Voies de fait sur un poupon – Une jeune mère condamnée à une sentence de prison à Drummondville

Voies de fait sur un poupon – Une jeune mère condamnée à une sentence de prison à Drummondville
© Crédit photo Eric Beaupré / Vingt55. Tous droits réservés.

DRUMMONDVILLE

Au palais de justice de Drummondville, une jeune mère de famille a reçu une sentence d’emprisonnement pour avoir infligé des voies de fait avec lésions à son enfant, qui était âgé de trois mois au moment des faits reprochés.

La jeune mère de famille revenait aujourd’hui devant le tribunal afin de connaître le sort que lui réservait le tribunal à la suite de la découverte d’ecchymoses, décelées sur un poupon de trois mois par une intervenante de la DPJ, et de fractures aux côtes, découvertes lors d’un examen médical approfondi sur l’enfant en 2018.

Lors de la présentation des faits et de la sentence, l’honorable juge Gilles Lafrenière a rappelé l’importance d’imposer des sentences appropriées, soulignant également l’individualisation des peines et l’effet dissuasif qu’elle doit comporter, tout en tenant compte des chances de réhabilitation sociale des accusés.

En effet, comme l’a relaté l’honorable juge Lafrenière lors du prononcé de la sentence, la mère a entrepris rapidement des démarches d’aide auprès de la DPJ lors des premiers signes de détresse. Il a précisé que la mère, sans antécédents, ne présente aucune dépendance particulière et que le geste a été posé de façon involontaire dans un moment d’impatience et de dépassement. Le rapport demandé par le tribunal relevait un isolement social, une habileté parentale déficiente et un faible risque de récidive de la mère, autant de facteurs pris en compte par l’honorable juge Gilles Lafrenière dans cette affaire.

L’imposition d’une peine, comme l’a rappelé le juge, doit dénoncer les comportements et les gestes de cette nature, être dissuasive et, aussi, isoler le délinquant par une privation de liberté, le cas échéant.

L’enfant n’en gardera heureusement pas de séquelles permanentes et il s’agit d’un « événement unique isolé commis par une personne immature dans un contexte familial difficile ». Tandis que ce dernier élément constitue un facteur atténuant, le juge a rappelé la gravité des gestes commis envers l’enfant par la mère, qui était en situation d’autorité.

Lors des observations sur la peine, la poursuite proposait une peine de détention de 15 à 18 mois assortie d’une probation de 36 mois. Du côté de la défense, Me Marc-André Beaulieu proposait une peine d’emprisonnement de 90 jours à purger de façon discontinue.

L’honorable juge tranche en imposant une sentence d’emprisonnement

L’accusée a rapidement reconnu sa culpabilité et collaboré avec les autorités et la DPJ. Elle a également présenté des regrets quant aux gestes commis dans un moment de dépassement. Puisqu’elle a poursuivi ses démarches auprès de la DPJ, le juge a retenu le rapport de l’agent de probation, qui démontre un faible risque de récidive de la mère.

Devant les faits, soit le caractère unique des gestes, l’absence d’antécédents et la collaboration de la mère de famille, l’honorable juge Gilles Lafrenière a choisi d’imposer à la dame une sentence de prison de six mois moins un jour, assortie d’une probation et d’un suivi de 24 mois et elle devra soumettre un échantillon d’ADN, elle sera en plus assujettie à des conditions strictes, dont un interdit de communiquer avec l’enfant, sauf selon les modalités prévues par la loi et la DPJ, à qui l’enfant a été confié depuis la mise en accusation.

Certaines informations et noms ne peuvent être révélés en raison d’un interdit de publication afin de protéger l’identité de la jeune victime.

Sous le regard de ses proches présents dans le tribunal, la mère de famille a pris le chemin du quartier cellulaire du palais de justice, où les policiers de la Sûreté du Québec ont pris le relai pour la conduire au centre de détention afin de purger la peine imposée par le tribunal.

Il nous fait extrêmement plaisir de vous présenter les finalistes de l’édition 2021-2022 du Concours Élan CAE Drummond

Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFIL

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Faits divers

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon