Une quarantaine de chats et de chiens perdent la vie dans l’incendie de Sainte-Clotilde-de-Horton

Une quarantaine de chats et de chiens perdent la vie dans l’incendie de Sainte-Clotilde-de-Horton
| © Photo Éric Beaupré. Tous les droits réservés.

DRUMMONDVILLE

Suite à l’incendie survenu le mardi 22 janvier en soirée, il semble qu’une quarantaine de chats et et de chiens ont péri selon les informations obtenues par le Vingt55

«L’incendie était généralité à l’arrivée des pompiers», comme le précisait Fréderick Marcotte, directeur du Service incendie de Notre-Dame-du-Bon-Conseil, le soir des événements.

Centre  d’élevage animal en règle

Les deux propriétaires des lieux était absents de la résidence du rang de la Rivières-de-l‘Est, qui servait aussi de bâtiment d’élevage.

La propriétaire possédait un permis valide de bien-être et sécurité de l’animal pour la garde et élevage émis par le MAPAQ.

Enquête difficile pour le Service incendie et la SQ sur l’origine du braiser

Ce qui ressort de l’analyse et enquête du directeur Fréderic  Marcotte et de la Sûreté du Québec, «Les dégâts causés par le feu, l’eau et le froid sont trop importants pour déterminer une cause avec certitude actuellement dans l’amas de débris laissé par le braiser.»

L’enquête a toutefois permis d’écarter, selon les premières inspections et l’analyse de la scène incendie, des causes ou implication criminelles.

La Sûreté du Québec appelée au dossier

Contactée par le Vingt55, la sergente Aurélie Guindon, relationniste de la Sûreté du Québec, explique qu’au terme de l’enquête aucun élément suspect a été relevé par le Service de police et des incendies, confirmant également le décès d’une quarantaine de chiens et de chats dans cet incendie.

 

Éric Beaupré
Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFIL

Les derniers articles

Populaire en ce moment