Fraude et intelligence artificielle : La montée de l’IA inquiète le Bureau de la concurrence qui émet d’importantes recommandations

Fraude et intelligence artificielle : La montée de l’IA inquiète le Bureau de la concurrence qui émet d’importantes recommandations
@ Crédit photo Eric Beaupré / Vingt55 Tous droits réservés.

DRUMMONDVILLE

titre

@ Crédit photo Eric Beaupré / Vingt55. Tous droits réservés.

Selon Statistique Canada, les cas de fraude au pays ont presque doublé au cours des dix dernières années, passant de 79 000 en 2012 à 150 000 en 2022. Cette augmentation montre que les fraudeurs sont de plus en plus habiles et que des technologies comme l’IA les aident à améliorer leurs vieilles ruses.

L’IA peut être utilisée pour produire rapidement des textes, des courriels et des messages dans le style et dans la langue d’une personne précise. Elle peut être utilisée pour reproduire la voix de n’importe qui. Et en quelques minutes seulement, elle peut être utilisée pour créer de fausses images, de faux sons ou de fausses vidéos de personnes réelles.

Il est parfois difficile de distinguer ce qui est vrai de ce qui a été généré par l’IA. Heureusement, la connaissance est le meilleur moyen de se protéger des escroqueries générées par l’IA.

Les fraudeurs peuvent utiliser l’IA pour : 

Usurper l’identité d’une entreprise ou d’une personne connue pour promouvoir de faux produits ou services.

Inventer une fausse occasion d’investissement convaincante.

Créer des robots conversationnels pour publier de faux avis qui ont l’air d’avoir été rédigés par de vraies personnes.

Reproduire des voix pour faire du télémarketing trompeur.

Soyez à l’affût de ces signaux d’alarme :

Des vidéos à l’apparence réaliste d’une personnalité publique faisant la promotion d’un investissement, ou toute autre promotion inhabituelle.

Des mouvements inhabituels du corps ou des lèvres dans les vidéos.

Des phrases étranges ou incohérentes, ou du contenu non pertinent.

Des sites Web imitant des entreprises réelles.

Des appels téléphoniques ou des messages inattendus, surtout si l’expéditeur crée un sentiment d’urgence, de peur ou de panique.

Pour vous protéger : 

Fiez-vous à votre instinct lorsque quelque chose semble anormal.

En cas de doute, vérifiez l’authenticité des noms et des logos sur les sites Web.

Informez-vous sur l’IA et les fraudes – faites des recherches, lisez et discutez-en avec vos proches.

Signalez les sites Web suspects. Si vous pensez avoir vu du contenu trompeur généré par l’IA, signalez-le au Bureau de la concurrence ou au Centre antifraude du Canada.

© Crédit photo Eric Beaupré / Vingt55. Tous droits réservés.

Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFILE

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Faits divers

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon

Installez l'appli Vingt55

Installer l'appli Vingt 55
×