Une fillette retrouvée seule dans un stationnement de Drummondville sans surveillance

Une fillette retrouvée seule dans un stationnement de Drummondville sans surveillance
| © Photo Éric Beaupré. Tous les droits réservés.

DRUMMONDVILLE

Une cliente du Super C de Drummondville a possiblement fait la différence pour une jeune fille de 3 ans qui s’est retrouvée seule dans le stationnement du centre commercial situé 565 boulevard St-Joseph vers 13 h 30 dimanche le 25 novembre.

La fillette de trois ans quitte la voiture seule

Selon le témoin, l’enfant de 3 ans a été laissé seule dans la voiture. Elle a réussi à sortir du véhicule et a entrepris de marcher seule parmi les voitures stationnées.

Une bonne samaritaine a rapidement décidé d’intervenir et pris en charge la fillette égarée dans le stationnement. Selon ce même témoin, la dame a eu le bon réflexe.

«Elle n’était pas très grande et aurait pu être frappée par un véhicule» s’inquiétait cette passante, témoin des événements et rencontrée sur place par le Vingt55.

Présence d’esprit et action rapide

Par la suite, la bonne samaritaine a conduit l’enfant à l’intérieur du Super C où le gérant, sans pouvoir localiser les parents, a communiqué avec les policiers afin de signaler la situation alors que des employés tentaient de trouver des parents dans le commerce.

La loi est claire au Québec

Comme le rappelle la SAAQ: Un ENFANT SEUL DANS UNE AUTO : JAMAIS!

Qu’importe la raison, on ne laisse jamais un enfant sans surveillance dans un véhicule routier. L’article 380 du Code de la sécurité routière stipule: «Nul ne peut laisser sans surveillance dans un véhicule routier dont il a la garde un enfant de moins de 7 ans.» – La SAAQ*

La loi oui, mais des risques et conséquences bien réelles

Au-delà de la loi et la réglementation, des risques bien réels doivent être tenus en compte ; la hantise de bien des parents ; le vol avec un enfants à bord n’est pas le seul risque: l’enfant peut manger ou boire et s’étouffer.

Ainsi, laisser seul dans la voiture sans personne pour lui porter assistance, c’est un risque à ne pas négliger. Les écarts de température, une absence prolongée par distraction ou non-prévue peut occasionner et aggraver la situation rapidement.

Imaginons seulement un parent lui-même victime d’un malaise transporté a l’hôpital et personne pour aviser de la présence de l’enfant laissé seul dans la voiture, l’écart de température rapide pourrait être grave de conséquences en hiver. L’hypothermie peut survenir rapidement.

Tout aussi probable un bris mécanique, court-circuit, feu de véhicule, problèmes de freins, autant de risques qu’un enfant en bas âges ne pourrait pas gérer et qu’un parent pourrait devoir tristement assumer.

Signalement à la direction de la protection de la jeunesse 

Les employés ont confié la jeune enfant à l’adulte qui l’accompagnait. Les autorités policières ont été appelées sur place afin d’obtenir des éclaircissements sur la situation et obtenir la version de celui-ci et ont soumis le dossier à la DPJ à la lumière des informations obtenues confirme la Sûreté du Quebec.


Source – Lien de la SAAQ*: https://saaq.gouv.qc.ca/securite-routiere/moyens-deplacement/auto/securite-enfants/

 

FAITES CONNAÎTRE VOTRE ORGANISATION

Avec plus de 200 000 vues dans un mois, le MÉDIA WEB  Vingt55 est un incontournable pour faire connaître votre organisation ou dévoiler vos événements à venir. Contactez-nous pour plus d’informations et vous renseigner sur nos forfaits très avantageux pour votre campagne de publicité.

Contactez immédiatement le 819 870-2930 poste 1 ou écrire à ebeaupre@vingt55.com


Éric Beaupré
Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFIL

Les derniers articles

Populaire en ce moment