Transport scolaire : Les chauffeurs des Autobus Voltigeurs annoncent leur intention de grève à Drummondville

Transport scolaire : Les chauffeurs des Autobus Voltigeurs annoncent leur intention de grève à Drummondville
Transport scolaire : Les chauffeurs des Autobus Voltigeurs annoncent leur intention de grève à Drummondville@ Crédit photo Eric Beaupré / Vingt55 Tous droits réservés.

DRUMMONDVILLE

Ce vendredi 9 février 2024, le Syndicat des travailleuses et travailleurs des Autobus Voltigeurs–CSN a envoyé un avis de grève au ministère du Travail dans le but de déclencher une grève au matin du 22 février prochain.

C’est ce que confirme Martin Petit martin agent de Communications CSN. Comme le mentionnait le Vingt55 lors du vote, ‘’Les membres ont adopté à 96 % un mandat de grève de sept jours à déclencher au moment jugé opportun par voie de scrutin secret lors d’une assemblée générale qui s’est tenue le lundi 29 janvier dernier.

Déçus et même insultés par une récente proposition patronale, les salariés n’avaient eu d’autre choix que de se doter d’un mandat de grève avait déclaré Jean-Guy Picard, président du syndicat. « Les membres veulent que leur travail soit reconnu et demandent d’être rémunérés selon la nouvelle réalité du secteur du transport scolaire. Même si nous n’avons pas les contrats qu’il a signés avec le centre de services scolaire (CSS), nous savons que notre employeur a la capacité de bonifier nos conditions de travail. Avec ce mandat en poche avait précisé le président du syndicat.

« Le salaire que verse actuellement Autobus Voltigeurs, propriété du groupe Sogesco, se retrouve parmi les plus bas du secteur du transport scolaire rappelait pour sa part Pascal Bastarache, président du Conseil central du Cœur-du-Québec-CSN. Sa dernière offre équivaut à 15 % d’augmentation pour certains, mais se traduit par une baisse de salaire pour d’autres. Or, l’employeur a touché plus de 20 % d’augmentation de leurs contrats avec le CSS depuis 2021-2022 et ses salariés sont actuellement parmi les moins bien payés au Québec. Alors que le salaire moyen hebdomadaire de 2022 avant la bonification du financement était de 625 $, les chauffeuses et les chauffeurs sont actuellement à 442 $ » mentionnait également président du Conseil central du Cœur-du-Québec-CSN.

« Nous rappelons qu’en février 2023, le ministre de l’Éducation, Bernard Drainville, est lui-même intervenu sur la place publique afin d’appuyer les revendications du secteur du transport scolaire de la Fédération des employées et employés de services publics-CSN en soulignant que les chauffeuses et chauffeurs doivent avoir leur juste part, précisait de son côté Mme Josée Dubé, présidente de ce secteur. Les salariés du syndicat font partie d’un mouvement de travailleuses et de travailleurs qui doivent malheureusement recourir à la grève pour aller chercher leur juste part et nous allons être à leurs côtés jusqu’à ce qu’ils l’obtiennent. »

Le Centre de services scolaire des Chênes sera touché dans le cas d’un déclenchement de grève, plusieurs milliers d’élèves utilisant ce service précise M Petit. Haut du formulaire

Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFILE

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Faits divers

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon

Installez l'appli Vingt55

Installer l'appli Vingt 55
×