Cannabis et milieux de travail: sommes-nous prêts?

Cannabis et milieux de travail: sommes-nous prêts?
Cannabis en milieu de travail: Nos entreprises au Québec et à Drummondville sont-elles préparées à cette nouvelle réalité?© Photo archives

MONTRÉAL, le 14 nov. 2017 /CNW Telbec/ – Alors que le cannabis à des fins récréatives sera selon toute vraisemblance légalisé au Canada dès juillet prochain, les entreprises sont-elles préparées à cette nouvelle réalité?

 

Un sondage réalisé par l’Ordre des conseillers en ressources humaines agréés auprès de ses membres révèle que 73 % des professionnels en ressources humaines sondés (CRHA) sont préoccupés par la légalisation prochaine du cannabis et ses impacts sur leur milieu de travail. De plus, près de 2 CRHA sur 5 mentionnent que l’usage de drogues en milieu de travail est déjà problématique.

L’Ordre met à la disposition des organisations le guide Comment s’adapter à la légalisation du cannabis dans les milieux de travail?afin de les outiller pour faire face à cette nouvelle réalité.

Obligations des entreprises et des salariés en la matière

En vertu de diverses lois, du Code civil et de la Charte des droits et libertés de la personne, tout employeur a l’obligation de protéger la santé, la sécurité et l’intégrité physique et psychologique de ses employés. En contrepartie, ceux-ci ont le devoir de fournir le rendement attendu d’eux.

« Si l’employeur a des raisons sérieuses de croire qu’un employé est sous l’influence d’une drogue, il a aussi le droit d’imposer des sanctions, puisqu’une telle situation peut représenter un danger pour l’employé lui-même et pour les autres salariés. » explique Manon Poirier, CRHA, directrice générale de l’Ordre.

Prévention : la sensibilisation et une politique pour éviter les quiproquos

À des fins de prévention, les organisations doivent agir en amont en s’assurant de sensibiliser leurs travailleurs et de former les gestionnaires sur la question. « De plus, l’élaboration d’une politique claire et précise permettra à l’organisation de gérer plus facilement les situations potentiellement engendrées par la légalisation du cannabis récréatif. Ces mesures peuvent s’inscrire dans une politique globale portant sur l’usage d’alcool, de médicaments et de drogues » affirme Mme Poirier. Mais il ne suffit pas de disposer d’une politique, il faut bien la communiquer et la tenir à jour.

À ce propos, le sondage révèle que 3 professionnels RH sur 5 affirment qu’une telle politique existe dans leur organisation. « À 7 mois de la légalisation prévue, nous invitons les organisations n’ayant pas encore pris de mesures en la matière à s’y pencher. » souligne Mme Poirier.

Un des éléments fondamentaux que doit préciser la politique concerne le degré de tolérance envers la consommation de cannabis. Les risques associés aux activités de l’entreprise sont déterminants à cet égard. Il importe également de définir les sanctions qui s’appliqueront en cas de non-respect de la politique.

La question de la légalisation du cannabis récréatif continuera de soulever bien des débats et des questions dans notre société au cours des prochains mois. Comme le sondage le montre, les entreprises sont susceptibles d’en ressentir directement les impacts. C’est pourquoi l’Ordre met à leur disposition un guide en la matière.


Documents
Consulter le guide Comment s’adapter à la légalisation du cannabis dans les milieux de travail? : http://crha.li/2icU2f9

Consulter le rapport de sondage : http://crha.li/2zzo86n

La Rédaction
La Rédaction
CONTRIBUTOR
PROFIL

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Populaire en ce moment

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon