Le Challenger Banque Nationale de Drummondville sera un événement «ATP Challenger 80» en 2019

Le Challenger Banque Nationale de Drummondville sera un événement «ATP Challenger 80» en 2019
© Photos Éric Beaupré. Tous les droits réservés.

Un pacte de trois ans avec Tennis Canada pour sa 5e édition

DRUMMONDVILLE

Le Challenger Banque Nationale de Drummondville fête déjà son 5e anniversaire. C’est du 11 au 17 mars 2019, toujours au Tennis intérieur René-Verrier, que les visiteurs pourront à nouveau voir à l’œuvre les professionnels de l’ATP de partout dans le monde. La prochaine édition se déroulera sous le signe de la nouveauté, notamment en raison de la réforme du circuit Challenger, telle qu’annoncée par l’ATP.

Ces changements importants seront en vigueur dès le 1er janvier 2019 et feront notamment en sorte que le Challenger Banque Nationale de Drummondville fera partie de la catégorie «ATP Challenger 80» (80 points ATP), sera doté de bourses totalisant 54 160 $ USD et inclura l’hébergement des joueurs en établissement hôtelier.

De plus, il importe de préciser que la nouvelle structure prévoit que tous les tournois ATP Challenger Tour se joueront sur une période de sept jours, du lundi au dimanche suivant, selon le format suivant:

Le tableau principal comptera 48 joueurs (comparativement à 32 dans le passé)

En double : 16 équipes (sans qualifications)

Le tableau de qualifications en simple sera limité à quatre (4) joueurs

 

Photos Éric Beaupré

Pacte de trois ans avec Tennis Canada: un demi-million $

Le directeur des tournois à Tennis Canada, Richard Quirion, est heureux d’officialiser une nouvelle entente de partenariat, d’une durée de trois ans avec le comité organisateur du Challenger Banque Nationale de Drummondville. Pour Tennis Canada, il s’agira d’un investissement important, qui se veut aussi un encouragement de taille pour l’organisation drummondvilloise.

«Nous sommes chanceux de pouvoir compter sur un comité organisateur qualifié, passionné et engagé comme celui de Drummondville. Les trois coprésidents, leurs nombreux comités et les centaines de bénévoles travaillent sans relâche à la réalisation de ce tournoi depuis bientôt cinq ans. Le soutien indéniable de la Ville de Drummondville et des nombreux commanditaires, en commençant par Banque Nationale, fait de ce tournoi un incontournable pour les amateurs de tennis. En chiffres, cette entente signifie que Tennis Canada injectera plus d’un demi-million de dollars au cours des trois prochaines années et continuera de s’impliquer pour assurer la continuité de ce tournoi international, » affirme Richard Quirion.

Il va sans dire que les coprésidents Alain Caillé, Pierre Desrosiers et Stéphan Hamel accueillent cette nouvelle avec joie et la partage volontiers avec les bénévoles et l’ensemble de la population.

«Pour nous, c’est toute une marque de confiance de la part de Tennis Canada. Richard (Quirion) parle de notre passion. Eh ! bien il peut être assuré qu’un appui de cette nature va en assurer la continuité,» a commenté Alain Caillé.

Alexandre Cusson, maire de Drummondville, présent lors de cette importante annonce, soulignait l’importance d’un tel événement à Drummondville mais aussi pour les jeunes Drummondvillois.

«Le rayonnement autant pour la Ville que pour le sport est indéniable. Le Challenger Banque Nationale apporte beaucoup à Drummondville. Une fois de plus la Ville de Drummondville se distingue par un événement d’importante et majeur. Les trois coprésidents s’impliquent énormément et savent s’entourer des meilleurs autant du milieu sportif que des bénévoles et partenaires qui participent année après pour pour la tenue d’un événement de haut niveau comme le Challenger», souligne Alexandre Cusson.

«Il est important aussi de préciser l’importance et l’impact sportif chez les jeunes d’ici et qui assistent aux matchs de tennis. Ils auront vue Shapovalov ici à Drummondville en pleine progression. Il n’est surement pas loin le jour un Drummondvillois ou une Drummondvilloise se retrouvera sur le circuit national voir international de tennis et qui dira: “j’ai vu mes premiers élans et inspirations de tennis à Drummondville en tant que jeune athlète ou bénévole.» a ajouté avec assurance M. Cusson soulignant ainsi cet apport pour nos jeunes.

Un engouement indéniable: le 20 000e spectateur attendu!

C’est donc le dimanche, 17 mars 2019 que l’on connaîtra celui qui succédera aux champions John Patrick Smith (Australie, 2015), Daniel Evans (Grande-Bretagne, 2016), Denis Shapovalov (Canada, 2017) et Dennis Kudla (États-Unis, 2018).

Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’engouement pour le Challenger Banque Nationale de Drummondville ne s’est pas démenti.

L’édition 5e anniversaire permettra d’accueillir le 20 000e spectateur, rien de moins.

L’an dernier, une foule record totalisant 5 586 fervents du tennis avait assisté aux différents matchs présentés.

En plus du cap des 20 000 spectateurs, on prévoit franchir la barre des 400 000 utilisateurs du «livestreaming», de partout dans le monde (ils étaient 76 522 en 2018 !).

«Ce qui est, par ailleurs, extrêmement intéressant, c’est qu’en cinq ans d’existence, nous aurons accueilli 4 300 élèves de 5e et 6e années des écoles primaires de notre territoire et ce, tout à fait gratuitement, que ce soit pour leur transport vers le site de compétition ou leur admission aux matchs. Nous prévoyons en accueillir 1 200 en 2019 ! Quand on fait le calcul, cela équivaut à une contribution d’environ 25 000 $ dans notre milieu, au bénéfice de nos jeunes,» se réjouit Alain Caillé, coprésident du Challenger.

D’autre part, M. Caillé n’est pas sans rappeler qu’à ce jour, le Challenger Banque Nationale a remis plus de 10 000 $ à la collectivité (en bourses, en équipements ou en dons). «Et nous y sommes toujours parvenus en assurant la bonne santé financière de l’événement,» précise-t-il.

Vente des billets: C’EST NOËL DÈS MAINTENANT!

Avis aux intéressés : les billets en vue du 5e Challenger Banque Nationale seront en vente dès le 1er décembre 2018… juste à temps pour les Fêtes ! Une fois de plus, le comité organisateur a tout mis en œuvre pour rendre ce prestigieux tournoi accessible à tous.

«Notre objectif demeure le même : nous voulons nous assurer que toute la population soit en mesure d’assister à un ou plusieurs matchs. Je pense que nous y sommes parvenus une fois de plus,» de dire Dominic Joly, membre du comité organisateur et responsable de la vente des billets.

Le coût unitaire du billet variera entre 7 $ et 30 $ au fur et à mesure que le tournoi progressera. De plus, il sera possible de se procurer des «billets de série» qui donneront accès à l’ensemble du Challenger, au coût de 50 $ pour les enfants/étudiants (moins de 18 ans) et de 110 $ pour les adultes.

Il existe différentes façons de se procurer des billets :

En se présentant au Tennis intérieur René-Verrier, situé au 1380 rue Montplaisir, à Drummondville

Par internet, sur le site Web du challenger: challengerbanquenationale.com, ou sur le site Web de l’Association de tennis de Drummondville: tennis-drummondville.com.

Pour information, on peut communiquer avec le personnel du Tennis intérieur René-Verrier, au 819-475-2206.


En rafale:

Le Challenger Banque Nationale comptera 48 loges corporatives, dont la totalité a déjà trouvé preneur. L’ajout de huit loges en fond de terrain sur le court central a constitué un vif succès l’an dernier.

De passage à Drummondville l’an dernier, le président de Tennis Canada, M. Michael Downey avait qualifié la classique drummondvilloise de « meilleur tournoi Challenger au Canada ». De plus, la Chambre de commerce et d’industrie de Drummond a fait du Challenger son « événement touristique de l’année » lors du Gala des Prix Napoléon, en avril 2018. Voilà deux distinctions dont les dirigeants du tournoi sont fiers. Forts de l’appui et du savoir-faire de plus de 300 bénévoles, ils comptent bien en mettre plein la vue aux spectateurs, en mars 2019.

Tel que précisé plus tôt, la nouvelle structure des tournois « Challenger » fait en sorte que la compétition se déroulera du lundi (11 mars) au dimanche (17 mars) sur sept jours. Le comité organisateur réfléchit présentement à la mise en place d’une activité spéciale lors du week-end qui précédera le tournoi (journée de la famille ou autre).

Le processus de sélection visant à honorer un ou des bâtisseur(s) du tennis à Drummondville est amorcé. On connaîtra en mars 2019 celui, celle ou ceux qui succéderont à René Verrier, Jacques Boileau, Jean-Guy Gauthier et Gérard Lefebvre au sein du Cercle des bâtisseurs.

Il va sans dire que la tenue d’un événement de cette envergure ne saurait être possible sans l’apport de partenaires majeurs. On pense évidemment à la Banque Nationale, à Tennis Canada et à la Ville de Drummondville, que les organisateurs remercient sincèrement.

Qui remportera la Coupe René-Verrier en 2019 ? Pour le savoir : rendez-vous du 11 au 17 mars 2019, lors du 5e Challenger Banque Nationale de Drummondville.

 

La signature de ce partenariat s’est faite lors de la conférence de presse mardi 27 novembre | Photo Éric Beaupré

Éric Beaupré
Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFIL

Les derniers articles

Populaire en ce moment