Stade Jacques-Desautels : Le Brock Baseball Club aura un nouveau Stade à Drummondville !

Stade Jacques-Desautels : Le Brock Baseball Club aura un nouveau Stade à Drummondville !
Stade Jacques-Desautels © Crédit photo Eric Beaupré / Vingt55. Tous droits réservés.

DRUMMONDVILLE

Infrastructure désuète, partisans mal assis, douches défectueuses, plafonds pourris… le Stade Jacques-Desautels est à la fin de sa vie utile, et c’est pourquoi l’annonce d’un nouveau Stade est dans l’air depuis quelques années déjà.

Mathieu Audet, président du Brock Baseball Club © Crédit photo Eric Beaupré / Vingt55. Tous droits réservés.

Mathieu Audet, lui qui est président du Brock Baseball Club et grandement impliqué au sein du baseball drummondvillois, salue cette décision de la Ville de Drummondville et des membres du conseil municipal que de favoriser la construction d’une nouvelle infrastructure : « L’équipe de la Ville qui œuvre sur le terrain réalise des miracles depuis quelques années, mais force est de constater qu’il n’y a plus rien à faire avec cette infrastructure dans son état actuel.

On a changé, seulement en 2022, 45 planches au sein des estrades, en plus d’avoir condamné l’accès à 2 pièces. On a auparavant détruit le restaurant. Sincèrement, ça relève du miracle d’organiser des événements dans un tel endroit, et quiconque qui est venu voir une partie peut en témoigner. On n’a presque plus d’espace de rangements, plus de chambre froide, plus d’endroit convenable où se changer, plus de salles de bain décentes où aller… J’ai vu plusieurs membres du conseil assister à des joutes au Stade, dont la mairesse Stéphanie Lacoste, le maire adjoint Yves Grondin ainsi que plusieurs nouvelles et nouveaux élu(es), du personnel administratif de la Ville, dont le directeur général Francis Adam et le directeur des loisirs Jonathan Guay : je constate que la situation a été prise au sérieux et que la meilleure décision a été prise », mentionne celui qui est à la tête de l’équipe senior depuis 10 ans.

Il ajoute « C’est une décision hyper responsable de prioriser le bon état d’une infrastructure sportive déjà construite et qui sert au baseball mineur, scolaire, collégial et senior. La Ville ne pouvait auparavant difficilement investir au sein du bâtiment principal, étant donné que le bail emphytéotique qui liait la Centre de services scolaire des Chênes et la Ville de Drummondville depuis 25 ans était en vigueur. Autrement dit, avant la fin de ce bail, ni le Stade ni le terrain n’appartenaient à la Ville. On rattrape ici près de 30 ans de d’investissements que je qualifie de grandement insuffisants. Ce qu’on annonce en est un important, mais c’est le seul qui sera fait à cet endroit depuis des décennies. C’est simple : ce projet est devenu une nécessité à la survie du baseball comme on le connait à Drummondville. »

 » J’ai vu plusieurs membres du conseil assister à des joutes au Stade, dont la mairesse Stéphanie Lacoste, le maire adjoint Yves Grondin ainsi que plusieurs nouvelles et nouveaux élu(es), du personnel administratif de la Ville, dont le directeur général Francis Adam et le directeur des loisirs Jonathan Guay »  – Mathieu Audet 

Le projet du Stade avant le projet des quatre terrains, une judicieuse décision de la Ville de Drummondville

Lors du dernier plan triennal d’immobilisation, il avait été question pour la Ville de Drummondville de prioriser la construction du projet quatre terrains au lieu de la construction d’un nouveau stade, ce qu’avait appuyé Mathieu Audet. L’idée était d’offrir ce complexe à la communauté du baseball drummondvillois, en plus d’y ériger un stade temporaire, le temps que les rénovations majeures au Stade Jacques-Desautels aient lieu. De ce fait, les équipes seniors, l’organisation collégiale et les équipes du baseball mineur auraient pu évoluer à ce stade temporaire le temps que la nouvelle construction se fasse. Néanmoins, quelques enjeux ont fait surface dans le dossier du complexe 4 terrains, dont la construction de celui-ci près de milieux humides, la possible coupe de plusieurs arbres et le besoin d’une recherche active de subventions. Les délais estimés, avant d’avoir l’ensemble des réponses, selon Mathieu Audet, est d’environ 3 ans : « Par expérience, les délais, avec le Ministère de l’Environnement, c’est long… très long ! On fait quoi si dans deux, trois ans on ne peut plus se servir du Stade ? Parce qu’on est rendus à ce point-là… Je salue la décision des membres du conseil, qui est la suivante : préserver notre infrastructure existante et qui est toujours utilisée, tout en réfléchissant à un nouveau lieu, ou à une nouvelle configuration des quatre terrains qui permettra d’avoir des impacts environnementaux plus faibles. Je ne veux pas parler pour la mairesse, mais bien sincèrement, je pense qu’elle aurait eu de la difficulté à justifier un projet de quatre terrains de baseball qui aurait pu avoir des impacts environnementaux irréversibles. Je me permets de dire ça, parce que moi aussi, j’aurais eu de la difficulté », ajoute le Drummondvillois de 33 ans.

Finalement, pour Mathieu Audet, ce projet, en plus d’être une belle vitrine pour les jeunes joueuses et joueurs de baseball, permettra de stimuler l’économie locale ainsi que le tourisme sportif : « On a des centaines de spectateurs lors de chaque joute qui se dirigent ensuite vers le centre-ville et qui louent des chambres d’hôtel. Je pense que l’impact que peut avoir le tourisme sportif, au Québec, est grandement sous-estimé et qu’on en parlera davantage dans les prochaines années. De surcroît, on vend une panoplie de produits locaux lors de nos matchs. Je pense que le Stade, mais qu’également les joueurs qui y évoluent, peuvent devenir une fierté pour Drummondville. On tient déjà quelque chose : le baseball scolaire va bien, les inscriptions au baseball mineur augmentent, les équipes seniors gagnent en popularité chaque année. C’est cliché, mais je ne pense pas que l’état actuel du Stade représente la fierté que les Drummondvillois(es) ont pour leur ville », termine-t-il.

Brock Baseball Club de Drummondville © Crédit photo Eric Beaupré / Vingt55. Tous droits réservés.

Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFIL

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Faits divers

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon