Publication d’images intimes – Un Drummondvillois de 34 ans reconnu coupable d’avoir publié des images sans consentement

Publication d’images intimes – Un Drummondvillois de 34 ans reconnu coupable d’avoir publié des images sans consentement
L’honorable juge Benoit Gagnon a retenu la version et le témoignage de l’une des deux plaignantes et reconnu coupable l'accusé Yann Desrosiers du cinquième chef d’accusation© Crédit photo Eric Beaupré / Vingt55. Tous droits réservés.

DRUMMONDVILLE

Le Drummondvillois Yann Desrosiers revenait en cours afin de connaître la décision du juge dans deux dossiers en matière de publication d’images intimes, alors que les plaignantes n’avaient pas consenti à la diffusion de ces images, selon l’acte d’accusation.

Yann Desrosiers © Crédit photo Eric Beaupré / Vingt55. Tous droits réservés.

Yann Desrosiers se représentait devant le tribunal afin de connaître la décision du juge, Benoit Gagnon, pour deux chefs d’accusation en lien avec des événements qui seraient survenus entre le 1er août 2012 et le 11 février 2021, puis entre le 25 juin 2019 et le 11 février 2021, soit d’avoir sciemment rendu accessible des images vidéos intime de deux autres victimes en sachant qu’elles n’y avaient pas consenti ou sans se soucier de savoir si elles y consentaient ou non.

Le Vingt55 avait assisté au procès, en novembre dernier. Les faits reprochés ont eu lieu à Drummondville alors que les deux plaignantes au dossier étaient âgées de 30 et 24 ans au moment des faits reprochés.

Selon les déclarations et la version des plaignantes, l’accusé, Yann Desrosiers, avait publié des images vidéos de nature sexuelle qu’il avait captées lors de relations entre les plaignantes et lui, images explicites qui ont ensuite été diffusées sur un site de contenu vidéo pour adultes de grande diffusion sans leur consentement.

Votre section vidéo d’information locale – Vingt55

Espace vidéo partenaire vingt55 

L’honorable juge Benoit Gagnon a, à la lumière des témoignages entendus lors du procès, reconnu l’accusé coupable d’un des deux chefs d’accusation.

L’honorable juge Benoit Gagnon a retenu la version et le témoignage de l’une des deux plaignantes et reconnu coupable Yann Desrosiers coupable du cinquième chef d’accusation, soit, d’avoir, entre le 1er août 2012 et le 11 février 2021, sciemment rendu accessible une image intime de la victime, âgée de 30 ans, sachant qu’elle n’y avait pas consenti ou sans se soucier de savoir si elle y consentait ou non.

Le juge a précisé, au moment de rendre sa décision, ne pas être convaincu d’avoir obtenu toute la vérité sur les faits de l’une des plaignantes lors du procès, relevant quelques entorses aux faits allégués. Ainsi, n’ayant pas été convaincu hors de tout doute raisonnable, il a déclaré l’accusé non coupable du sixième chef d’accusation.

L’accusé, Yann Desrosiers, reviendra devant le tribunal le 11 mars prochain afin de connaître sa sentence.

 

Yann Desrosiers © Crédit photo Eric Beaupré / Vingt55. Tous droits réservés.

Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFIL

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Faits divers

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon