Inauguration de l’entreprise Entosystem à Drummondville : une réussite qui permet de viser les marchés mondiaux

Inauguration de l’entreprise Entosystem à Drummondville : une réussite qui permet de viser les marchés mondiaux
Inauguration de l’entreprise Entosystem à Drummondville dans le secteur de la vitrine industrielle le long de l'autroute 55 lui confère désormais la plus grande capacité de production en Amérique du Nord @ Crédit photo Eric Beaupré / Vingt55 Tous droits réservés.

DRUMMONDVILLE

La nouvelle usine de production d’insectes, l’entreprise québécoise Entosystem a inauguré aujourd’hui son site, de plus de 100 000 pi², cette inauguration dans le secteur de la vitrine industrielle le long de l’autroute 55 à Drummondville créatrice d’emplois, lui confère désormais la plus grande capacité de production en Amérique du Nord.

M. Cédric Provost, président et co-fondateur, Entosystem en entrevue au Vingt55 @ Entrevue / Vingt55. Tous droits réservés.

L’inauguration de l’entreprise pour Entosystem à Drummondville ce matin a été couronnée de succès, la concrétisation de son projet d’expansion à Drummondville c’est fait dans un temps record, cet inauguration marque une étape cruciale dans le développement de l’entreprise et sa volonté d’élargir son expertise et service à l’échelle international.

« L’inauguration de notre usine aujourd’hui, c’est le fruit d’une collaboration tellement riche avec des partenaires d’affaires engagés et surtout, le dévouement d’une équipe en or sans qui Entosystem n’aurait pu se positionner aussi rapidement comme chef de file dans son secteur. Nous avons toutes les clés en main pour réaliser nos ambitions québécoises et planifier notre croissance. » affirme M. Cédric Provost, président et co-fondateur, Entosystem en entrevue au Vingt55

Le système industriel entièrement automatisé permettra à Entosystem de renforcer l’autonomie alimentaire du Québec en revalorisant 90 000 tonnes de matières organiques chaque année et en produisant 5 000 tonnes de larves protéinées de haute qualité ainsi que 15 000 tonnes d’engrais approuvé pour la culture biologique. Le tout, grâce à un procédé zéro-déchet.

Ces matières organiques, récupérées de la ferme à l’épicerie, sont utilisées pour nourrir les larves de mouche soldat noire qui naissent dans les installations d’Entosystem – résultat d’un procédé breveté de production d’insectes. L’usine recevra quotidiennement 250 tonnes d’aliments qui seront consommés en seulement six jours par les insectes. Une fois bien nourries, ces larves sont séchées et broyées en une riche farine protéinée destinée à l’alimentation des animaux domestiques et d’élevage.

Notons qu’au pays, une grande proportion des aliments produits sont gaspillés ou perdus. À plus grande échelle, l’agriculture, l’alimentation des chiens et des chats ainsi que l’utilisation d’engrais non durable contribuent à une forte proportion des émissions de gaz à effet de serre en Amérique du Nord.

En pleine période de recrutement, cette nouvelle étape de croissance permet à Entosystem de créer 70 emplois à Drummondville, pour former à terme une équipe de près de 100 talents motivés à contribuer à un vaste projet d’économie circulaire novateur.

Entosystem remercie l’ensemble de ces partenaires publics et privés, dont le soutien financier a permis de concrétiser son usine de Drummondville et l’émergence d’une filière d’avenir pour l’autonomie alimentaire.

Marie-Claude-Bibeau, ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire du Canada en entrevue au Vingt55 @ Entrevue / Vingt55. Tous droits réservés.

« Les insectes valorisent très rapidement de grandes quantités de matières organiques. En industrialisant le processus, a mentionné Marie-Claude-Bibeau, ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire du Canada lors du point de presse Entosystem permet de transformer des déchets alimentaires en intrants essentiels pour l’agriculture : des engrais naturels et des protéines alternatives pour l’alimentation animale . Se tourner vers l’économie circulaire est un modèle prometteur pour l’atteinte de nos cibles climatiques. »

M. André Lamontagneen, ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation et ministre responsable de la région du Centre-du-Québec entrevue au Vingt55 @ Entrevue / Vingt55. Tous droits réservés.

« L’innovation est un vecteur nécessaire de la transition vers une économie plus durable. Je suis heureux du soutien apporté par notre gouvernement au projet Entosystem a mentionné le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation et ministre responsable de la région du Centre-du-Québec André Lamontagne lors de son élocution. M Lamontagne a rappelé que grâce à une technologie ingénieuse, c’est plus de 90 000 tonnes de matières résiduelles organiques qui pourront être récupérées et valorisées chaque année. Avec ce modèle d’affaires, Entosystem contribue de manière concrète à la réduction des pertes et du gaspillage alimentaire au Québec. Je félicite l’équipe de direction pour son audace et son succès. J’encourage les entreprises à travailler de concert pour développer des stratégies qui permettront de limiter la production de déchets! » a ajouté le ministre et député de Johnson André Lamontagne

Inauguration de l’entreprise Entosystem à Drummondville © Crédit photo Eric Beaupré / Vingt55. Tous droits réservés.

« La concrétisation de cet investissement majeur est une excellente nouvelle, car cela illustre le dynamisme économique de Drummondville et démontre que nous sommes une place d’affaires de choix a affirmé Stéphanie Lacoste, mairesse de Drummondville et présidente de la Société de développement économique de Drummondville De plus, nous ne pouvons qu’être enthousiastes de voir se déployer, chez nous, une solution industrielle qui met en valeur l’économie circulaire tout en ayant un impact environnemental positif par la valorisation de matières organiques. Je souhaite longue vie à Entosystem ! »

« Entosystem est un excellent exemple de ce qu’on souhaite faire en économie circulaire : valoriser des matières qui seraient autrement gaspillées a affirmé M Christopher Skeete, ministre délégué à l’Économie du Québec Notre gouvernement est toujours là pour soutenir nos entreprises ambitieuses et innovantes. »

« La nouvelle usine à la fine pointe de la technologie d’Entosytem leur permettra de se positionner comme un joueur important de l’économie circulaire dans le secteur agricole et renforcera l’expertise québécoise dans le secteur agroalimentaire. Investissement Québec est fier d’avoir soutenu la réalisation de cet important projet qui contribuera favorablement au développement économique du Centre-du-Québec.  » a mentionner pour sa part Guy LeBlanc, président-directeur général, Investissement Québec

Emmanuelle Gehin, présidente directrice générale de RECYC-QUÉBEC a précisé que l’entreprise Entosystem est un bel exemple d’une innovation en adéquation avec les objectifs de réduction, de recyclage et de traitement de la matière organique au Québec. ‘’ Contribuer à l’émergence d’une solution québécoise, tout aussi bonne pour l’environnement que l’économie du Québec, tombe sous le sens et cadre parfaitement avec la mission de notre organisation, soit d’optimiser l’utilisation des ressources dans une perspective de lutte contre les changements climatiques et d’une économie plus circulaire. »

Manuel Vaillancourt, directeur principal des relations d’affaires à Financement Agricole Canada également présent lors du point de presse a mentionné que Financement Agricole Canada est fière de participer à l’inauguration de la nouvelle usine d’Entosystem, ‘’ une jeune entreprise innovante qui valorise les pratiques écoresponsables au Québec et qui contribue à réduire l’empreinte carbone de l’agriculture moderne sur l’environnement. Avec un modèle d’affaires porteur et une équipe de gens passionnés, Entosystem a tout ce qu’il faut pour atteindre de nouveaux sommets au cours des prochaines années et faire une différence dans un système alimentaire durable et responsable. »

Inauguration de l’entreprise Entosystem à Drummondville © Crédit photo Eric Beaupré / Vingt55. Tous droits réservés.

« Depuis 84 ans, c’est dans l’ADN de Sanimax de tout transformer et de faire de l’économie circulaire un modèle dans l’industrie agroalimentaire. Martin Couture, chef d’entreprise de Sanimax a ajouté qu’ Entosystem incarne entièrement cette approche et démontre aujourd’hui que de nouvelles innovations peuvent générer de grands projets. Nous sommes fiers d’être aux côtés d’Entosystem et de participer à sa croissance. »

M. Nicolas Martel, directeur financement corporatif à BDC a pour sa part tenu a affirmé que la BDC est très fier d’avoir travaillé, en partenariat avec Entosystem et les autres institutions financières, sur ce projet d’envergure à Drummondville. ‘’ BDC a comme mission d’aider les entrepreneurs canadiens dans leur projet de croissance et nous sommes fiers de tout le travail accompli par l’équipe d’Entosystem pour devenir un joueur d’importance dans le domaine de l’économie circulaire agricole. Félicitations à toute l’équipe pour la réalisation de ce beau projet structurant. »

Inauguration de l’entreprise Entosystem à Drummondville © Crédit photo Eric Beaupré / Vingt55. Tous droits réservés.

Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFILE

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Faits divers

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon

Installez l'appli Vingt55

Installer l'appli Vingt 55
×