de la Ville et portefeuille des contribuables, a fait valoir le maire de Drummondville, tentant d’expliquer autant les enjeux économiques de cette situation difficile dans laquelle la Ville se trouve actuellement.

Deux projets privés de développement majeurs pour la Ville et bénéfiques pour les citoyens de Drummondville en péril

Comme l’annonçait le Vingt55 hier, le projet du domaine des Pères Montfortains vise à remplacer le bâtiment principal pour le remplacer par des habitations qui pourraient accueillir des étudiants internationaux, des travailleurs étrangers ainsi qu’une partie pour les résidents de la région. Il s’agit d’un projet entièrement privé totalisant plus de 200 millions au bénéfice du développement et des citoyens et qui ne coûte rien aux contribuables, a rappelé le maire Alain Carrier, appuyé également par Martin Dupont de la SDED qui rappelle aussi que les projets de cette envergure sont rares et sont à l’avantage des citoyens tout comme pour le développement de la région.

Le projet des Pères Montfortains a par ailleurs recu une lettre d’appui du recteur de l’UQTR et bien sûr, celui de la SDED; ” une belle occasion de voir nos travailleurs et main-d’œuvre de la province et de l’étranger venir s’installer rapidement afin de soutenir l’économie et des secteurs importants où il y a pénurie d’employés”, a ajouté Martin Dupont directeur général de la SDED, qui n’a pas caché non plus son incompréhension et désarroi face à la situation qui prévaut à l’hôtel de ville actuellement.

La rencontre de presse convoqué par le directeur général aura lieu à 9h30 demain matin, jeudi 13 mai. Le Vingt55 assistera à la rencontre afin de connaître la position de la Ville dans ces dossiers et face aux présomptions de conflit d’intérêt tel que rapporté publiquement.

30 ans à offrir de meilleurs lendemains à Drummondville. …Continuons ensemble à soulager la faim !

Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFIL

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Populaire en ce moment

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon