Le Québec franchit un premier pas vers l’électrification du transport ambulancier

Le Québec franchit un premier pas vers l’électrification du transport ambulancier
© Crédit photo Eric Beaupré / Vingt55. Tous droits réservés.

DRUMMONDVILLE

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, et le ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, Benoit Charrette, annoncent que la Corporation d’Urgences-santé va acquérir huit ambulances électriques, dont deux seront mises en service dès 2023 sur le territoire de Montréal et de Laval. Cette première phase de déploiement permettra la mise en service de six ambulances électriques dans plusieurs régions du Québec.

L’acquisition de ces ambulances électriques constitue une première étape du remplacement des véhicules ambulanciers à essence, afin de réduire de façon considérable les émissions de gaz à effet de serre. De plus, en rehaussant le confort des techniciens ambulanciers paramédicaux et celui de leurs patients, l’ambulance électrique permettra de réaliser des gains ergonomiques importants et augmentera leur sécurité et l’efficacité du service.

 

Il est prévu que les deux premières ambulances électriques effectuent des transferts entre les établissements du territoire desservi avec une clientèle généralement stable. L’utilisation de ces ambulances se fera ainsi dans un scénario contrôlé qui permettra d’analyser ensuite les données en vue d’un déploiement élargi. Les trois garages de la Corporation d’Urgences-santé seront équipés de bornes de recharge rapide.

 

Des ambulances électriques aussi pour les services ambulanciers ailleurs au Québec

 

Le ministère des Transports prévoit également financer, au cours des prochains mois, une première phase de déploiement d’ambulances électriques pour les entreprises ambulancières qui assurent les soins préhospitaliers d’urgence dans d’autres grands centres du Québec. Cette première phase de déploiement permettra la mise en service de six ambulances électriques dans plusieurs régions du Québec.

 

Dans le contexte de la 26e Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques (COP26), le gouvernement du Québec a rehaussé ses ambitions en s’engageant à ce que la totalité du parc gouvernemental de véhicules lourds soit de zéro émission d’ici 2040. La Corporation d’Urgences-santé (CUS), à titre d’organisme du gouvernement, doit donc se conformer à cette volonté, de manière à appuyer les mesures d’exemplarité de l’État du Plan pour une économie verte 2030 et de la Politique de mobilité durable 2030.

Selon le plan de renouvellement de sa flotte, Urgences-santé prévoit acquérir six ambulances électriques supplémentaires dès 2023-2024.

 

« La mise en service des deux premières ambulances électriques au Québec est une excellente nouvelle. En plus de constituer un pas de plus pour réduire les émissions de gaz à effet de serre dans le secteur des transports, son utilisation présente plusieurs avantages considérables, en améliorant l’ergonomie et en réduisant les risques d’accidents dans le véhicule en déplacement. C’est un gain important qui allie sécurité et innovation à la fois pour les patients et le personnel. » – Christian Dubé, ministre de la Santé et des Services sociaux

« Notre gouvernement est pleinement engagé dans l’électrification des transports, principal secteur émetteur de gaz à effet de serre au Québec. L’ambulance électrique est la plus récente déclinaison de la filière québécoise de l’électrification. L’annonce d’aujourd’hui démontre que de nombreux types de véhicules voués à différents usages peuvent maintenant être électrifiés. » – Benoit Charette, ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques

Votre section vidéo d’information locale – Vingt55 

texte 

Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFIL

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Faits divers

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon