Protection de la gestion de l’offre : Le député de Drummond Martin Champoux dénonce les techniques d’obstruction des députés conservateurs

Protection de la gestion de l’offre : Le député de Drummond Martin Champoux dénonce les techniques d’obstruction des députés conservateurs
Le député de Drummond Martin Champoux dénonce les techniques d’obstruction des députés conservateurs © Crédit photo archives CCO. Tous droits réservés.

DRUMMONDVILLE

Le député de Drummond, Martin Champoux, a dénoncé les techniques d’obstruction des députés conservateurs qui retardent et bloquent l’adoption de ce projet de loi visant la protection de la gestion de l’offre lors de négociations commerciales internationales. À l’aube d’une visite du chef conservateur au Québec, M. Champoux interpelle ses collègues conservateurs et réclame un engagement clair en faveur du projet de loi et du milieu agricole québécois.

© Crédit photo Eric Beaupré / Vingt55. Tous droits réservés.

« L’adoption de ce projet de loi est non seulement nécessaire, mais urgente. Le système de la gestion de l’offre a été mis à mal dans trois accords commerciaux consécutifs avec l’Europe, les États-Unis, le Mexique et dix pays de la zone Pacifique, et doit être protégé rapidement. Mais que font les conservateurs ? Ils bloquent l’adoption et ne démontrent aucun respect du processus démocratique. Ils prétendent appuyer le milieu agricole lorsqu’ils sont en sa présence, mais manœuvrent pour retarder l’adoption du projet de loi. Je leur demande de cesser ces méthodes et de respecter le processus normal de cheminement d’un projet de loi », a plaidé le député bloquiste.

Le projet de loi est présentement étudié au Comité permanent du commerce international de la Chambre des communes. Jeudi dernier, le vice-président du comité, le conservateur ontarien Kyle Seeback, a parlé pendant les deux heures que durait la séance.

« C’est très pénible d’assister à un tel cirque quand un projet de loi nous tient à cœur. Ce n’est pas partisan, c’est carrément l’avenir de plusieurs régions et l’organisation d’une grande partie du secteur agricole et agroalimentaire du Québec qui est en jeu », a dénoncé M. Champoux.

Une large majorité des députés conservateurs et leur chef, Pierre Poilievre, ont voté en faveur du projet de loi lors du vote en deuxième lecture, le 8 février dernier.

« En Chambre, tous les députés conservateurs du Québec se sont levés pour appuyer C-282, mais en comité, ils laissent leurs collègues conservateurs de l’Ouest faire la pluie et le beau temps. C’est de l’hypocrisie, d’autant plus qu’une bonne part des comtés conservateurs québécois sont très agricoles. Il est encore temps de mettre de côté la petite politique afin d’agir concrètement pour changer les choses et assurer la survie de notre modèle agricole. Notre main est tendue : c’est maintenant aux conservateurs de revenir à la raison et de se réengager en faveur du milieu agricole québécois », a conclu Martin Champoux.

Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFILE

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Faits divers

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon

Installez l'appli Vingt55

Installer l'appli Vingt 55
×