[VIDÉOS] Triste nouvelle dans le monde des affaires drummondvillois -Mme Huguette Dubois, épouse de Roger Dubois, rend l’âme

[VIDÉOS] Triste nouvelle dans le monde des affaires drummondvillois -Mme Huguette Dubois, épouse de Roger Dubois, rend l’âme
© Photo - Éric Beaupré.Madame Huguette Dubois ainsi que M. Roger Dubois en compagnie de M. Guy Lafleur lors du dernier passage de la tournée du Harfang en juin 2017.

|Drummondville| Entourée des siens et sereinement, madame Huguette Dubois, épouse de M. Roger Dubois, a rendu l’âme le samedi 31 mars 2018.

Le Vingt 55 tient à offrir ses condoléances à la famille, à son époux monsieur Roger Dubois, aux enfants et nombreux ami(e)s ainsi qu’à la grande famille Canimex.

La fille de monsieur et madame Dubois, Anne Marie Dubois, a rendu hommage à sa mère par l’intermédiaire des réseaux sociaux, annonçant le décès d’une grande dame, sa mère.


« Célébrons Pâques dans une grande joie avec l’Alleluia de Liszt ! Je rends grâce à Dieu en même temps pour la vie magnifique de ma chère mère Huguette Du Bois, décédée hier le samedi 31 mars 2018. »

– Anne Marie Dubois


Anne-Marie Dubois rend ainsi un hommage au piano à sa mère  et nous partageons nos condoléances et nos sympathies avec la famille.

« C’est en mon nom et celui de l’équipe du Vingt55 que je vous offre mes meilleurs pensées où que vous soyez et je garde le souvenir d’une grande dame d’une grande beauté avec qui il fut toujours un plaisir d’échanger et de discuter. Une femme remarquable et exemplaire, Madame Dubois, «Darling», comme vous appelait si affectueusement et respectueusement votre époux monsieur Roger Dubois. Ce fut un privilège de vous connaitre et de croiser votre chemin.»

 – Éric Beaupré, éditeur

 

 


Madame Huguette Dubois (“Darling”), grande mécène drummondvilloise (Groupe CNW/Canimex)


Née le 28 janvier 1940 à Drummondville, Madame Dubois a toujours consacré une partie de son temps à la philanthropie, au soutien d’organismes communautaires et à des organisations promouvant les arts. Elle et son époux ont, en 1969, fondé le Groupe Canimex, avec leurs associés Maurice Lavallée et Gilles Paquette. Au fil des ans, ensemble, ils ont développé une culture d’entreprise intégrant l’art de donner. Aux côtés de son époux, celle qu’il appelait affectueusement Darling, a en effet joué un rôle prépondérant dans la communauté en soutenant le développement de programmes orientés sur la santé, l’éducation, les sports, les arts et la culture et cela, tant aux niveaux local et national qu’international.

Pianiste et organiste aguerrie, chanteuse soprano, grande amoureuse de la musique classique et de l’art en général, s’adonnant elle-même à la sculpture, au dessin et à d’autres formes de création, Madame Dubois était d’abord décoratrice diplômée. Elle imprégnait les locaux corporatifs de bon goût et d’une touche d’art. Elle et son mari sont bien connus par leur engagement en faveur de la promotion et de la protection d’œuvres issues d’artistes québécois et canadiens, incluant les œuvres religieuses, allant jusqu’à intégrer aux murs de leurs entreprises de nombreuses fresques produites par de talentueux artistes locaux. À cet égard, elle a contribué à la création de la galerie d’art du Groupe Canimex qui renferme essentiellement un nombre impressionnant d’œuvres d’artistes québécois. Huguette Dubois a laissé une trace indélébile au sein du Groupe et de ses quelque 750 employés en participant activement à des initiatives destinées à accroître la qualité de vie des employés au travail telles qu’un gymnase, des salles de loisir et de formation, un centre de plein air doté d’installations élégantes et destiné aux employés et leur famille, et par l’élaboration d’une décoration unique mettant en relief les artistes de chez nous.

Mme Dubois était une amie personnelle de Maestro Ken Nagano et entretenait des liens d’amitié avec de nombreux autres chefs d’orchestre reconnus. Elle a dès lors favorisé et soutenu de multiples façons les initiatives de son mari visant au développement de la musique, entre autres en appuyant des organisations artistiques prestigieuses telles que l’orchestre symphonique de Montréal et la Maison des arts Desjardins de Drummondville, tout en rapprochant la musique du public par son soutien aux orchestres symphoniques de DrummondvilleSherbrookeLongueuilLaval, Trois-Rivières, l’Orchestre Métropolitain, l’ensemble I Musici, le Quatuor Claudel-Canimex, le Concours de musique du Canada Canimex, le Festival Bach de Montréal et le Club de musique de Québec, le Domaine Forget, le Palais Montcalm, divers concours et camps musicaux, pour ne nommer que ces soutiens.

Au cours des dernières années, le soutien financier de la famille Dubois a été bénéfique à l’émergence de la relève musicale québécoise grâce au prêt d’instruments de musique de grande valeur issus de la collection du Groupe Canimex à de jeunes artistes ainsi qu’à des artistes reconnus, qui se distinguent par leur talent exceptionnel comme solistes ou au sein d’orchestres au Canada, aux États-Unis, en Europe, en Asie et en Afrique. Le Groupe possède, en effet, la plus grande collection d’instruments de musique et d’archets au Canada et l’une des plus importantes au monde.

De même, on retrouve l’empreinte de Mme Dubois dans son implication personnelle pour favoriser le sport en général, mais particulièrement le hockey en tant qu’organiste afin de favoriser l’ambiance lors des parties depuis la fondation du club de hockey junior majeur les Sabres de Drummondville, et par la suite celles des Voltigeurs de Drummondville, deux clubs que son mari, Roger Dubois, travailla à mettre sur pied et dont il fut le premier président. Elle fut organiste tout au long du tournoi midget de Drummondville durant de nombreuses années. Elle aura aussi contribué au développement de l’image de marque des Voltigeurs de Drummondville en développant leur premier logo et produisant leurs premiers vêtements sportifs.

Son empreinte se retrouve aussi dans son appui pour la mise sur pied de la Maison René-Verrier à Drummondville, qui a pour mission d’accueillir et d’accompagner des personnes cancéreuses en fin de vie. C’est d’ailleurs la Maison René-Verrier qui a accompagné Mme Dubois dans la dernière étape de sa vie, après qu’elle ait été amoureusement soutenue et soignée à la maison par son mari jusqu’à trois jours de son décès. Amenée à la Maison René-Verrier, la famille souligne qu’elle s’est éteinte avec sérénité au son de la musique Spem in alium dont la première strophe signifie “Je n’ai jamais placé mon espérance en aucun autre que Toi“, une référence significative à la foi de Mme Dubois.

Outre son époux Roger, Madame Dubois laisse dans le deuil sa fille Anne-Marie et son fils Daniel ainsi que ses petits-enfants François, Alexandre, Florence, Jean-Pascal et Marie-Ève, ainsi que son arrière-petite-fille Noémie, de même que nombreux parents et amis.

Mme Beaudoin Dubois sera exposée au bâtiment Denim Swift, propriété du Groupe Canimex, situé au 565 rue des Écoles à Drummondville, le vendredi 6 avril de 14 h à 17 h et de 19 h à 22 h. Samedi, jour des funérailles, la famille accueillera les visiteurs de 10 h à 12 h, et de 12 h 30 à 14 h 30. Les portes demeureront toutefois ouvertes entre 12 h et 12 h 30.

Les funérailles seront par la suite célébrées le samedi 7 avril 2018 à 15 h 30 en la basilique St-Frédéric, 219 rue Brock à Drummondville. Un service de navette est prévu pour voyager les visiteurs entre le lieu d’exposition et la basilique.

Éric Beaupré
Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFIL

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Populaire en ce moment

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon