Agression sexuelle armée, séquestration et menaces de mort – Alain Boucher reconnu non criminellement responsable à Drummondville

Agression sexuelle armée, séquestration et menaces de mort – Alain Boucher reconnu non criminellement responsable à Drummondville
Agression sexuelle armée, séquestration et menaces de mort – Alain Boucher reconnu non criminellement responsable © Crédit photo Eric Beaupré / Vingt55. Tous droits réservés.

DRUMMONDVILLE

C’était le retour en cours d’Alain Boucher, qui devait subir son procès aujourd’hui, au palais de justice de Drummondville. Accusé d’agression sexuelle armée, de séquestration et de menaces de mort, il a été reconnu non criminellement responsable pour ses gestes.

Alain Boucher, aujourd’hui a été reconnu non criminellement responsable des chefs d’agression sexuelle armée, séquestration et menaces de mort © Crédit photo Eric Beaupré / Vingt55. Tous droits réservés.

Selon les chefs d’accusation et les dénonciations, Alain Boucher était initialement accusé de s’être livré à des agressions à caractère sexuel, à des actes de séquestration sur une victime, de voies de fait et de menaces de mort sur une autre personne présente lors des événements.

Le Vingt55 a assisté aux différentes étapes judiciaires dans cette affaire. La sordide agression a eu lieu le 13 avril 2020. Les enquêteurs de la Sûreté du Québec et le service d’identité judiciaire (SIJ) avaient été appelés à se rendre sur les lieux de l’agression alléguée afin d’y recueillir des preuves et des éléments d’enquête pour faire la lumière sur les déclarations faites par les victimes, rencontrées par les enquêteurs après les événements.

Ainsi, le dossier d’Alain Boucher revenait au palais de justice aujourd’hui afin de connaître les conclusions du rapport d’évaluation de l’accusé.

Rappelons qu’Alain Boucher avait admis les faits reprochés dans le cadre de son enquête préliminaire. Le rapport d’expert déposé par l’avocate de la défense, Me Chloé Yargeau, et la procureure de la Couronne, Me Vicky Smith, conclut à la non-responsabilité criminelle de l’accusé au moment où les crimes ont été commis.

Le dossier a été transmis à la commission d’examen du Canada, qui devra statuer sur la suite des choses pour l’accusé et son avenir, mettant ainsi un terme au procès. C’est également la commission d’examen du Canada qui prendra en charge l’accusé.

Des conséquences pour la victime et l’accusé devra continuer de respecter les conditions de remise en liberté

Me Vicky Smith, procureure de la couronne, a pour sa part indiqué au tribunal que la victime avait été informée de la situation et de l’issue du verdict. Me Smith a également, en présence de l’accusé, fait la lecture d’une lettre de la victime, évoquant les difficultés et les craintes de celle-ci « depuis les agressions ».

« Les impacts sont importants, j’ai eu peur de mourir la journée de l’agression », rappelle la victime, « je ne me sens plus en sécurité, cette agression a eu des impacts importants sur ma vie. » Dans le document déposé à la cour, elle précise les « flash-back » vécus depuis les agressions. « Je vis en hypervigilance, je sursaute dès qu’une personne entre dans ma bulle, en plus de l’isolement vécu », a relaté la victime par l’entremise de la procureure de la couronne. Il a aussi été mentionné que la victime ne voit plus son corps de la même façon et que les conséquences sur sa vie personnelle, amoureuse et professionnelle sont lourdes.

L’honorable juge Marie-Josée Ménard a pris connaissance des propos de la victime en invitant l’accusé à se rappeler des conséquences évoquées et qu’il devrait en tenir compte pour la suite des procédures, tandis que le dossier est remis à la commission d’examen du Canada.

Les conditions de remise en liberté demeurent en place et continuent de s’appliquer jusqu’à ce que la tenue d’une audience ait lieu à la commission d’examen du Canada et qu’une décision soit prononcée, a également indiqué l’honorable juge Marie-Josée Ménard.

Alain Boucher lors de son arrestation en avril 2020 © Crédit photo Eric Beaupré / Vingt55. Tous droits réservés.

Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFIL

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Faits divers

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon