Le CIUSSS-MCQ demande la relocalisation de 20 usagers du 600 Bousquet de Drummondville

Le CIUSSS-MCQ demande la relocalisation de 20 usagers du 600 Bousquet de Drummondville
Le CIUSSS-MCQ demande la relocalisation de 20 usagers du 600 Bousquet de Drummondville © Photo Éric Beaupré Vingt55. Tous droits réservés.

DRUMMONDVILLE

Selon les informations obtenues par le Vingt55, ce sont 20 usagers des 80 résidents, soit 7 résidents vulnérables et 13 usagers de l’unité protéique, qui doivent être relocalisés afin d’assurer leurs santé et sécurité dans un délai de 48 h en date du 8 juillet à 15h.

Les explications de Mme Chantal Bournival, Directrice du programme de soutien à l’autonomie de la personne âgée – CIUSSS-MCQ,

Les exploitants de la résidence 600 Bousquet de Drummondville n’ont pas été en mesure de démontrer qu’ils étaient aptes à assurer la santé et la sécurité des résidents vulnérables dans les conditions actuelles.

L’ordonnance de relocalisation partielle des résidents a été transmise aux exploitants du 600 Bousquet; ceux-ci ont rencontré les familles des résidents concernés afin d’entamer la relocalisation auprès des 20 résidents confirme en entrevue au Vingt55 Julie Michaud, agente d’information au CIUSSS MCQ.

Le CIUSSS MCQ trouve regrettable cette situation, mais voit à l’intérêt des résidents afin de s’assurer qu’ils puissent disposer de services, ont pris la décision de mettre en œuvre ce plan de relocalisation.

La direction de l’établissement n’arrive pas à fournir et démontrer leur capacité actuellement à répondre aux critères sécuritaires et de qualité, a jugé la direction du CIUSSS-MCQ.

« Il ne s’agit pas d’une fermeture ni d’un retrait de certification », a précisé en entrevue au Vingt55  Mme Chantal Bournival, Directrice du programme de soutien à l’autonomie de la personne âgée du CIUSSS-MCQ, mais d’une relocalisation afin de permettre à la résidence de se réajuster et de réorganiser leurs opérations afin de devenir sécuritaire et ainsi se conformer aux exigences minimales. Le CUISSS MCQ continue d’assurer une vigie et de soutenir le 600 Bousquet par diverses mesures et soutien en personnel afin que la soixantaine de résidents demeurant sur place puissent y demeurer en sécurité et que la résidence puisse poursuivre ses activités en toute légalité et se conformer aux normes et critères.

Dans les demandes, l’exploitant doit se conformer également à l’aide d’un plan d’action afin d’avoir le personnel formé suffisant requis et disponible pour assurer la santé et la sécurité des résidents, sécurité et soins qu’ils n’arrivent pas à combler malgré plusieurs rencontres. La direction de l’établissement n’arrive pas à fournir et démontrer leur capacité actuellement à répondre à ces critères, a jugé la direction du CIUSSS-MCQ.

Plusieurs milieux de vie sont actuellement disponibles et disposés à recevoir les résidents, soit ceux de Bécancour, Nicolet ou Victoriaville, tout en respectant la politique sur le transfert des usagers.

 

Éric Beaupré
Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFIL

Les derniers articles

Populaire en ce moment