Les Championnats canadiens de balle rapide se déroule à Saint-Léonard-d’Aston

Les Championnats canadiens de balle rapide se déroule à Saint-Léonard-d’Aston
© Photo offerte

SAINT-LÉONARD-D'ASTON

Après un championnat provincial et 4 nationaux, la municipalité de Saint-Léonard-d’Aston s’est vu à nouveau confiée par Softball Canada la tenue d’un autre championnat canadien, celui dans la catégorie U23 qui se tient jusqu’au 5 août. 

Pour des milliers d’athlètes de haut niveau d’un océan à l’autre du Canada, Saint-Léonard-d’Aston est la capitale de la balle rapide au Québec.

La coordination exemplaire des événements par le comité organisateur, la passion pour le sport et l’accueil sont à l’origine de cette réputation qui transcende maintenant le pays.

Les meilleures équipes canadiennes de catégorie U23 provenant des Maritimes à la Colombie-Britannique tenteront de remporter les grands honneurs.

Pour les amateurs de balle rapide, ce championnat représente une occasion unique de voir à l’œuvre les plus beaux espoirs de ce sport et d’encourager l’équipe du Québec, l’Express de Saint-Léonard-d’Aston.

C’est donc à Saint-Léonard-d’Aston, la capitale de la balle rapide au Québec que sera couronnée en 2018, la meilleure équipe U23 au pays.

Résultats concours d’habiletés

Classement total

Pour chaque épreuve, les points ont été attribués aux équipes selon le classement final de leurs représentants, comme suit :

Ontario 1  (Cowboys Bulls) 
2. Ontario 2  (Tavistock Hops)
3. Québec  (Express)

La course solo

Pour cette épreuve, chaque équipe nomme son meilleur coureur, qui doit toucher tous les buts aussi rapidement que possible. Le chronomètre est mis en marche dès que le coureur quitte le marbre et s’arrête dès que le coureur le touche après avoir touché aux trois buts.

Si un coureur passe près d’un but sans y toucher, son équipe est automatiquement éliminée. À la fin de l’épreuve, si deux équipes finissent avec un temps identique, celles-ci reprendront l’épreuve.

Gagnants:
1. Ontario 1

2. Québec 2
3. Terre-Neuve

Le lancer sur but:
Pour cette épreuve, quatre joueurs représenteront leur équipe : un receveur, un joueur de premier but, un joueur de deuxième but et un joueur de troisième but.

Le receveur lance la balle d’abord au joueur de premier but, qui la lance au joueur de deuxième but, qui la lance au joueur de troisième but, qui la lance ensuite au receveur. Ce dernier répète la manœuvre en sens inverse, la balle passant d’abord au joueur de troisième but, au joueur de deuxième but, au joueur de premier but pour revenir au receveur.

Au départ, la balle est posée sur le marbre. Le chronomètre est mis en marche dès que le receveur la touche. Chaque fois qu’un joueur reçoit la balle, il doit poser le pied sur son but avant de faire le relais au suivant. Si un joueur ne respecte pas cette consigne, l’équipe est automatiquement éliminée de l’épreuve. Elle est aussi disqualifiée si la balle est échappée ou touche le sol.

À la fin de l’épreuve, si deux équipes finissent avec un temps identique, celles-ci reprendront l’épreuve.

Gagnants:
1. Ontario 2 

2. Ontario 1
3. Terre-Neuve

Le concours de circuits. 

Pour cette épreuve, chaque équipe est représentée par deux frappeurs et un lanceur. Le frappeur ne peut recevoir que des balles lentes de son propre lanceur, tout lancer rapide conduisant à l’élimination de l’équipe. Le frappeur a droit à trois RETRAITS.

Tous les coups frappés n’étant pas des coups de circuit sont considérés comme un RETRAIT. Le nombre de circuits des deux frappeurs constituera le score final. En cas d’égalité entre deux équipes, les équipes auront un lancer jusqu’à ce qu’il y ait un circuit déterminant l’équipe gagnante.

Gagnants:
1. Québec 

2. Ontario 2
3. Ontario 1

Photo offerte | Daniel Godbout de Bellechasse a égalé les 2 coups de circuits de Tristan Hohl d’Ontario 2.

Daniel Godbout de Bellechasse a égalé les 2 coups de circuits de Tristan Hohl d’Ontario 2. C’est donc dans un duel, avec une seule balle pour chaque joueur que Godbout a remporté l’épreuve avec un 3e coup de circuit.

Pour terminer la soirée, c’est sous des ”Bonsoir, elle est partie” de Rodger Brulotte que Maxime Bouchard nous a livré un spectacle au grand plaisir des spectateurs, enfilant une vingtaine de coups de circuits dans un temps record, à des distances époustouflantes.

Maxime Bouchard a pendant trois années évolué dans la ligue de baseball junior du Québec, participé à 2 championnats canadiens et gagné l’or en 2005. De 2005 à 2008, a appartenu à l’organisation des Mets de New York, affrontant des légendes vivantes comme Pedro Martinez et Tom Glavine.Il est maintenant ambassadeur Easton depuis 2 ans, fait parti de la prestigieuse organisation de team recrupharm depuis 4 ans et a remporté le championnat canadien slow pitch en 2017.

Au programme mardi 31 juillet

Cérémonies d’ouverture à 18h00 au stade Jean-Yves Doucet

Partie  # Terrain Date Heure Équipe Équipe
1 1 31-juil 11:00am ON2 VS NS
2 2 31-juil 12:00pm ON1 VS NL
3 1 31-juil 1:00pm QC VS SK
4 1 31-juil 3:00pm ON3 VS PEI
5 2 31-juil 3:30pm ON2 VS NL
6 1 31-juil 6:30pm QC VS PEI
7 1 31-juil 8:30pm ON1 VS SK

Vous avez une nouvelle d’intérêt à partager ?


Si vous connaissez des hommes ou des femmes, des gens d’affaires de votre communauté, de votre quartier, qui méritent que l’on parle d’eux, faites-le nous savoir en nous faisant parvenir un texte avec les coordonnées des personnes concernées à nouvelles@vingt55.com  ou appelez la salle de nouvelles au 819 870-2930 poste 2 entre 9 h et 16 h.


 © VINGT55, MÉDIA WEB, CENTRE-DU-QUÉBEC


La Rédaction
La Rédaction
CONTRIBUTOR
PROFIL

Les derniers articles

Populaire en ce moment