Femme brûlée vive à Québec, Frej Haj-Messaoud a comparu à Québec

Femme brûlée vive à Québec, Frej Haj-Messaoud a comparu à Québec
Frej Haj-Messaoud a comparu à Québec @ Crédit photo Steve Jolicoeur, collaborateur / Vingt55. Tous droits réservés.

DRUMMONDVILLE

Messaoud a brièvement comparu à Québec pour y être formellement accusé de tentative de meurtre et de voies de fait graves sur son ex-conjointe, une femme âgée de 27 ans lors de l’événement survenu à Québec samedi soir dernier.

Frej Haj-Messaoud est accusé d’avoir aspergé d’essence et mis le feu à son ex-conjointe devant ses enfants et la mère de la victime qui ont assisté impuissants aux événements qui se sont déroulés en pleine rue. Messaoud a quitté les lieux après avoir commis l’agression et les gestes qui lui sont reprochés

Arrêté à Drummondville par la Sûreté du Québec après une courte cavale.

Messaoud a été arrêté quelques heures après sa fuite à Drummondville, comme a été témoin le Vingt55, dans le restaurant A&W situé sur la rue Girardin.

C’est la vigilance et la rapidité d’intervention des policiers de la Sûreté du Québec de la MRC de Drummond qui a permis aux autorités de mettre la main au collet du fuyard qui a été arrêté attablé dans le commerce de restauration rapide de Drummondville. Les policiers de la SQ ont procédé à son arrestation et permis de saisir le véhicule taxi de l’accusé, véhicule saisi pour enquête.

Les enquêteurs et policiers de Québec sont venus cueillir le suspect dans les bureaux de la SQ de Drummond avant d’être transféré dans les bureaux de la police de Québec.

Arrestation Frej Haj-Messaoud Drummondville @ Crédit photo Eric Beaupré  Vingt55. Tous droits réservés.

Geste prémédité ?

Selon des versions des proches de l’accusé, le geste pourrait avoir été prémédité depuis plusieurs heures. Ceux-ci rapportent aux médias que l’accusé aurait acheté de l’essence avant de la remettre dans un plus petit contenant qui a servi à asperger la jeune femme de 27 ans avant de l’immoler devant sa famille.

Me Sabrina Lambert-Michel, pour la Couronne, s’est opposée à la remise en liberté de Frej Haj-Messaoud, afin de s’assurer de sa présence devant le Tribunal, mais également s’assurer de la protection du public et des membres de la famille en raison de la nature et de la gravité des accusations, a expliqué la Couronne.

Des interdits ajoutés au dossier et mises en accusation

Le Tribunal a également imposé des conditions et interdits à Frej Haj-Messaoud, soit des interdits de communiquer avec la victime et les membres de sa famille.

Messaoud est défendu par Me Alex Savoie, un avocat de l’aide juridique, s’il est reconnu coupable des accusations, il pourrait faire face à une peine d’emprisonnement à perpétuité comme le prévoit le Tribunal face à de telles accusations.

Son dossier reviendra en Cour le vendredi 16 août pour fixer une date pour l’enquête sur remise en liberté.

 

Arrestation Frej Haj-Messaoud Drummondville @ Crédit photo Eric Beaupré  Vingt55. Tous droits réservés.

Éric Beaupré
Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFIL

Les derniers articles

Populaire en ce moment