Ottawa concrétise son engagement d’interdire les plastiques à usage unique néfastes

Ottawa concrétise son engagement d’interdire les plastiques à usage unique néfastes
© Crédit photo Eric Beaupré / Vingt55. Tous droits réservés.

DRUMMONDVILLE

Personne ne veut voir des déchets de plastique dans le parc de son quartier ou sur les sentiers de randonnée de sa région, ni sur les littoraux où les enfants s’amusent. Voilà pourquoi le gouvernement du Canada a mis de l’avant un plan exhaustif pour interdire les plastiques à usage unique néfastes et faire en sorte qu’ils ne se retrouvent pas dans l’environnement.

Après avoir collaboré avec les Canadiens et les intervenants afin de concevoir l’interdiction, le gouvernement franchit aujourd’hui la dernière étape en vue de respecter cet engagement.

Le ministre de l’Environnement et du Changement climatique, l’honorable Steven Guilbeault, et le ministre de la Santé, l’honorable Jean-Yves Duclos, ont publié aujourd’hui la version définitive du règlement visant à interdire certains plastiques à usage unique, notamment :

Les sacs d’emplettes;

Les ustensiles;

Les récipients alimentaires fabriqués entièrement ou en partie de plastiques problématiques difficiles à recycler;

Les anneaux des emballages de boissons;

Les bâtonnets à mélanger;

Les pailles, sauf certaines exceptions.

L’interdiction visant la fabrication ou l’importation de ces plastiques à usage unique néfastes entrera en vigueur en décembre 2022 et elle prévoit quelques exceptions ciblées pour tenir compte de certains cas particuliers. Afin de laisser suffisamment de temps aux entreprises canadiennes pour réaliser la transition et écouler les stocks en leur possession, la vente de ces articles sera interdite à compter de décembre 2023. Le gouvernement interdira également l’exportation de ces six catégories d’articles en plastique d’ici la fin de 2025, ce qui fera du Canada le premier État parmi les pays comparables à se doter d’une telle réglementation à l’échelle internationale.

Votre section vidéo d’information locale – Vingt55 

Au cours de la prochaine décennie, cette interdiction avant-gardiste visant les plastiques à usage unique néfastes permettra d’éliminer, selon les estimations, plus de 1,3 million de tonnes de déchets de plastique difficiles à recycler et plus de 22 000 tonnes de pollution plastique, soit l’équivalent de plus d’un million de sacs à ordures remplis de détritus.

Le Canada demeure résolu à respecter ses engagements visant à être un chef de file et à prendre des mesures ambitieuses pour réduire la pollution plastique, protéger la biodiversité et faire la promotion d’un environnement sain, ici au pays et partout dans le monde.

Cette mesure est une importante contribution au plan exhaustif du Canada déjà en cours pour réduire les déchets de plastique et la pollution. Elle place le Canada parmi les chefs de file du monde dans la lutte contre la pollution plastique et aidera la concrétisation des engagements pris au titre de la Charte sur les plastiques dans les océans et l’atteinte des objectifs de développement durable des Nations Unies.

Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFIL

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Faits divers

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon