Martin Champoux réagit à sa nomination au sein du cabinet fantôme du Bloc Québécois

Martin Champoux réagit à sa nomination au sein du cabinet fantôme du Bloc Québécois
Martin Chamoux député de la circonscription de Drummond,et Yves-François Blanchet chef du Bloc québécois © Photo Éric Beaupré Vingt55. Tous droits réservés.

DRUMMONDVILLE

Le chef du Bloc Québécois Yves-François Blanchet a procédé cette semaine au dévoilement de son cabinet fantôme, soit l’équipe de députés appelés à défendre les différents dossiers chauds à la Chambre des communes dès la rentrée parlementaire.

Le député de Drummond, Martin Champoux, s’est vu confier la responsabilité des communications. Selon le principal intéressé, c’est une marque de confiance significative étant donné l’importance des dossiers qui relèveront dorénavant de lui, notamment les enjeux entourant les géants du web, les fameux GAFAM. « Nous ne ménagerons aucun effort pour que les diffuseurs de contenu en ligne paient leur juste part de taxes. Il est grandement temps que nos créateurs, nos artistes reçoivent autre chose que des miettes en redevances pendant que les multinationales du web s’enrichissent à coups de milliards », avertit M. Champoux.

L’ancien animateur de radio et de télévision aura également comme mandat de garder l’œil sur le CRTC, l’organisme fédéral régissant les télécommunications. « Après avoir passé plus d’une trentaine d’années dans le monde des médias, je pense humblement que je serai la bonne personne pour ce travail ! » estime le député.

Grâce à votre-emploi.ca, trouvez des opportunités d’emplois et de carrières !

Martin Champoux pense toutefois que c’est le dossier de l’internet haute-vitesse en région qui devra être traité en priorité : « Je l’ai dit maintes fois pendant la campagne, je le répète aujourd’hui, ça n’a aucun sens qu’en 2019 des travailleurs autonomes, des entreprises ou des agriculteurs ne puissent pas mener leurs opérations adéquatement à cause du laxisme de tous les intervenants dans le développement d’internet haute-vitesse en région. Nous allons talonner le gouvernement dès le départ là-dessus et on ne lâchera pas le morceau tant que ce ne sera pas réglé », promet-il, ajoutant qu’il fera équipe avec son collègue député Sébastien Lemire, d’Abitibi-Témiscamingue, responsable du développement économique des régions.

Le député Champoux se fit très fier et honoré que de telles responsabilités lui soient confiées mais il se fait toutefois rassurant quant à ses autres engagements. « Mes nouvelles fonctions ne m’éloigneront pas de ma promesse de prendre soin de nos agriculteurs, ni de celle de pousser fort sur le projet de train à grande fréquence afin de mieux desservir la région. Nous irons aussi de l’avant avec nos idées de valorisation de l’achat local. Mais surtout, il est clair que ce sont toujours les citoyennes et les citoyens qui passeront en priorité. Les gens qui ont besoin de leur député pour faire avancer leurs dossiers pourront toujours compter sur mon équipe et moi », conclut Martin Champoux.

 

Éric Beaupré
Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFIL

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Populaire en ce moment

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon