La Ville de Drummondville et la Société de développement économique de Drummondville inaugurent l’édifice Bernard-Landry

La Ville de Drummondville et la Société de développement économique de Drummondville inaugurent l’édifice Bernard-Landry
© Photo Éric Beaupré. Tous droits réservés.

DRUMMONDVILLE

La Ville de Drummondville et la Société de développement économique de Drummondville (SDED), sur recommandation du conseil d’administration de la SDED, ont procédé à la dénomination de la bâtisse du 1400, rue Jean-Berchmans-Michaud édifice Bernard-Landry

« Par ce geste, la Ville et la SDED saluent la mémoire de l’ancien premier ministre du Québec disparu le 6 novembre dernier.»

« Pour moi, renommer la Maison de l’Industrie et le siège social de la SDED en l’honneur de Bernard Landry va de soi. Monsieur Landry disait souvent qu’en tant qu’économiste, il se sentait comme un évêque à Rome lorsqu’il arrivait à Drummondville. Il a su développer le Québec et lui donner une économie forte et robuste en créant des institutions considérées aujourd’hui comme étant essentielles au développement économique du Québec », a souligné M. Alexandre Cusson, maire de Drummondville et président de la SDED.

Les membres de la famille de M. Bernard Landry, et plusieurs membres de sa famille proche et amis, faisaient honneur à la Ville de Drummondville et à la SDED par leur présence lors de cette cérémonie qui fut l’occasion de rendre hommage à M. Landry. « Merci, à la Ville de Drummondville et à la SDED, de souligner l’œuvre que fut la vie de Bernard Landry », a indiqué Mme Renaud. « Ce lieu de développement économique, dans une ville en si forte croissance, est un endroit tout désigné pour saluer la mémoire de l’ancien premier ministre pour qui le développement du Québec fut l’une des priorités de son engagement politique  », a-t-elle ajouté.

« Pour moi, renommer la Maison de l’Industrie et le siège social de la SDED en l’honneur de Bernard Landry va de soi. Monsieur Landry disait souvent qu’en tant qu’économiste, il se sentait comme un évêque à Rome lorsqu’il arrivait à Drummondville. Il a su développer le Québec et lui donner une économie forte et robuste en créant des institutions considérées aujourd’hui comme étant essentielles au développement économique du Québec », a souligné M. Alexandre Cusson, maire de Drummondville et président de la SDED.

Les membres de la famille de M. Bernard Landry, et plusieurs membres de sa famille proche et amis, faisaient honneur à la Ville de Drummondville et à la SDED par leur présence lors de cette cérémonie qui fut l’occasion de rendre hommage à M. Landry. « Merci, à la Ville de Drummondville et à la SDED, de souligner l’œuvre que fut la vie de Bernard Landry », a indiqué Mme Renaud. « Ce lieu de développement économique, dans une ville en si forte croissance, est un endroit tout désigné pour saluer la mémoire de l’ancien premier ministre pour qui le développement du Québec fut l’une des priorités de son engagement politique  », a-t-elle ajouté.

Ensemble, Mme Pascale Landry, fille de Monsieur Bernard-Landry, M. Alexandre Cusson, maire de Drummondville et président de la SDED, Monsieur André Lamontagne, député de Johnson à l’assemblée nationale – Ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation et Ministre responsable de la région du Centre-du-Québec, Monsieur Pascal Bérubé, chef du Parti Québécois et député de Matane-Matapédia, Monsieur Francois Choquette, député de Drummond à la Chambre des communes et M. Martin Dupont, directeur général de la SDED, ont dévoilé la stèle commémorative installée devant l’édifice. Par le biais de son contenue biographique faisant état des accomplissements de Bernard Landry, les citoyens pourront redécouvrir le parcours exceptionnel de l’ancien premier ministre du Québec.

À propos de M. Bernard Landry

Texte de la stèle commémorative inaugurée – samedi 18 mai 2019

Bernard Landry 1937-2018

Avocat, économiste, professeur, haut fonctionnaire, homme politique et premier ministre du Québec, Bernard Landry compte parmi les plus grands bâtisseurs du Québec moderne.

Bernard Landry naît le 9 mars 1937 à Saint-Jacques-de-Montcalm. Il étudie à l’Académie Saint-Louis-de-France, puis suit son cours classique au Séminaire de Joliette. Licencié en droit de l’Université de Montréal, il est admis au Barreau du Québec en 1965 et poursuit son parcours académique en Europe où il obtient un diplôme en économie et en finances de l’Institut d’études politiques de Paris. Après ses études, le jeune avocat oeuvre au sein du gouvernement du Québec de 1964 à 1968.

Bernard Landry adhère au Parti québécois en 1968. Il est élu sous la bannière péquiste pour la première fois  à  l’élection de 1976. Homme de confiance des cabinets de René Lévesque, Jacques Parizeau et Lucien Bouchard, il occupe au cours de sa carrière les plus hautes fonctions de l’État: ministre au Développement économique, ministre du Commerce extérieur, ministre des Relations internationales, ministre de l’Immigration et des Communautés culturelles, ministre des Finances, ministre du Revenu, vice-premier ministre du Québec, et participe à la modernisation de l’économie québécoise, notamment avec la création de Placements Québec et d’Investissement Québec. Il joue un rôle déterminant dans la promotion du libre-échange et l’appui qu’il suscite mène à l’adoption de l’ALENA.

Chef du Parti québécois, dès mars 2001, Bernard Landry devient premier ministre du Québec le 8 mars 2001. Sous sa gouverne, le Québec signe la Paix des braves, une entente historique entre la nation québécoise et la nation crie. Bernard Landry agira, à compter de 2003, comme chef de l’opposition jusqu’à ce qu’il démissionne de ses fonctions, le 6 juin 2005. Il retourne par la suite à l’enseignement universitaire.

Sa carrière exceptionnelle lui vaut de nombreuses distinctions nationales et internationales. En 2004, la France l’honore en le faisant Commandeur de la Légion d’honneur. Premier lauréat, en 2005, du prix Louis-Joseph-Papineau, Patriote de l’année en 2006 et Grand officier de l’Ordre national du Québec, en 2008, Bernard Landry s’est toujours défini, en premier lieu, comme un militant de l’indépendance du Québec.

Bernard Landry s’éteint le 6 novembre 2018, à l’âge de 81 ans. Tout au long de sa vie, il a contribué à bâtir un Québec moderne, ouvert sur le monde, et a oeuvré à le positionner dans la nouvelle économie du savoir. Il est, à ce titre, l’un des hommes politiques les plus marquants de l’histoire du Québec contemporain.

Dévoilée le 18 mai 2019 à Drummondville en présence de plusieurs dignitaires, dont le maire Alexandre Cusson

 

Texte de la stèle commémorative inaugurée – samedi 18 mai 2019

Éric Beaupré
Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFIL

Les derniers articles

Populaire en ce moment