Pénurie de logement et flambée des prix : il faut déjà se préparer pour le 1er juillet, rappelle la SHQ

Pénurie de logement et flambée des prix : il faut déjà se préparer pour le 1er juillet, rappelle la SHQ
Pénurie de logement et flambée des prix à Drummondville @ Crédit photo Eric Beaupré / Vingt55 Tous droits réservés.

DRUMMONDVILLE

La Société d’habitation du Québec (SHQ) rappelle qu’il est déjà temps à Drummondville, comme partout au Québec en cette période de renouvellement des baux, de bien se préparer et d’être proactif si vous êtes à la recherche d’un logement ou si vous envisagez de déménager. À Drummondville, la rareté et la pénurie de logements seront encore des enjeux cette année pour tous ceux et celles qui sont à la recherche d’un loyer. La flambée des prix dans la région est également un défi pour les personnes ou familles en quête d’un logement abordable.

Pénurie de logement et flambée des prix à Drummondville @ Crédit photo Eric Beaupré / Vingt55 Tous droits réservés.

Il est important de rappeler aux locataires l’importance de trouver leur nouveau logement avant de résilier leur bail actuel, et pour ce faire, ils doivent commencer leur recherche sans tarder. La Société d’habitation du Québec rappelle le programme Allocation-logement (PAL). Ce programme de la SHQ offre une aide financière directe pouvant aller jusqu’à 170 $ par mois aux ménages à faible revenu qui consacrent une part trop importante de leurs revenus au paiement de leur loyer. D’ailleurs, une bonification du PAL, annoncée en novembre dernier dans Le point sur la situation économique et financière du Québec, a été effectuée afin de permettre à un plus grand nombre de ménages d’y être admissibles.

Haut du formulaire

Pour soutenir les locataires à la recherche d’un logement, la SHQ a regroupé sur le Web une foule d’informations utiles, notamment des trucs pour optimiser la recherche de logement, les coordonnées de divers services d’aide à la recherche de logement, des références pour obtenir un logement subventionné ou adapté et des renseignements sur l’aide financière offerte pour payer le loyer, entre autres grâce au PAL ou à des suppléments au loyer. Ainsi, au cours des prochaines semaines, les publicités à la radio inviteront les locataires à la recherche d’un logement à visiter le Québec.ca/RechercheLogement.

En résumé

Au Québec, pour un bail de 12 mois ou plus, le locateur qui entend modifier l’entente doit envoyer un avis écrit à son ou sa locataire de 3 à 6 mois avant la fin du bail. Par exemple, si un bail se termine le 30 juin, l’avis doit être envoyé entre le 1er janvier et le 31 mars.

Le ou la locataire dispose d’un mois pour répondre à cet avis. La personne peut soit accepter les modifications proposées, soit les refuser sans quitter son logement, soit aviser le locateur qu’elle quittera le logement à la fin du bail. Si elle ne répond pas dans le délai prévu, le bail est reconduit automatiquement selon les nouvelles conditions.

Pour connaitre la hausse acceptable pour la prochaine année, les locataires sont invités à consulter les tableaux relatifs aux pourcentages applicables pour le calcul d’ajustement des loyers en 2024.

Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFILE

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Faits divers

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon

Installez l'appli Vingt55

Installer l'appli Vingt 55
×