Tendance virale sur TikTok : Choisir l’ours ou l’homme …Oser en parler, la chronique du CALACS La Passerelle

Tendance virale sur TikTok : Choisir l’ours ou l’homme …Oser en parler, la chronique du CALACS La Passerelle
Tendance virale sur TikTok : Choisir l’ours ou l'homme @ Crédit photo Eric Beaupré / Vingt55 Tous droits réservés.

DRUMMONDVILLE

Cette tendance virale sur TikTok fait parler d’elle depuis plus d’un mois déjà !! Elle intrigue et questionne et nous ne pouvions passer à côté car c’est un débat sur la perception du danger par les femmes et leur relation avec les hommes. En plein dans nos cordes !!

CHOISIR L’OURS.

La réponse a été unanime: la majorité des femmes interrogées ont choisi l’ours. Ce choix réside dans une réalité malheureuse : la peur. La peur des hommes, plus précisément. Dans une société où les femmes sont souvent victimes de harcèlement, d’agression et de violence, la présence d’un homme peut susciter une peur légitime.

Cette préférence a déclenché un débat animé sur les réseaux sociaux, révélant des préoccupations profondes sur la sécurité et les perceptions de la menace dans des situations isolées. La vidéo originale, qui a accumulé des millions de vues, montre que sur huit femmes interrogées, sept ont préféré la compagnie d’un ours à celle d’un homme dans les bois. Les commentaires sous la vidéo ont été inondés de réactions, certaines sarcastiques et d’autres sérieuses, reflétant les craintes et les expériences des femmes :

« Personne ne me demandera comment j’étais habillée si c’est un ours »

« Au moins, ils me croiront si je dis que j’ai été attaquée par un ours! »

« Un ours ne va pas me violer avant de me tuer »

« Personne ne plaindra l’ours parce que m’avoir tuée risque de briser sa carrière »

Le débat a pris une tournure plus sérieuse lorsque des statistiques ont été partagées, soulignant que les femmes se sentent souvent plus en danger face à un homme inconnu qu’à un ours dans la forêt. Cette discussion a mis en lumière la réalité de l’insécurité que ressentent de nombreuses femmes et a encouragé une conversation plus large sur la violence et la perception du danger dans la société.

Une meilleure compréhension de ces messieurs?

En réponse, des hommes et des femmes ont partagé leurs propres vidéos, exprimant leur soutien et leur compréhension des préoccupations soulevées. Certains hommes ont même admis qu’ils choisiraient eux aussi l’ours, reconnaissant implicitement les craintes exprimées par les femmes. Il est intéressant de souligner ici que ces derniers sont encore plus enclins à choisir l’ours lorsqu’ils ont eux-mêmes vécu une agression sexuelle ou encore lorsque le scénario inclut leur propre fille…

Quelques statistiques :

Au Canada, une femme ou une fille est tuée tous les deux jours, selon l’Observatoire canadien du féminicide pour la justice et la responsabilisation (OCFJR). Les hommes constituent la grande majorité des accusés, précise l’organisme.

Une Canadienne sur trois rapporte avoir été victime d’agression sexuelle depuis l’âge de 15 ans, selon l’Institut national de santé publique (INSPQ).

Au Québec, 86,8% des victimes d’infractions sexuelles déclarées par la police en 2022 étaient des femmes.

En ce qui concerne les attaques d’ours…

Il y a en moyenne 40 attaques d’ours sur les humains par année. *

Avec ces statistiques, il est légitime pour les femmes de craindre plus la violence d’un homme que d’un ours.

L’ours m’attaquera s’il croit que je suis un risque pour lui ; l’homme le fera s’il croit que je suis vulnérable.”

UNE TENDANCE INQUIÉTANTE.

En décembre dernier, le journal web 24 heures rapportait une tendance inquiétante sur TikTok :

Si le crime devenait légal pendant quelques heures, un nombre incalculable d’utilisateurs du réseau social — pour ne pas dire des jeunes hommes — commettraient une agression sexuelle. 

Et on se demande encore pourquoi les femmes choisissent les ours !!!

UNE PEUR LÉGITIME?

On sait bien que ce ne sont pas tous les hommes qui agressent, toutefois, la peur que ressentent plusieurs femmes est basée sur des expériences vécues, des histoires partagées et des statistiques alarmantes. Elle est le produit d’une société qui n’a pas réussi à protéger ses femmes. Il est temps de reconnaître cette peur et de travailler à la surmonter. Il est temps de créer un monde où les femmes n’ont pas à craindre d’être seules et où elles se sentent en sécurité partout, et tout le temps. Un monde où les mythes sur les agressions sont démantelés et remplacés par le respect et l’égalité. Un monde où on ne penserait jamais à choisir l’ours…

*Rocket site, articles and news : 32 Statistiques et faits sur les attaques d’ours (Mise à jour 2021) | Rocket site (damthoitrang.org)

 

Julie Ouellet

Directrice- CALACS La Passerelle

BESOIN D’AIDE? Vous êtes une femme et vous avez vécu une agression à caractère sexuel? Le CALACS est là pour vous soutenir. Appelez au 819 478-3353 ou écrivez-nous via notre site Internet ou nos réseaux sociaux!

QUESTIONS ? : Vous avez des questions sur ce sujet ou n’importe quel autre, écrivez-vous dans notre FAQ au : https://forms.gle/QDPmiPLswumYxv1M6 

MEMBRE : Si soutenir le CALACS La Passerelle et la cause des agressions à caractère sexuel vous intéresse, joignez-vous à nous en tant que membre « femme » ou « allié » ou en tant « qu’organisme/entreprise (corporatif) :https://calacs-lapasserelle.org/adhesion-membre/

DONS ($) : Si vous souhaitez nous aider financièrement dans notre mission, vous pouvez aussi faire un don en tout temps en allant directement sur notre site Internet au : https://calacs-lapasserelle.org/don/      

Julie Ouellet
CHRONIQUEUSE
PROFILE

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Faits divers

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon

Installez l'appli Vingt55

Installer l'appli Vingt 55
×