Un voleur s’en prend au coffre-fort d’un commerce à Drummondville

Un voleur s’en prend au coffre-fort d’un commerce à Drummondville
© Photo Éric Beaupré Vingt55. Tous droits réservés.

DRUMMONDVILLE

Un malfaiteur aurait réussi à s’emparer du contenu d’un coffre-fort au cours du week-end dernier après les ventes du Vendredi Fou à Drummmondville

Les policiers de la Sûreté du Québec ont été alertés par un passant qui a remarqué des indices d’activité suspecte autour du commerce Jeans Factory situé au 2259 boulevard Lemire à Drummondville vers 17h40.

Les policiers ont rapidement bouclés le périmètre du commerce afin de sécuriser les sorties possibles d’éventuels suspects qui pouvaient se trouver dans le commerce.

Le maître-chien et les policiers ont procédé à l’inspection complète du commerce afin de sécuriser les lieux et à la recherche d’indices.

Grâce à votre-emploi.ca, trouvez des opportunités d’emploi et de carrière !

Une mauvaise surprise pour les commerçants

Selon les premiers constats, les propriétaires appelés sur place ont signalé aux autorités le vol et la perte du contenu du coffre-fort du commerce.

Contactée par le Vingt55, la Sergente Aurélie Guindon de la Sûreté du Québec confirme les événements; ‘’Les policiers se sont présentés sur place à la suite d’un appel pour introduction par effraction rapportée par un citoyen. Les policiers et enquêteurs procèdent par enquête dans ce dossier afin de faire la lumière sur les circonstances du vol et afin d’obtenir les indices leur permettant de les conduire aux malfaiteurs et d’éclaircir les circonstances du vol. Aucun suspect n’a été arrêté pour le moment en lien avec cette affaire, explique la Sergente Guindon.

La Sergente Aurélie Guindon ajoute que toute information sur des actes criminels ou des événements suspects peut être communiquée à la Centrale d’information criminelle de la Sûreté du Québec au 1 800 659-4264.

Les temps changent, les pratiques commerciales aussi 

Comme bien des commerçants, les dépôts maintenant sont faits régulièrement, explique une commerçante rencontrée sur place par le Vingt55 et témoin de la scène et du travail des policiers. Sans dévoiler le montant du vol, les voleurs seraient partis avec un bien maigre butin. ‘’Le paiement par débit et cartes de crédit sont pratique courante, les coffres-forts de nos jours servent essentiellement à conserver des documents sans grande valeur pour des malfaiteurs et voleurs, faisait valoir cette commerçante, ayant elle-même déjà été victime d’un cambriolage.

Éric Beaupré
Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFIL

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Populaire en ce moment

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon