L’APhC publie une liste d’interventions sur lesquelles les pharmaciens et les patients devraient s’interroger

L’APhC publie une liste d’interventions sur lesquelles les pharmaciens et les patients devraient s’interroger

L’APhC souhaite encourager le dialogue entre les cliniciens et les patients en recensant six interventions sur lesquelles ils devraient s’interroger pour améliorer la sécurité des patients et les résultats en matière de santé.

 

 


/CNW/ – Dans le cadre de la campagne Choisir avec soin, l’Association des pharmaciens du Canada a publié, ce mardi 21 novembre, une liste de traitements, de pratiques et de thérapies spécifiques qui sont couramment utilisés, mais pas toujours nécessaires.

 

CAMPAGNE «Choisir avec soin»

Cette liste, Les six interventions sur lesquelles les pharmaciens et les patients devraient s’interroger, contient six recommandations ciblées et fondées sur des données probantes qui peuvent appuyer des discussions entre les patients et les cliniciens à propos du type de soins qui sont réellement nécessaires.

Dans ses recommandations, l’APhC met en lumière et remet en question des pratiques et des thérapies qui ne sont pas forcément nécessaires et qui pourraient être néfastes pour les patients :


Ne traitez pas les effets secondaires d’un médicament à l’aide d’un autre médicament, sauf en cas d’absolue nécessité.


Ne recommandez pas l’utilisation de médicaments en vente libre contenant de la codéine pour traiter la douleur aiguë ou chronique. Conseillez aux patients d’éviter ces médicaments et donnez-leur d’autres options sûres.


Ne commencez pas ou ne renouvelez pas un traitement pharmacologique, sauf si ce dernier est clairement indiqué et qu’on en attend un bienfait raisonnable chez un patient donné.


Ne renouvelez pas un traitement de longue durée par inhibiteurs de la pompe à protons (IPP) pour soulager des symptômes gastro-intestinaux sans tenter de l’interrompre ou d’en réduire (graduellement) la posologie au moins une fois par année chez la plupart des patients.


Remettez en question le recours aux antipsychotiques comme traitement de première intention de l’insomnie primaire, peu importe l’âge du patient.


Ne prescrivez pas ou ne remettez pas de benzodiazépines à un patient sans ajouter à son plan de traitement des stratégies de cessation du médicament (sauf pour les patients ayant une indication justifiant un traitement à long terme).


« Choisir avec soin est un partenariat naturel pour l’APhC. L’un des principes éthiques fondamentaux de la profession de pharmacien est que les pharmaciens fournissent uniquement des services ou des produits qui sont bénéfiques pour leurs patients », explique Phil Emberley, directeur de la recherche et du développement des pratiques à l’APhC.

« Notre participation envoie un signal fort aux pharmaciens canadiens à propos de leur rôle essentiel pour fournir les meilleurs soins possibles aux patients, tout en étant les gardiens d’un système de soins durable ».

La liste Choisir avec soin de l’APhC a été dressée après des mois de réflexion et d’analyses minutieuses, en utilisant les données les plus récentes à propos des solutions de traitement et de gestion.

Eric Beaupré
Eric Beaupré
RéDACTEUR_EN_CHEF
PROFIL

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Populaire en ce moment

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon