Un bilan plus que positif pour le PAUPME et le volet AERAM à Drummondville

Un bilan plus que positif pour le PAUPME et le volet AERAM à Drummondville
Martin Dupont © Photo Éric Beaupré Vingt55. Tous droits réservés.

DRUMMONDVILLE

La Société de développement économique de Drummondville (SDED) est heureuse de partager un bilan plus que positif pour le Programme d’aide d’urgence aux petites et moyennes entreprises (PAUPME) et le volet Aide aux entreprises régionales en alerte maximale (AERAM). La gestion de ces fonds, dédiés aux entreprises vivant des difficultés financières en raison de l’actuelle pandémie-COVID-19 va bon train

© Photo Éric Beaupré Vingt55. Tous droits réservés.

En date d’aujourd’hui, 147 entreprises ont reçu ou sont sur le point de recevoir d’ici quelques jours une aide financière en vertu du PAUPME, ce qui les aidera à traverser l’actuelle pandémie qui a forcé l’arrêt complet ou partiel de leurs activités.

Un total de 210 entreprises ont soumis leur dossier et, de ce nombre, 48 se sont désistés ou ont été redirigés vers d’autres fonds alors que 15 ont dû être refusés en raison des critères de sélection.

Au total, la somme de 4 613 985 $ a été octroyée à 147 entreprises en vertu du PAUPME. De ce nombre, 34 entreprises ont jusqu’à maintenant profité du volet AERAM pour une somme équivalente à 1 065 785 $, ce qui les rendent admissibles au pardon de prêt qui sera octroyé en début d’année 2021.

Le bilan présenté aujourd’hui démontre clairement que l’aide financière proposée aux entreprises chemine de façon fluide.

«Ce qui est présenté ce matin démontre que les entreprises de Drummondville sont bien accompagnées. Le Programme d’aide d’urgence aux petites et moyennes entreprises a été créé afin de répondre aux besoins urgents des entreprises, et les chiffres confirment qu’il a clairement répondu à un besoin. Je salue le dynamisme de la Société de développement économique de Drummondville dans la gestion de ce programme. À plus d’une reprise, notre gouvernement a appuyé la SDED afin de s’assurer qu’aucune entreprise ne soit laissée pour compte», souligne André Lamontagne, député de Johnson, ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation et ministre responsable de la région du Centre-du-Québec.

Sébastien Schneeberger, député de Drummond à l’Assemblée nationale, espère que le brio de la SDED se répète dans les autres régions du Québec.

«Je ne peux que féliciter le professionnalisme de la Société de développement économique de la Ville de Drummondville ainsi que de la MRC de Drummond. Les besoins étaient urgents et ils ont su répondre à la demande rapidement. Je souhaite que ces résultats soient les mêmes partout pour le bénéfice de la population», partage M. Schneeberger.

Pour Alain Carrier, maire de Drummondville et président de la SDED, la gestion des fonds et, surtout, le fait que les sommes d’argent accordées soient rapidement remises aux entreprises est une belle réussite, et tout particulièrement pour les restaurants, bars et centres de conditionnement physique.

«Nous savons à quel point nos entreprises ont besoin de cet argent pour traverser la pandémie. C’est un plaisir de figurer parmi les villes et régions où la gestion des fonds et le transfert de cet argent se déroulent très bien. C’est d’autant plus positif que les entrepreneurs et gestionnaires des entreprises ayant reçu ces aides financières pourront, grâce à elles, poursuivre leurs activités et, éventuellement, sortir la tête haute de cette période particulièrement difficile», partage-t-il.

Mme Carole Côté, préfète de la MRC de Drummond et mairesse de Wickham, n’a que de bons mots en ce qui a trait à l’efficacité des procédures liées à la remise de l’argent aux entreprises ayant soumis leur dossier.

«Je participe moi-même au comité de sélection et je confirme que ça va bon train. La MRC de Drummond figure parmi celles qui se démarquent en ce qui concerne la livraison aux entreprises des aides financières distribuées dans le contexte de l’actuelle pandémie. J’invite les entreprises de toute la MRC de Drummond à continuer de se manifester puisque des sommes sont encore disponibles», rappelle-t-elle.

De son côté, Martin Dupont, directeur général de la SDED, souligne que ses équipes sont sur le terrain et s’activent de façon à faire connaître l’aide disponible tout en s’assurant du bon fonctionnement de la gestion des fonds et de la remise des sommes aux entreprises éligibles.

«On ne peut qu’être fier du travail accompli à la SDED. Certains employés sont exclusivement dédiés au succès de cette initiative. En date d’aujourd’hui, pas moins de 147 entreprises ont pu recevoir de l’aide financière. Nous sommes en mesure de réagir rapidement afin de livrer l’argent provenant du gouvernement du Québec», fait valoir M. Dupont.

© Photo Éric Beaupré Vingt55. Tous droits réservés.

Éric Beaupré
Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFIL

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Populaire en ce moment

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon