La courbe où s’est tué le pape de la moto n’était pas conforme

La courbe où s’est tué le pape de la moto n’était pas conforme
Le prêtre Donald Lauzière a connu une fin tragique après s'être engagé, au volant de sa Harley, dans cette courbe abrupte de Sainte-Clotilde-de-HortonCrédit photo : Éric Beaupré

DRUMMONDVILLE – La courbe du rang du Bord-de-l’eau, à Sainte-Clotilde-de-Horton, n’était pas conforme lorsque le prêtre Donald Lauzière eu son accident mortel avec sa Harley, en septembre 2016. La municipalité a depuis corrigé la situation.

Celui que l’on surnommait «le pape de la moto» se promenait sur sa Harley à Sainte-Clotilde-de-Horton, le 4 septembre 2016 en après-midi, lorsqu’il a effectué une sortie de route. Il venait de manquer le virage d’une courbe prononcée.

L’homme de 79 ans a soudainement été éjecté de sa moto. Il est tombé au sol et il a roulé sur lui-même jusqu’à ce qu’il frappe un arbre.

L’ami qui l’accompagnait en moto s’est empressé de composer le 911. Après l’accident, M. Lauzière respirait difficilement, mais son souffle s’est éteint par la suite. Les manœuvres de réanimation des policiers et des ambulanciers n’ont pu le ramener.

Mauvaise inclinaison

À la suite de ce décès, le coroner Yvon Garneau a mené son enquête qui a relevé une anomalie dans le côté extérieur de la courbe où l’abbé a fini ses jours. Selon l’expertise réalisée, celle-ci n’était pas inclinée du bon côté et le degré de ses pentes était insuffisant.

«M. Lauzière s’est donc engagé dans cette courbe d’une manière sécuritaire, mais en raison de la force centrifuge, la motocyclette qu’il conduisait aurait donc probablement été déportée vers la droite. Il aurait tenté de la ramener vers la gauche (corriger la trajectoire), mais une perte de contrôle inévitable s’est produite», conclut M. Garneau.

Suivant les conseils du coroner, la municipalité a mandaté des ingénieurs et a fait exécuter les travaux pour corriger la situation, au coût de 40 000 $, aux frais des contribuables.

«On a fait changer l’inclinaison de la courbe», résume le maire suppléant, Patrice Pinard.

Il ne manque que le lignage à compléter.

Selon lui, des panneaux réfléchissants pour annoncer cette courbe abrupte ont été ajoutés. De plus, la limite de vitesse est passée de 55 à 45 kilomètres à l’heure.

Seul accident grave

À la connaissance de M. Pinard, la fin tragique qu’a connue Donald Lauzière serait le seul accident grave survenu dans cette courbe du rang du Bord-de-l’eau.

L’Abbé Lauzière, apprécié pour son franc-parler et son originalité, avait pris sa retraite en 2011 de l’Église de Nicolet. Il continuait néanmoins de rendre service à plusieurs paroisses du diocèse, avant son décès.

 

Caroline Lepage
Caroline Lepage
JOURNALISTE
PROFIL

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Populaire en ce moment

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon