Sécurité incendie : Entente entre Drummondville et Saint-Majorique, bénéfique mais avec réserve mentionne l’AFPC

Sécurité incendie : Entente entre Drummondville et Saint-Majorique, bénéfique mais avec réserve mentionne l’AFPC
Caserne du Service des incendies de Saint-Majorique-de-Grantham© Crédit photo Eric Beaupré / Vingt55. Tous droits réservés.

DRUMMONDVILLE

L’Alliance de la Fonction publique du Canada et le Regroupement des pompiers et pompières de la Ville de Drummondville a pris acte et réagit suite a l’entente de délégation de compétence complète en matière de sécurité incendie entre la Ville de Drummondville et la municipalité de Saint-Majorique-de-Grantham annoncé le 7 novembre dernier à Drummondville.

D’une part, nous pensons qu’il s’agit d’une entente bénéfique pour la municipalité de Saint-Majorique-de-Grantham. Cette dernière profitera d’une couverture incendie bonifiée. Les citoyens de Saint-Majorique-de-Grantham en sortiront grandement gagnant et peuvent compter sur le dévouement des pompiers de Drummondville précise M.Jonathan Choquette, Conseiller politique et communications de l’AFPC-Québec.

Cependant, nous souhaitons rappeler à la Ville de Drummondville que cette entente ne doit pas se faire au détriment des citoyens et des citoyennes de Drummondville. À cet égard, le Regroupement des pompiers de Drummondville ne reculera pas dans sa détermination à ce que la qualité des services des pompiers des Drummondville soit maintenue si nos membres devaient être sollicités dans les deux municipalités en même temps. Le nombre de pompiers maintenus sur le territoire ainsi que les délais de réponse dans de telles circonstances sont à considérer explique le conseiller politique et communications de l’AFPC-Québec.

Soyez certain que nos pompiers de Drummondville seront toujours dévoués et professionnels envers tous les citoyens et citoyennes, et ce, peu importe la municipalité où ils doivent intervenir.

Nous soulignons que les pompiers de Drummondville et la Ville de Drummondville sont en négociation pour le renouvellement de la convention collective depuis bientôt deux ans.

Caserne du Service des incendies de Drummondville © Crédit photo Eric Beaupré / Vingt55. Tous droits réservés.

Questionné par le Vingt55 à savoir si une étude sur les délais a été effectuée, la Ville de Drummondville confirme que oui,

 » il y a bien sûr eu des évaluations, car il faut respecter les normes établies par rapport au temps de réponse en vertu du schéma de couverture de risques du ministère de la Sécurité publique » explique Anne Élisabeth Benjamin, conseillère en relations publiques à la Ville de Drummondville. Quant aux ressources humaines, l’équipe de Drummondville est amplement capable d’ajouter le volume d’appel de Saint-Majorique, qui est somme toute peu élevé en une année, assure la conseillère en relations publiques, qui confirme que la Ville s’est aussi engagée, sous certaines conditions, à embaucher les pompiers de Saint-Majorique. Par ailleurs le ministère de la Sécurité publique encourage fortement la mutualisation des services incendies, parce que la charge financière, en plus des défis de main-d’œuvre, sont importante, explique Mme Benjamin.

De plus, Line Fréchette, mairesse de Saint-Majorique-de-Grantham et préfète suppléante de la MRC de Drummond, précise que la difficulté à respecter les délais de réponse en tout temps, les problèmes liés à l’embauche et la rétention de personnel, les impératifs attachés à la formation et au maintien de compétence des pompiers, les coûts d’opération en constante augmentation, les investissements importants à venir sont autant de freins au maintien d’un service efficient pour une municipalité.

À savoir si d’autres municipalités pourraient s’ajouter à la desserte des pompiers de Drummondville, Anne Élisabeth Benjamin, conseillère en relations publiques, confirme au Vingt55 que oui. La Ville de Drummondville a fait la même offre à l’Avenir et Wickham. Ce n’est pas une obligation, mais la Ville est disposée à collaborer confirme conseillère en relations publiques. De plus, comme pour Saint-Majorique, les normes pour le schéma de couverture de risques seraient respectées, assure également la conseillère en relations publiques de la Ville de Drummondville.

Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFILE

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Faits divers

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon