Des travailleurs de chantier doivent la vie à un atténuateur d’impact

Des travailleurs de chantier doivent la vie à un atténuateur d’impact
Inattentif, le jeune conducteur a frappé l'atténuateur d'impact de plein fouetCrédit photo : Éric Beaupré

DRUMMONDVILLE – Un conducteur inattentif a violemment percuté un atténuateur d’impact vers 23h10, mardi soir, sur l’autoroute 20, à la hauteur du kilomètre 160, à Saint-Eugène-de-Grantham.

Des employés oeuvrant pour le ministère des Transports du Québec s’affaireraient à refaire le marquage au sol dans une des voies en direction ouest lorsque l’impact a eu lieu. Les travailleurs ont été quittes pour une bonne frousse.

Après l’impact, la Nissan Sentra fautive a bifurqué dans l’accotement avant de s’immobiliser. Le jeune conducteur dans la vingtaine, rencontré sur place par les policiers, a expliqué qu’il n’avait pas remarqué le chantier. Selon ses dires, il circulait environ à 100 km/h. « J’ai voulu dépasser vers la gauche, j’ai aperçu le camion du MTQ trop tard, je n’ai pu éviter l’impact », a-t-il dit en constatant l’ampleur des dégâts.

Le jeune homme revenait de Québec où il a eu une querelle avec une amie. Il a affirmé avoir été « distrait par ses pensées ».

En plus d’être munis d’indications lumineuses, le véhicule de queue possède un dispositif mécanique d’atténuation d’impact attelé à un camion plateforme. Il a pu ainsi éviter que le conducteur n’atteigne les travailleurs. Secoués, ils ont repris le travail quelque peu inquiets.

Éric Beaupré
Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFIL

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Populaire en ce moment

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon