Avis de grève – Si la grève se concrétise, des opérations à effectif réduit risquent d’avoir un impact sur certains services de la SÉPAQ

Avis de grève – Si la grève se concrétise, des opérations à effectif réduit risquent d’avoir un impact sur certains services de la SÉPAQ
SÉPAQ © Photo Éric Beaupré Vingt55. Tous droits réservés.

DRUMMONDVILLE

La Société des établissements de plein air du Québec (Sépaq) tient à informer la population qu’elle a reçu en début d’après-midi des avis de grève qui visent son siège social, le Parc de la Chute-Montmorency, le centre touristique du Lac-Simon, le centre touristique Lac-Kénogami et le camping des Voltigeurs à compter du 17 juillet 2019.

Avis de grève du SFPQ – Si la grève se concrétise, des opérations à effectif réduit risquent d’avoir un impact sur certains services de la SÉPAQ @ Photo Eric Beaupré Vingt55

Un peu plus de 300 des 2000 employés syndiqués employés de la Société des établissements de plein air du Québec (Sépaq) seront en grève illimitée à compter du 17 juillet selon le syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec (SFPQ). La grève touchera le siège social de la Sépaq à Québec mais aussi les endroits suivants : Le Parc de la Chute-Montmorency, le centre touristique du Lac-Simon, le centre touristique Lac-Kénogami et le camping des Voltigeurs situé à Drummondville

Les avis ont été reçus alors que les discussions sur le volet monétaire en sont à leur début et qu’une toute première offre a été déposée par la Sépaq et soumise aux discussions le jeudi 4 juillet. Résolument engagée envers la recherche d’une solution négociée et satisfaisante pour les deux parties, la Sépaq a toujours confiance qu’une entente de principe puisse être conclue avant d’en arriver là.

Ces avis exigent néanmoins de la Sépaq qu’elle se prépare à l’éventualité d’un débrayage. Il importe donc de préciser que la société d’État fera tout en son pouvoir pour conserver l’accessibilité le plus large possible dans les établissements ciblés.

Dans la mesure où la grève se concrétise, des opérations à effectif réduit risquent d’avoir un impact sur certains services, tels que la restauration, la location d’équipement nautique, les plages et les activités guidées. Une compensation sera appliquée à la facture des usagers advenant que leur séjour soit affecté. Aucun effort ne sera ménagé pour minimiser les inconvénients engendrés par cette situation sur les visiteurs qui fréquentent les établissements de la Sépaq.

La Sépaq recommande à tous de consulter son site web pour suivre l’évolution du dossier au www.sepaq.com.

 

Éric Beaupré
Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFIL

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Populaire en ce moment

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon