Fausse arrestation et fraude de l’urgence : des fraudeurs en activité à Drummondville

Fausse arrestation et fraude de l’urgence : des fraudeurs en activité à Drummondville
Fausse arrestation et fraude de l'urgence, des fraudeurs en activité à Drummondville @ Crédit photo Eric Beaupré / Vingt55 Tous droits réservés.

DRUMMONDVILLE

Récemment, plusieurs signalements de tentatives de fraude visant des personnes âgées ont été faits aux policiers des MRC de Drummond et du Haut-Saint-François. À Drummondville, en une seule journée, près d’une dizaine de victimes ont contacté les autorités pour signaler des fraudes ou tentatives de fraude, un fléau qui entraîne la perte de milliers de dollars pour des personnes vulnérables

Dans la MRC de Drummond près de 10 personnes se sont présentées au poste de la Sûreté du Québec et au palais de justice afin de valider de prétendues arrestations, alors que des fraudeurs ont tenté de piéger des victimes à Drummondville. Vendredi dernier, quelques victimes de ce type de fraude ont pu éviter d’importantes pertes, tandis que d’autres sont tombées dans le piège, confirment les autorités.

Les personnes ciblées ont été appelées par téléphone en mentionnant qu’un de leurs proches, souvent un petit-fils, était détenu et avait besoin de quelques milliers de dollars pour être libéré. Lors de la conversation téléphonique, la mise en scène des fraudeurs implique parfois une personne se faisant passer pour un policier ou un avocat.

« Votre fils a été arrêté à Drummondville, sa caution s’élève à plus de 5 000 $ et doit être payée afin de le libérer », a mentionné le prétendu avocat drummondvillois, agissant frauduleusement au nom d’un bureau de l’aide juridique en s’adressant à sa victime. Ensuite, un faux représentant se présente à l’adresse pour prendre l’argent, ou encore, les victimes sont invitées à effectuer un virement automatique, autant de stratagèmes qui fonctionnent malheureusement trop souvent, confirmait Louis-Philippe Ruel, porte-parole de la Sûreté du Québec, en entrevue au Vingt55.

Selon les informations par le Vingt55 et confirmées par la Sûreté du Québec, des victimes ont déboursé des montants importants, de plus de 5 000 $, pour venir prétendument en aide à un proche qui aurait été incarcéré, alors qu’il n’en était rien. Des citoyens ont eu le bon réflexe de vérifier et de valider l’information.

Les fraudeurs ont recours à des stratagèmes variés pour arriver à leurs fins et soutirer de l’argent à leurs victimes.  Lorsqu’ils utilisent ces arnaques, les fraudeurs profitent de la vulnérabilité de certaines personnes âgées pour leur mettre de la pression explique le porte-parole de la Sûreté du Québec en entrevue au Vingt55. C’est pourquoi il faut s’assurer de toujours faire les vérifications nécessaires avant de faire confiance à quiconque.  La famille de personnes vulnérable peut également avoir un rôle important à jouer en vérifiant auprès de ces dernières si elles ont reçu des appels particuliers dans les derniers jours.

Les fraudeurs frappent souvent le vendredi, après les heures de bureau, durant les fins de semaine, ou même la nuit, lorsqu’il devient plus difficile de contacter une personne pour valider l’urgence, qui semble alors plus pressante.

Les personnes vulnérables souhaitent éviter que leur proche passe la nuit ou la fin de semaine derrière les barreaux. Il devient également difficile en dehors des heures de bureau de joindre l’un ou l’autre des services où la prétendue personne arrêtée se trouverait, ce qui ajoute à l’urgence

– Ne remettez jamais d’argent à un inconnu ou à une personne dont vous n’avez pas vérifié l’identité.

– Ne divulguez jamais de renseignements personnels à un individu qui ne peut prouver sa légitimité.

– Lorsque quelqu’un se montre trop insistant ou même insolent (par exemple : il exige votre réponse sur le champ), ne lui faites pas confiance.

– Appelez les parents, un autre membre de la famille ou des amis de la personne afin de vérifier la validité de l’histoire qui vous a été présentée.

La Sûreté du Québec invite les citoyens à consulter la section Conseils de son site Web (www.sq.gouv.qc.ca) afin d’en apprendre davantage sur la fraude ou consulter le site web du Centre antifraude du Canada au www.centreantifraude.ca.

Source : https://www.antifraudcentre-centreantifraude.ca/index-fra.htm

Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFILE

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Faits divers

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon

Installez l'appli Vingt55

Installer l'appli Vingt 55
×