Élection fédérale 2019 : Les 10 grandes villes du Québec font connaître leurs priorités

Élection fédérale 2019 : Les 10 grandes villes du Québec font connaître leurs priorités
© Photo Éric Beaupré Vingt55. Tous droits réservés.

DRUMMONDVILLE

Le Caucus des grandes villes de l’Union des municipalités du Québec (UMQ) a profité de sa rencontre hier à Montréal pour dévoiler ses priorités pour la campagne électorale fédérale. Les 10 villes les plus populeuses invitent l’ensemble des formations politiques à s’engager en faveur de l’autonomie municipale et de mesures concrètes pour combattre les changements climatiques et sont résolues à pouvoir traiter directement avec Ottawa sur les matières qui relèvent de leurs champs de compétences

L’environnement : priorité #1 des grandes villes

Tout comme l’UMQ, le Caucus des grandes villes place l’environnement au sommet de ses demandes aux partis politiques. « Il y a quelques mois, notre Caucus a dévoilé les résultats d’une étude inédite sur les coûts croissants d’adaptation aux changements climatiques, qui pourraient atteindre 2 milliards $ pour les grandes villes au cours des cinq prochaines années. Ce sont des dépenses importantes que les municipalités ne peuvent financer seules. C’est pourquoi nous demandons aux formations politiques de s’engager à mieux protéger nos populations, en bonifiant notamment les programmes fédéraux existants pour adapter nos milieux de vie aux catastrophes et autres phénomènes météorologiques extrêmes », a déclaré d’entrée de jeu monsieur Maxime Pedneaud-Jobin, président du Caucus des grandes villes de l’UMQ et maire de Gatineau.

Outre l’adaptation aux changements climatiques, le Caucus des grandes villes réclame des investissements massifs dans la mobilité durable, en y incluant les coûts d’exploitation des réseaux de transport.

De gouvernement à gouvernement

Les grandes villes québécoises souhaitent une nouvelle relation de gouvernement à gouvernement avec Ottawa. « Les membres du Caucus des grandes villes de l’UMQ demandent à chaque parti de prendre l’engagement que lorsqu’il est question des compétences municipales, la relation sera directe et privilégiée entre le gouvernement du Canada et les municipalités. C’est une simple condition d’efficacité. Les Québécoises et Québécois désirent que les projets qui sont importants pour leur collectivité se réalisent rapidement », a ajouté Monsieur Pedneaud-Jobin.

Selon les membres du Caucus, de nouveaux investissements massifs dans des programmes souples d’infrastructures, notamment en logements abordables, seraient un bon exemple du nouveau partenariat que les municipalités réclament. « L’élargissement et le maintien du parc locatif abordable dans nos villes ne peuvent se faire qu’avec une pleine collaboration du gouvernement du Canada. La nouvelle relation que nous souhaitons bâtir permettrait de financer de nouveaux projets d’habitation », a donné comme exemple Monsieur Pedneaud-Jobin.

Les élues et élus ont également profité de leur rencontre pour échanger avec les représentants des Parti Libéral du Canada et du Bloc Québécois, messieurs Jean-Yves Duclos et Yves-François Blanchet. Étaient aussi à l’ordre du jour de la réunion les coûts des services policiers et pompiers, et la création d’un comité technique pour l’évaluation du déficit d’entretien des grandes villes. Les enjeux entourant les aérodromes faisaient aussi partie des discussions, notamment l’encadrement législatif déficient des aérodromes privés et les usages non conformes à la réglementation municipale.

Pour en savoir plus sur la plateforme électorale fédérale des municipalités, visitez la section spéciale Plateforme fédérale sur le site Web de l’UMQ.

À propos du Caucus des grandes villes de l’UMQ
Le Caucus des grandes villes de l’UMQ est formé des municipalités québécoises comptant 100 000 citoyennes et citoyens et plus. Le caucus compte dix municipalités membres : Gatineau, Laval, Lévis, Longueuil, Montréal, Québec, Saguenay, Sherbrooke, Terrebonne et Trois-Rivières.

La voix des gouvernements de proximité
Depuis maintenant 100 ans, l’UMQ représente les municipalités de toutes tailles dans toutes les régions du Québec. Sa mission est d’exercer, à l’échelle nationale, un leadership pour des gouvernements de proximité efficaces et autonomes et de valoriser le rôle fondamental des élues et élus municipaux. Ses membres, qui représentent plus de 85 % de la population et du territoire du Québec, sont regroupés en caucus d’affinité: municipalités locales, municipalités de centralité, cités régionales, grandes villes et municipalités de la Métropole.
La Rédaction
La Rédaction
CONTRIBUTOR
PROFIL

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Populaire en ce moment

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon