Des mannequins en guise de clients donnent vie au Resto-Bistro l’Entracte de Drummondville

Des mannequins en guise de clients donnent vie au Resto-Bistro l’Entracte de Drummondville
Marie-Claude Vigneault, copropriétaire de l'Entracte Resto-Bistro à Drummondville © Crédit photo Eric Beaupré. Tous droits réservés.

DRUMMONDVILLE

Une initiative locale à Drummondville fait tourner les têtes au centre-ville de Drummondville; initiative qui a positivement surpris les clients du célèbre Restaurant Bistro l’Entracte, tout comme les passants et marcheurs du centre-ville de Drummondville.

 Resto-Bistro l’Entracte à Drummondville  © Crédit photo Eric Beaupré. Tous droits réservés.

Marie Claude Vigneault et Suzanne Rajotte copriopritaires de l’Entracte Resto-Bistro situé au coin Lindsay et Marchand ont une fois de plus trouvé moyen de prendre les choses positivement, et faire un clin d’œil original à la suite de la fermeture des salles à manger et restaurants en raison de la pandémie et des mesures sanitaires imposées par le gouvernement.

Des mannequins pour rendre le restaurant plus vivant!

Des mannequins en guise de clients donnent vie au commerce. En effet, une dizaine de mannequins élégamment vêtus arborant de magnifiques chapeaux ont pris place dans la section restaurant du commerce.

C’est une amie, Georgette Langelier, chapelière bien connue qui tient La boîte à Chapeaux qui a proposé l’idée de décorer et rendre vivante la vitrine de L’Entracte, idée que nous nous sommes empressés de mettre en place, explique Marie-Claude Vigneault.

C’est une magnifique idée, relate Marie-Claude Vigneault en entrevue au Vingt55. « En fait, les premiers chapeaux relataient des moments de l’histoire du chapeau tout en agrémentant notre salle à manger, nous avons ainsi dynamisé notre vitrine avec ces jolis mannequins habillés élégamment et coiffés en y ajoutant les chapeaux uniques de Mme Langelier qui y a ajouté quelques apparats afin de rendre l’experience des plus réalistes, explique Marie-Claude Vigneault.

Des invités spéciaux pour la St-Valentin

En fait, spécialement pour la St-Valentin, nous avons à nouveau préparé ‘’ nos sympathiques clientes ’’ pour la journée de l’amour en changeant les chapeaux alors qu’elles portent maintenant de magnifiques chapeaux rouges en plus de quelques décorations sur la table spécialement mises en scène pour la St-Valentin, gants blancs, pétales de rose, sacs à main, tout y est pour rendre le tableau et la salle à manger ‘’vivante’’ et colorée.

Deux copropriétaires qui n’ont pas peur d’innover et regarder positivement vers l’avenir

Bien sûr la pandémie et fermeture n’est pas une situation agréable pour personne, fait valoir Marie-Claude Vigneault, en entrevue au Vingt55 : ‘’ Nous devons composer avec, explique-t-elle, comme tout le monde, après la dure épreuve de l’incendie du 18 janvier 2018, nous nous sommes retroussées les manches et le tablier et repris du service et surtout le contact avec notre clientèle. La pandémie aura été une autre épreuve à traverser, exprime Marie-Claude, qui a refusé de se décourager, aussi bien le faire positivement encore cette fois, fait valoir avec le sourire la copropriétaire qui voit là une façon de prendre la situation de façon positive!

Des initiatives marquées par la solidarité et volonté de passer au travers de la meilleure façon

Les restaurateurs du centre-ville sont solidaires, précise Marie-Claude Vigneault. En effet, chaque semaine, nous remettons, comme plusieurs commerçants et restaurateurs du centre-ville, des repas au Comptoir Alimentaire Drummond. ‘’Lors de la confection de nos repas, nous ajoutons toujours quelques boîtes dans nos préparations. Ces repas sont ensuite acheminés au Comptoir Alimentaire, qui eux les font suivre à des familles dans le besoin.’’ C’est notre façon d’aider les gens de la communauté, un beau mouvement que nous encourageons, à titre personnel mais aussi comme restaurateurs, précise Marie-Claude Vigneault.

Des repas spécialement conçus pour la St-Valentin

Pour la St-Valentin, nous avons confectionné une cinquantaine de boîtes-repas qui ont rapidement trouvé preneurs, c’est une façon de nous inviter cette fois chez nos clients qui habituellement passaient le souper de la St-Valentin ici à l’Entracte, explique Mme Vigneault. Nous allons bien sûr pouvoir répondre à la clientèle qui souhaite un repas d’amoureux à la carte, fait-elle valoir, une belle façon d’offrir un souper spécial à son amoureux ou amoureuse, fait savoir Mme Vigneault.

L’ouverture des restaurants souhaitée mais de façon prudente

Biens sûr, nous souhaitons tous réouvrir, explique Marie-Claude Vigneault interrogée sur la situation des restaurateurs; ce n’est pas drôle, bien évidemment, nous souhaitons rouvrir. L’important, c’est d’ouvrir pour de bon, nous ne voulons pas réouvrir trop vite et devoir refermer, ce qui serait autant nuisible pour les restaurateurs, clients, que la restauration et le tourisme’’ fait-elle valoir‘’. Nous souhaitons que notre patience soit justement et efficacement récompensée et que nous puissions demeurer ouverts sans le spectre d’une possible refermeture, explique la copropriétaire de l’Entracte qui a bon espoir de voir la saison estivale être au rendez-vous pour les terrasses et salles à manger du centre-ville de Drummondville et de la province bien sûr.

Des actions et un soutien important – Des initiatives qui ont fait du bien

Soulignant positivement que la SDED et le gouvernement ont permis dans leurs mesures afin de permettre de passer la crise en limitant les pertes, rien n’est parfait mais la SDED nous a bien soutenu, rappelle Mme Vigneault, tout comme les différents programmes mis en place qui ont permis de limiter les pertes et qui nous permettent ainsi de rester actifs et de garder espoir et nos commerces ouverts.

Les clients sont demeurés fidèles, relate Marie-Claude, ils commandent nos boîtes-repas pour la semaine, nous n’avons pas fermé nos cuisines pour autant explique-t-elle. Nous avons dû nous réinventer, oui couper dans le personnel mais nous nous sommes adaptés afin de rester efficaces tout en espérant revenir avec notre équipe complète dès la réouverture des restaurants. Pour le moment, nos cuisiniers et cuisinières œuvrent à continuer de répondre à notre clientèle par l’entremise des commandes en ligne.

Le Vingt55 profite de l’occasion pour inviter les lecteurs à découvrir le menu et surtout à s’offrir une Entracte positive et bien méritée en découvrant les menus en ligne qui vous assureront un souper et Entracte plus qu’agréable pour le dîner ou le souper.

Vous êtes bien sûr invités à passer visiter la vitrine du commerce ‘’n’hésitez pas à passer nous voir, lance Marie-Claude Vigneault, qui propose et invite aussi du même coup les commeçants à dynamiser leurs vitrines également afin de rendre les marches et promenades au centre-ville des plus agréables et vivantes !

 Resto-Bistro l’Entracte à Drummondville  © Crédit photo Eric Beaupré. Tous droits réservés.

Éric Beaupré
Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFIL

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Populaire en ce moment

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon