La saison du tourisme compromise au Centre-du-Québec – Le VQA se dit prêt

La saison du tourisme compromise au Centre-du-Québec – Le VQA se dit prêt
VQA Drummond © Photo Éric Beaupré Vingt55. Tous droits réservés.

DRUMMONDVILLE

La première vague de relance touristique offre peu d’espoir au Village Québécois d’Antan de relancer ses activités en ce début de saison déjà bien entamé, le moteur touristique de la région demeure fermé mais la direction du Village Québécois et de la SDED continuent d’espérer une relance.

Tourime Centre-du-Québec  © Photo Éric Beaupré Vingt55. Tous droits réservés.

Le Village Québécois d’Antan, principal attrait touristique de Drummondville et important moteur dans l’appel d’offre de la région du Centre-du-Québec est toujours à l’arrêt, ‘’tel un village fantôme’’. Les rues du Village Québécois sont désertées autant par les touristes que la commère, musiciens et l’équipe de permanents du village, ne laissent aucun doute ; cette fermeture fait mal à l’appel d’offre et aux tourismes de la région Centricoise.

La saison touristique pourrait être annulée au VQA

Contacté par le Vingt55, le directeur du Village Québécois d’Antan, Guy Bellehumeur, demeure optimiste de voir les activités reprendre ‘’ mais les jours qui passent jouent contre la relance de la saison touristique qui s’écourte à chaque jour, à chaque semaine, a-t-il confié au Vingt55.

‘’ De son côté, le Village québécois d’antan (VQA) n’a pas confirmé l’annulation de sa saison touristique complète pour l’instant, précise Guy Bellehumeur directeur du VQA « Il est certain qu’une ouverture en juin n’est pas envisageable en raison du temps que demande la mise en place des mesures sanitaires sur un site comme le nôtre. Cependant, nous attendons les prochaines directives du gouvernement avant de rendre une décision officielle concernant le reste de notre saison ’’, indique Guy Bellehumeur, directeur général du VQA.

Des activités et rendez-vous très prisés qui, cette année, n’ont pas eu lieu, l’offre estivale d’été bat habituellement son plein déjà en juin alors que ni le bruit des sabots des chevaux et carrioles, ni les rires des enfants et chants des violons n’animent le Village en ce début de saison, une première depuis l’existence du Village.

Cet arrêt forcé et prolongé n’est pas sans conséquence pour le Village Québécois qui habituellement, à ce moment-ci, accueil plusieurs touristes qui passent le corridor du temps pour profiter des différents forfaits et offres du Village Québécois. Nous étions à quelques jours de l’ouverture du Village Sucré quand la fermeture forcée est arrivée en raison de la Covid-19.

Un impact majeur sur le tourisme – des acteurs de la région fin prêts à relancer leurs activités

« Bien que cette situation ait un impact majeur sur nos finances, nous demeurons solidaires des initiatives mises en place pour assurer la sécurité de tous en ces circonstances exceptionnelles. » Le VQA précise par ailleurs que la décision finale dépendra également de sa capacité d’offrir une expérience à la hauteur de ce qu’il propose habituellement. « Pas de compromis sur la qualité! », insiste et assure monsieur Bellehumeur.

Nous avons reçu, comme l’ensemble des responsables d’activités touristiques, les mesures sanitaires à mettre en place. ‘’ Nous n’attendons que le GO de M. Legault mais déjà nous sommes à nous préparer à relancer nos activités avec ces nouvelles mesures. ‘’Nous venons du passé mais nous sommes tournés vers l’avenir maintenant plus que jamais, a ajouté M. Bellehumeur ‘. Nous devrons ajuster les activés touristiques aux nouvelles mesures de distanciation qui imposeront assurément des changements importants dans nos offres récréotouristiques, explique M. Bellehumeur, mais nous seront prêts à ouvrir nos portes dès que les responsables de la santé nous donneront le feu vert, mais encore faudra-t-il que nous soyons en mesure d’offrir une expérience intéressante et divertissante ‘’  réitère le directeur du VQA,’’ le temps nous le dira, tout comme les décisions du gouvernement et responsable de la santé ‘’, conclut M. Bellehumeur.

La SDED craint une relance tardive et annonce des décisions et enjeux importants pour la région

Le directeur général de la SDED, Martin Dupont, demeure optimiste mais réaliste quant aux enjeux du tourisme pour la région de Drummond et du Centre-du-Québec.

‘’ Le tourisme a été l’un des premiers secteurs touchés par les fermetures et pour cause, bien sûr, afin d’éviter la propagation de la Covid-19. Le village Québécois, tout comme les salles de cinéma, activités et centres de divertissement comme Le centre d’Escalade L’Escarpé ou le Laser Force Drummond ont dû cesser leurs activités les premiers et seront vraisemblablement les derniers à pouvoir reprendre leurs activités ‘’  a ajouté de façon réaliste M. Dupont, interrogé sur les enjeux d’une relance touristique qui tarde à être annoncée.

Les campings ‘’un premier pas mais peu d’offres pour les campeurs et touristes’’.

Les campings, ‘’ oui, ce sont de bonnes nouvelles pour certains mais les activités de proximité et sorties demeurent fermées et inaccessibles, selon le directeur général  de la SDED. ‘’Cette réalité va sûrement affecter l’intérêt des campeurs et donner un dur coup à l’industrie touristique et les festivals de la région comme pour les restaurateurs et hôteliers de qui, pour bon nombre d’entre eux, étaient en plein essor au Centre-du-Québec. Nous continuons de leur offrir par différents programmes de l’aide et supports financiers pour passer cette crise en raison de la pandémie de Covid-19 ‘’ assure Martin Dupont.

Une relance qui se fait attendre des gens prêts à bonifier les offres

Nous suivons avec intérêt chaque annonce du gouvernement, fait valoir M. Martin Dupont. Nous sommes déjà à mettre en place des activités et mesures pour répondre aux demandes en tourisme. ‘’Nous allons maximiser la route verte pour permettre de rendre les escapades à vélo intéressantes et sécuritaires. Tout est tenté afin de rendre l’offre de tourisme intéressante dans la région malgré les mesures sanitaires et de distanciation physique imposée. ‘’Tout un défi attend l’équipe de Tourisme et Grands événements pour la saison 2020 qui est déjà bien entamée, précise M. Martin Dupont, confiant de voir les agents de développement de la région être en mesure de répondre adéquatement et efficacement à l’offre qui sera offerte dans les semaines et mois à venir.

Éric Beaupré
Éric Beaupré
PHOTOREPORTER
PROFIL

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

Les derniers articles

Populaire en ce moment

Suivez-nous sur les réseaux sociaux:

facebookyoutube-icon